Alex Addiction – Mandalab

Par défaut

 

 

Détails du test:

  • Concentration nicotine: 3 mg/ml
  • Atomiseur: Mutation X V2, Clapton 22G/32G, 3mm
  • 0.4 Ohms @ 60W sur Sigelei 100W
  • Mélange 70VG/30PG
  • Page facebook de Mandalab

Description du fabricant:

« Un opulent mélange de spiritueux qui laisse un tracé laser émeraude et diffuse doucement ses notes de base composées de grains rôtis et d’un caramel paradisiaque. Son bouquet d’agrumes dominé par une lime franche et pleine de zeste nous guide vers de complexes harmoniques qui se dispersent dans un parapluie de rondeurs crémeuses et de noisettes. Une flamboyance profondément ancrée dans un gingembre ferme et herbacé se laisse adoucir par des notes anisées qui sucrent et rehaussent une pleine bouche de menthe poivrée persistante. D’une finale poudreuse bonbon s’élève de subtiles nuances de raisins qui enveloppent un labyrinthe complexe de biscuits au beurre. »

La revue:

Lorsque je teste des liquides, je prends toujours des mots clefs en note que j’utilise par après lorsque vient le temps d’écrire ma revue. Je note les saveurs que je crois capter, la texture, la production de vapeur etc. En général, mes notes sont assez basiques et font généralement du sens. Avec le « Alex Addiction » de Mandalab, c’était un peu différent. J’ai regardé mes notes et je me demandais comment j’allais faire pour mettre tout ça ensemble de façon à bien décrire le liquide étant donné sa complexité…

En ouvrant ma bouteille, j’ai pu capter un mélange d’anis, de caramel et d’épices. Sur le coup, j’ai trouvé l’odeur appétissante, mais je dois tout de même admettre que le mélange d’arômes était plutôt particulier. Ce n’était pas tout à fait le genre de mélange que j’avais l’habitude de voir.

C’est en y goutant que j’ai réalisé à quel point le liquide était complexe parce que j’ai encore capté quelques saveurs que je n’ai pas du tout détectées dans l’odeur. Bien entendu l’anis, le caramel et les épices y étaient, mais là, je captais également une touche de lime à l’inspiration. C’était une lime peu sucrée et très, très légèrement amère. En gros, c’était plutôt une saveur de zeste de lime qu’une saveur de chaire de lime surette.

À l’expiration, je captais alors une menthe poivrée un peu sucrée qui rappelait un peu le gout des bonbons à la menthe, ou même le gout des cannes de Noël. Cette saveur était également accompagnée d’une très petite dose de « frost » qui apportait une belle fraicheur agréable au liquide.

Je trouve que le « Alex Addiction » de Mandalab est un liquide extrêmement difficile à décrire de façon à ce que quelqu’un qui ne l’a jamais gouté puisse se faire une bonne idée de la saveur en lisant ma revue. Normalement, les profils de saveurs sont assez simples à décrire; fruité, tabac, spiritueux, épicé, bonbons ou pâtisserie. Dans le cas du « Alex Addiciton », c’est tout ça en même temps! En lisant la description du fabricant la première fois j’avais l’impression que c’était un peu une surdose d’adjectifs qualificatifs avec plein de profils de saveur saupoudré entre les mots. J’arrivais mal à comprendre ce que le liquide pouvait gouter, mais après y avoir gouté, c’est là que la description a pris tout son sens…

Ce que j’ai trouvé intéressant avec ce liquide c’est que les saveurs que je captais semblaient toutes changer en intensité à chaque session. Ainsi, je captais parfois plus le coté anisé, parfois c’était le coté caramel/épices alors qu’à d’autres moments, c’était la lime et la menthe poivrée qui prenait le dessus. Je sais avec certitude que l’expérience ne sera pas la même pour tout le monde étant donné la complexité du liquide, mais dans mon cas, je trouvais que le « Alex Addiction » me rappelait l’expérience de boire un thé turc. C’était très « zen » et hyper gouteux.

