Alex Addiction – Mandalab

Par défaut

 

 

Détails du test:

  • Concentration nicotine: 3 mg/ml
  • Atomiseur: Mutation X V2, Clapton 22G/32G, 3mm
  • 0.4 Ohms @ 60W sur Sigelei 100W
  • Mélange 70VG/30PG
  • Page facebook de Mandalab

Description du fabricant:

« Un opulent mélange de spiritueux qui laisse un tracé laser émeraude et diffuse doucement ses notes de base composées de grains rôtis et d’un caramel paradisiaque. Son bouquet d’agrumes dominé par une lime franche et pleine de zeste nous guide vers de complexes harmoniques qui se dispersent dans un parapluie de rondeurs crémeuses et de noisettes. Une flamboyance profondément ancrée dans un gingembre ferme et herbacé se laisse adoucir par des notes anisées qui sucrent et rehaussent une pleine bouche de menthe poivrée persistante. D’une finale poudreuse bonbon s’élève de subtiles nuances de raisins qui enveloppent un labyrinthe complexe de biscuits au beurre. »

La revue:

Lorsque je teste des liquides, je prends toujours des mots clefs en note que j’utilise par après lorsque vient le temps d’écrire ma revue. Je note les saveurs que je crois capter, la texture, la production de vapeur etc. En général, mes notes sont assez basiques et font généralement du sens. Avec le « Alex Addiction » de Mandalab, c’était un peu différent. J’ai regardé mes notes et je me demandais comment j’allais faire pour mettre tout ça ensemble de façon à bien décrire le liquide étant donné sa complexité…

En ouvrant ma bouteille, j’ai pu capter un mélange d’anis, de caramel et d’épices. Sur le coup, j’ai trouvé l’odeur appétissante, mais je dois tout de même admettre que le mélange d’arômes était plutôt particulier. Ce n’était pas tout à fait le genre de mélange que j’avais l’habitude de voir.

C’est en y goutant que j’ai réalisé à quel point le liquide était complexe parce que j’ai encore capté quelques saveurs que je n’ai pas du tout détectées dans l’odeur. Bien entendu l’anis, le caramel et les épices y étaient, mais là, je captais également une touche de lime à l’inspiration. C’était une lime peu sucrée et très, très légèrement amère. En gros, c’était plutôt une saveur de zeste de lime qu’une saveur de chaire de lime surette.

À l’expiration, je captais alors une menthe poivrée un peu sucrée qui rappelait un peu le gout des bonbons à la menthe, ou même le gout des cannes de Noël. Cette saveur était également accompagnée d’une très petite dose de « frost » qui apportait une belle fraicheur agréable au liquide.

Je trouve que le « Alex Addiction » de Mandalab est un liquide extrêmement difficile à décrire de façon à ce que quelqu’un qui ne l’a jamais gouté puisse se faire une bonne idée de la saveur en lisant ma revue. Normalement, les profils de saveurs sont assez simples à décrire; fruité, tabac, spiritueux, épicé, bonbons ou pâtisserie. Dans le cas du « Alex Addiciton », c’est tout ça en même temps! En lisant la description du fabricant la première fois j’avais l’impression que c’était un peu une surdose d’adjectifs qualificatifs avec plein de profils de saveur saupoudré entre les mots. J’arrivais mal à comprendre ce que le liquide pouvait gouter, mais après y avoir gouté, c’est là que la description a pris tout son sens…

Ce que j’ai trouvé intéressant avec ce liquide c’est que les saveurs que je captais semblaient toutes changer en intensité à chaque session. Ainsi, je captais parfois plus le coté anisé, parfois c’était le coté caramel/épices alors qu’à d’autres moments, c’était la lime et la menthe poivrée qui prenait le dessus. Je sais avec certitude que l’expérience ne sera pas la même pour tout le monde étant donné la complexité du liquide, mais dans mon cas, je trouvais que le « Alex Addiction » me rappelait l’expérience de boire un thé turc. C’était très « zen » et hyper gouteux.

Le « Alex Addiction » de Mandalab est un liquide dont les saveurs ont du « punch ». Toutefois, même s’il est très gouteux, il peut quand même être vapé toute la journée (dans mon cas). C’est un liquide qui m’a pris par surprise au début parce que je ne comprenais pas nécessairement ce qui se passait dans ma bouche, mais une fois que je l’ai apprivoisé, je n’ai pas pu m’en passer. Sa production de vapeur était très belle et son « hit » juste à point pour ce genre de saveur. Si vous cherchez un liquide qui va « challenger » vos papilles autant qu’il leur plaira, je pense que le « Alex Addiction » est un excellent choix. Par contre, je crois qu’aucune revue n’arrivera à décrire toute la complexité et l’expérience de vape que procure ce liquide. La meilleure façon de vous faire une idée de ce liquide est de l’essaye et vous n’en serez certainement pas déçu.