Le « Alex Addiction » de Mandalab est un liquide dont les saveurs ont du « punch ». Toutefois, même s’il est très gouteux, il peut quand même être vapé toute la journée (dans mon cas). C’est un liquide qui m’a pris par surprise au début parce que je ne comprenais pas nécessairement ce qui se passait dans ma bouche, mais une fois que je l’ai apprivoisé, je n’ai pas pu m’en passer. Sa production de vapeur était très belle et son « hit » juste à point pour ce genre de saveur. Si vous cherchez un liquide qui va « challenger » vos papilles autant qu’il leur plaira, je pense que le « Alex Addiction » est un excellent choix. Par contre, je crois qu’aucune revue n’arrivera à décrire toute la complexité et l’expérience de vape que procure ce liquide. La meilleure façon de vous faire une idée de ce liquide est de l’essaye et vous n’en serez certainement pas déçu.

Bonne Vape :)

-Eric

Les photos:

Publicités

La Fée Verte – E-Alchimiste

Par défaut

Détails du test:

  • Concentration nicotine: 3 mg/ml (HVG)
  • Concentration nicotine: 6 mg/ml (HPG)
  • Atomiseur: Wotofo Lush avec Clapton 3mm (HVG)
  • Atomiseur: Nautilus BVC (avec coil clapton) (HPG)
  • 0.4 Ohms @ 50W sur iPV4 (HVG)
  • 1.8 Ohms @ 16W sur iStick 30W (HPG)
  • Mélange 30PG/70VG (HVG)
  • Mélange 60PG/40VG (HPG)
  • Mixologue: www.e-alchimiste.ca
  • Disponible chez Vapoflore

Description du mixologue:

« Laissez-vous envoûter par cet arôme savamment anisé et subtilement frais.

Absinthe, je t’adore, certes !

Ton frais parfum me déconcerte.

Et dans ton opale je vois

Des cieux habités autrefois,

Comme par une porte ouverte. »

La revue:

« La Fée Verte » de E-Alchimiste tire son inspiration, d’après sa description, d’un spiritueux bien connu, l’absinthe (aussi appelé fée verte). C’est un e-liquide à base d’anis plutôt simple en fait de saveurs, mais franchement très bon et bien dosé. En ouvrant mes bouteilles, l’odeur de l’anis m’a tout de suite sauté au nez. Avec une telle odeur, je me doutais bien que ce liquide allait être assez gouteux et sucré.

Je dois admettre que je ne suis peut-être pas le candidat idéal pour tester ce liquide parce que je n’ai jamais eu la chance de boire de l’absinthe de ma vie. J’ai gouté quelques spiritueux anisés (comme le Sambuca), mais l’absinthe, jamais.

 

anise

J’ai d’abord commencé par tester la version HPG puisque ma Nautilus était fraichement nettoyée et n’attendait plus qu’à être remplie. J’y ai mis un « coil » neuf et je me suis mis à vaper…

giphy44445

Il faut dire que j’étais pas mal heureux de voir que l’idée que je m’étais fait du liquide d’après son odeur était assez juste. C’était gouteux et sucré juste à point. L’anis était évidemment bien présent, mais j’ai aussi pu capter une petite fraicheur de koolada (probablement) qui apportait une touche intéressante. Si, par hasard, vous n’avez jamais gouté à de l’anis de votre vie, je dirais que le gout pourrait rappeler un peu celui de la réglisse noire. Ce n’est pas tout à fait identique, mais vous aurez quand même une bonne idée.

Plus je vapais « La Fée Verte », plus je captais une saveur de sucre blanc en arrière-gout. Je commençais de plus en plus à croire que le liquide s’inspirait de la façon traditionnelle de préparer l’absinthe. Cette méthode consiste à faire couler de l’eau glacée sur un cube de sucre placé sur une cuillère à absinthe au-dessus du verre.

 

absinth

Il n’y a pas de doute, j’ai trouvé le e-liquide « La Fée Verte » bien dosé en version HPG. Son « hit » était dans la moyenne pour un 6 mg/ml, mais me semblait légèrement accentué par l’effet « frost » du koolada.

J’ai donc voulu tester la version HVG, question de voir la différence entre les deux versions du liquide. Je dois être honnête, je n’ai pas « tripé » autant en HVG qu’en HPG. C’est qu’en haut VG, l’anis me semblait plus discret alors que le sucre blanc (ou le côté sucré) prenait plus de place. Ainsi, le liquide me paraissait beaucoup plus sucré qu’en HPG et je ne pouvais pas en vaper autant que je l’aurais voulu. De plus, le « hit » de fraicheur du koolada était beaucoup plus intense en drip et le tout donnait une texture assez sèche en gorge. Bref, la texture de la vape et la viscosité du liquide m’ont fait davantage croire à un liquide 50/50 qu’à un liquide 70VG.

 

ia8tiA9

Évidemment, tout ça n’est qu’une question de gout personnel. Je suis du genre à aimer mes liquides sans  »frost », alors que certains d’entre vous ne recherchent que ça. Je ne voudrais pas que vous pensiez que la version HVG n’est pas bonne, mais je l’ai trouvée un peu différente de la version HPG. Pour ma part, l’équilibre des arômes et la texture de la vape m’ont beaucoup plus charmé en HPG.

Je l’ai dit plus haut, « La Fée Verte » de E-Alchimiste est un liquide assez simple en fait de saveurs, mais c’est selon moi ce qui fait tout son charme. Si comme moi vous aimez les liquides anisés, il n’y a pas de doute que celui-ci vous plaira. Les versions HPG et HVG sont très semblables, mais selon vos gouts, il se pourrait que vous préfériez une version plus que l’autre.

Bonne Vape :)

-Eric

Les photos:

fee1

fee2

fee3

Absys – Green Stars

Par défaut

Détails du test:

  • Concentration nicotine: 6 mg/ml
  • Atomiseur: Nautilus BVC
  • 1.6 Ohms @ 10W sur Eleaf iStick 20W
  • Mélange 60PG/40VG
  • Disponible sur www.levapero.com

Description du fabriquant:

« Un mélange d’absinthe et d’anis, équilibré, légèrement sucré. »

La revue:

Avant de commencer la vape, je n’avais jamais eu la chance de gouter à l’anis. Je ne savais aucunement à quoi le gout pouvait ressembler et, en toute honnêteté, je n’avais même jamais entendu le nom. J’ai rapidement découvert que l’anis, j’adorais ça! Depuis, à chaque fois que je reçois un liquide aromatisé à l’anis, j’ai toujours très, très hâte d’y gouter.
832
Le « Absys » de Green Stars est, à mon grand bonheur, un liquide à l’anis (youpiii). Déjà en ouvrant la bouteille, j’ai pu sentir cet arôme sucré et plutôt puissant d’anis. Il faut dire que c’était tout de même plutôt simple comme odeur. Je ne m’attendais pas à un liquide avec plusieurs « couches » d’arômes, disons.
En y goutant, mes doutes ont été confirmés. C’était en effet un liquide plutôt simple, mais qui tombait en plein dans mes palettes de gout. L’anis était bien présent avec une petite touche sucrée en arrière-gout pour bien compléter le tout. J’ai automatiquement fait le lien avec les petites boules noires en bonbons. Je trouvais que l’intensité des arômes et du sucre y ressemblait beaucoup.
IMG_3134
Je sais que certains d’entre vous diront que ces petits bonbons-là sont à saveur de réglisse noire, mais il faut dire que la réglisse noire et l’anis sont des arômes qui se ressemblent beaucoup. Si vous n’avez jamais gouté à ces petites boules noires, vous avez peut-être gouté au Sambuca. Ce spiritueux est à base d’anis. Il ressemble donc un peu à la saveur du « Absys ».
ramazzotti-sambuca
La description du liquide indique que le « Absys » est à saveur d’anis et d’absinthe. Pour être franc, je n’ai jamais gouté à de l’absinthe de ma vie. Il était donc assez difficile pour moi de déceler la saveur de l’absinthe (surtout que l’absinthe est à base d’anis) et de la comparer au liquide. J’ai eu beau chercher pour une saveur autre que celle de l’anis pour réussir à déceler l’absinthe, mais même en me concentrant bien fort, je n’y suis pas arrivé…
1353
Le « Absys » est un liquide qui est très bien équilibre. Sa saveur peut sembler puissante au début, mais je m’y suis vite habitué et je pouvais donc le vaper tout au long de la journée sans jamais me sentir comme si j’en avais trop. Le dosage des arômes et du sucre (sucré juste à point pour satisfaire les papilles) fait du « Absys » un liquide que j’ai grandement apprécié. Que vous aimiez l’anis, la Sambuca, la réglisse noire ou les petits bonbons noirs (qui sont en fait toutes des saveurs qui se ressemblent), ce liquide-là saura fort probablement vous plaire.
Bonne Vape :)