Bonne Vape :)

-Eric

Les photos:

Publicités

Stugats – Moonshiner Industries

Par défaut

 

 

Détails du test:

  • Concentration nicotine: 3 mg/ml
  • Atomiseur: Mutation X V2, Clapton 22/32, 3mm
  • 0.4 Ohms @ 65W sur Sigelei 100W
  • Mélange PG/VG inconnu
  • Site web du fabricant

Description du fabricant:

« The perfect mix of nuts and cream. (Le mélange parfait de noix et de crème) »

La revue:

Le « Stugats » de Moonshiner Industries est sorti depuis un bon bout déjà. Je n’avais toutefois malheureusement pas eu la chance d’y gouter depuis sa sortie, mais c’est CVE 2016 que j’ai finalement pu mettre la main sur une bouteille. Avant de m’avancer dans les saveurs/textures des liquides que je teste, j’aime parfois faire un peu de recherche sur ceux-ci pour tenter de découvrir ce qui les a inspirés, la signification de leurs noms, etc. Le « Stugats » en est un de ceux-là. J’étais curieux de savoir ce que voulait dire le mot « stugats » et je me suis donc lancé vers mon bon ami Google. J’ai été assez surpris de découvrir que « stugats » pouvait en fait avoir quelques définitions différentes :

  • Un mot qui signifie « rien », le vide.
  • Une insulte. traiter quelqu’un de stugats est un peu comme le   traiter d’imbécile.
  • Testicules…

Bon… il en reste à vous d’y donner la signification que vous voulez, mais dans mon cas, mon cerveau d’adolescent de 13 ans ne peut faire autrement que de faire le lien entre le nom et la description (the perfect mix of nuts and cream) et de trouver ça ingénieux et très drôle à la fois.

lol

OK… passons aux choses sérieuses maintenant… En ouvrant ma bouteille pour la sentir un peu avant de commencer à le vaper, je trouvais l’odeur assez sucrée. Étonnamment, je ne décelais pas nécessairement rien qui me rappelait l’odeur de la crème ou des noix. L’odeur me faisait plutôt penser à un mélange de caramel et de vanille. De plus, pour une raison que j’ignore (même en écrivant ces lignes après l’avoir vapé), il y avait une « arrière-odeur » qui me rappelait beaucoup l’odeur des céréales Croque Pain Doré.

20120414-french-toast-crunch-box

Au gout, c’était un peu différent que ce que l’odeur m’avait laissé croire. Je trouvais en fait que la description décrivait très bien le gout du « Stugats »; « Le mélange parfait de noix et de crème ». L’arôme de noix à l’inspiration était assez riche, onctueux et gouteux. Dans mon cas, je n’arrivais pas vraiment à isoler les noix pour arriver à les gouter individuellement (je ne suis vraiment pas bon à ce point-là), mais il était évident que c’était un mélange de noix avec une petite touche d’amertume que j’aimais bien.

deluxe-mixed-nuts-roasted-and-no-salt

En expirant, c’est là que j’arrivais à capter la « crème ». Vous remarquerez que j’ai mis crème entre guillemets parce que personnellement, je ne trouvais pas que cette saveur était riche et onctueuse au point de la classer comme une saveur de crème. J’ai plutôt trouvé que ça ressemblait plus à une saveur de lait (petite nuance). Étant donné que l’expiration était légèrement vanillée/caramélisée, la saveur me rappelait le gout du lait que l’on boit après avoir mangé nos céréales.