-Eric

Les photos:

absys1

absys2

absys3

Devil’s Juice – Green Stars

Par défaut

 

 

Détails du test:

  • Concentration nicotine: 6 mg/ml
  • Atomiseur: Protank mini-II avec coton
  • 1.4 Ohms @ 10W sur Eleaf iStick 20W
  • Mélange 60PG/40VG
  • Disponible sur www.levapero.com

Description du fabriquant:

« Un mélange au gout frais et puissant. Des notes de cassis, de raisin pour le coté fruit. et un subtil mélange de menthe, de réglisse, d’anis, d’eucalyptus et de menthol pour une expérience de vape ultra fraîche ! »

La revue:

Le « Devil’s Juice » de Green Stars est un liquide qui m’a particulièrement fait « triper ». Sa complexité, l’intensité de ses arômes et l’effet de fraicheur qu’il procure ont de quoi plaire à bien des gens. Toutefois, je dois dire que ce ne fut pas l’amour instantané avec ce liquide. J’ai dû le tester sur une période un peu plus longue que d’habitude (3 semaines) afin de réussir à bien le saisir parce qu’au début, je ne savais plus trop où donner de la tête.
Steve-Buscemi-467
Tout d’abord, quand j’ai ouvert ma bouteille pour la sentir, je n’étais pas tout à fait certain de bien saisir le tout. Je captais l’anis et la menthe ainsi qu’un petit fond fruité, mais c’était assez difficile à identifier puisqu’il semblait y avoir beaucoup d’arômes différents en même temps.
En y goutant, je n’étais pas bien bien plus avancé. Il faut savoir que le « Devil’s Juice » est un liquide très complexe qui compte plusieurs arômes différents. Ces arômes semblaient tous se battre pour dominer et, pour être francs, je n’ai pas vraiment aimé le gout au début. Je le trouvais plutôt amer, complexe et même un peu trop chimique pour mes papilles. (Je pense que c’était dû aux différentes saveurs mentholées/fraiches.)

05ed4508caf2393ad71087ac169dfc22

Je l’ai donc mis de côté durant deux semaines en y goutant à quelques reprises durant cette période. Au bout de deux semaines, il y avait eu beaucoup de changements. La bataille entre les saveurs semblait s’être enfin terminée et je pouvais maintenant capter les arômes en deux étapes. Tout d’abord, en inspirant, c’était le côté fruité. Un délicieux mélange de cassis et de raisin (le cassis me paraissait beaucoup plus intense que le raisin). Le côté fruité apportait une belle rondeur à la texture et rendait le tout ultra (et je n’exagère pas en disant « ultra ») velouté.
Black_Currants-458x326
En expirant, c’est le côté plus frais de la menthe qui prenait la place. C’est une menthe assez douce et légèrement amère qui laisse une belle fraicheur agréable en bouche et qui se mélange très bien au gout fruité de l’inspiration.
Mint-Julep-4
Je sais que je n’ai pas parlé de l’anis, de la réglisse et de l’eucalyptus jusqu’à présent et la raison est bien simple, c’est parce que je ne les ai pas vraiment goutés dans le mélange. À quelques reprises, j’ai cru capter l’anis à l’inspiration (avec le mélange fruité), mais il me semblait plutôt discret. Je sais qu’il y en a dans le mélange, mais il était plutôt difficile pour moi d’identifier où l’anis se trouvait exactement. Pour ce qui est de l’eucalyptus, je dirais qu’il se mélange très bien à la menthe. Ainsi, si je n’avais pas lu qu’il y en avait, je ne crois pas que j’aurais pu l’identifier.
Comme je l’ai dit au début, j’ai beaucoup aimé le « Devil’s Juice ». Ce ne fut pas l’amour instantané, mais après lui avoir laissé assez de temps pour vieillir, je n’ai pas pu m’arrêter de le vaper. Son « hit » était bien proportionnel à la concentration en nicotine, mais me paraissait légèrement accentué par l’effet frais de la menthe (et de l’eucalyptus… Je pense). Pour ce qui est de la vapeur, c’était très satisfaisant, comme pour tous les liquides de cette ligne jusqu’à présent. Si vous cherchez un liquide complexe et gouteux, vous ne pourrez pas vous tromper avec le « Devil’s Juice » de Green Stars. Laissez-lui le temps de bien équilibrer ses arômes et il deviendra peut-être un de vos favoris !
P.-S. Le « Devil’s Juice » a un gout assez difficile à décrire. S’il est possible pour vous d’y gouter avant de l’acheter, je vous le conseille fortement.
Bonne Vape :)

-Eric

Les photos:

devilsjuice1

devilsjuice2

devilsjuice3

 

 

Fleur du mal – Bablito Labs

Par défaut

 

 

Détails du test:

  • Concentration nicotine: 6 mg/ml
  • Atomiseur: Aspire Atlantis
  • 0.6 Ohms @ 25W sur Sigelei 100W
  • Mélange 50VG/50PG
  • Disponible sur www.qvap.ca

Description du site:

« Raisin, Canneberge et fraîcheur »

La revue:

Le « Fleur du mal » conçu par Bablito Labs est un liquide dont j’ai souvent entendu parler. C’est un liquide que je voulais tester depuis longtemps, mais je n’avais simplement pas encore eu la chance. Derrière son nom (et son « logo ») un peu sombre, le « Fleur du mal » cache un savoureux mélange peu commun et mystérieux.

tumblr_n838a3ZYbv1t0l1jvo1_500

En ouvrant ma bouteille, j’ai tout de suite capté ce qui me semblait être l’odeur de l’anis avec un petit fond fruité (vous ne pouvez pas savoir à quel point je me relis à chaque fois que j’écris le mot « anis » pour m’assurer de ne pas faire de faute de frappe). C’est un arôme d’anis qui semblait très crémeux. À ce stade-là, j’étais loin de savoir ce qui allait m’attendre en fait de saveur et de texture.

auto-soda-billy-mays-advertising-197253

J’ai d’abord testé mon « Fleur du mal » en « drip » et OUFFF!  La saveur était très intense, mais quand même dosée de façon à ne pas être trop intense pour « tomber sur le cœur ». Au début, j’ai évidemment capté l’arôme de l’anis. C’était si crémeux que j’avais carrément l’impression de vaper de la bonne vieille réglisse noire (ou « réclisse » comme diraient certains). Un peu comme les cigares en réglisse.

wb_Licorice-Cigar

J’ai aussi capté un arrière gout un peu plus fruité, mais si léger que je ne pouvais pas nécessairement l’identifier. J’ai donc laissé mon liquide un peu de coté afin que mes papilles se replacent et je l’ai gouté à nouveau une semaine plus tard, cette fois-ci dans mon Atlantis. Là, je captais beaucoup mieux cet arrière gout fruité !

a_major_revelation_about_friends_that_will_blow_your_mind_06

L’arrière gout que je captais en expirant, c’était celui de la canneberge. Oui je sais, c’est quelque peu inhabituel comme mélange, mais c’est hyper délicieux ! J’ai vu par la suite que la description sur le site web de Q Vap indique qu’il y a aussi du raisin. Pour ma part, je n’ai toutefois pas été en mesure de capter le raisin. Il pourrait par contre y avoir une petite touche de cassis, ce qui expliquerait le léger effet « frost ».

Cranberries

Comme je l’ai dit plus haut, la texture de vape du « Fleur du mal » est un de ses points forts. Il offre une belle vapeur épaisse et ultra veloutée. Son « hit » est assez doux, donc il serait parfait pour le « drip » même si selon mes tests, c’est en « tank » que j’ai pu mieux apprécier sa saveur. Les amateurs de liquides anisés en seront pleinement satisfaits!

Bonne Vape :)

-Eric

Les photos:

fleur du mal 1

fleur du mal 3

flur du mal 2