cereal1

Il faut savoir que le « Stugats », c’est un liquide qui a de la classe. Je ne sais pas comment l’expliquer mieux que ça, mais lorsque je l’ai gouté pour la première fois au CVE d’Ottawa 2016, c’est la première chose qui m’est venue en tête; que ça avait de la classe! Disons simplement qu’au moment où j’écris ces lignes, je porte un pyjama des Simpsons avec des Crocs dans les pieds et s’il existait un Jean Airoldi de la vape, il serait furieux de me voir le vaper dans un habillement qui a aussi peu de classe…

jean-airoldi-meme

Le « Stugats » de Moonshiner ne m’a pas paru comme étant un liquide hyper complexe. Ses arômes sont dosés à la perfection (selon mes gouts) puisqu’ils ne sont pas super intenses. Ils sont dosés de façon à toujours en vouloir un peu plus et c’est probablement ce qui a fait que j’ai dévoré ma bouteille aussi rapidement. Ce liquide n’est pas beaucoup sucré. Ainsi, il peut être apprécié toute la journée sans jamais ressentir le besoin d’y donner une pause parce qu’il nous « tombe sur le cœur ». Son taux de PG/VG n’est pas indiqué sur la bouteille, mais à en juger par la belle vapeur épaisse qu’il produit, j’oserais m’aventurer et dire que c’est un mélange qui est probablement aux alentours du 70 %-80 % VG. Je pense que sa saveur globale onctueuse et son dosage des arômes feront qu’une très grande majorité des gens seront charmés par le « Stugats ».

Bonne Vape :)

-Eric

Les photos:

stugats-1

stugats-2

stugats-3

Custard Fraise – Millésime

Par défaut

 

 

Détails du test:

  • Concentration nicotine: 3 mg/ml
  • Atomiseur: Billow V2 (dual coil 26G, 2.5mm)
  • 0.4 Ohms @ 30W sur Kangertech Subox
  • Mélange 50PG / 50VG
  • Site web de Millésime

Description du site:

« Une crème caramel vanille, sublimée d’onctueuses fraises du jardin. Il se veut proche de la tartelette de votre enfance pour de meilleurs souvenirs. Ce liquide bien équilibré fera le plaisir de grands gourmands ou gourmets ! »

La revue:

Je ne suis peut-être pas un méga fan des liquides « costarde », mais après avoir testé le « Custard Banane » de Millésime, ça m’a ouvert l’appétit pour une costarde bien riche et crémeuse. J’ai bien aimé le « Custard Banane », mais celui-ci m’avait paru un peu léger et là, j’étais prêt pour quelque chose de bien plus intense et « cochon ». C’est en ouvrant ma bouteille de « Custard Fraise » que j’ai compris que j’allais être servi. L’odeur est, en fait, tombée pile dans mes attentes. C’était une odeur de costarde bien sucrée et légèrement vanillée. Étrangement, sur le coup, cette odeur là me faisait penser aux « puddings » Snack Pack à saveur de caramel au beurre (butterscotch). Je pouvais également sentir une toute petite touche de fraise au fond, mais elle me paraissait plutôt discrète.

0027000419030_CF_version_type_large

Je me suis dépêché de reconstruire ma Billow, j’ai fait le plein et j’ai pris ma première bouffée…

whoa

Whoa ! C’était en plein le goût que je recherchais ! En inspirant, j’ai tout de suite gouté cette costarde bien sucrée. C’était une costarde ultra crémeuse et légèrement caramélisée. Je pouvais également déceler une petite touche de vanille bien dosée en arrière-gout, qui semblait venir adoucir un peu le côté un peu plus corsé (même si ce n’est pas le mot idéal pour décrire ce goût) qu’ont parfois les costardes. Il est assez difficile de décrire cette saveur afin que vous puissiez vous faire une image bien claire de la saveur, mais je dirais que le goût se situait quelque part entre un « pudding » au « butterscotch » et une crème brulée légèrement grillée.

creme-brulee1

En expirant, c’est là que je pouvais gouter la fraise. C’était une fraise quelque peu discrète qui apportait une touche bien agréable, sans toutefois donner l’impression de ruiner la costarde en la camouflant. Elle apportait un petit côté fruité que j’aimais bien. Je n’irais pas jusqu’à dire que cette saveur me donnait l’impression d’être celle d’une fraise naturelle, mais elle me rappelait tout de même le gout d’une fraise à la chaire bien dure.

1_120529090454_1

Le « Custard Fraise » de Millésime est un liquide que j’ai trouvé franchement bien réussi. Je l’ai dit en début d’article, je ne suis pas un gars de liquides « costarde », mais là, ouff… celui-là m’a vraiment charmé. Ce liquide offre une très belle texture de vape (hit) onctueuse et qui est de loin bien plus douce que la majorité des liquides en 50/50. Je ne le vapais peut-être qu’à 30 W, mais je pouvais prendre de pleines inhalations directes sans jamais le trouver moindrement sec. Côté vapeur, c’était aussi bien au-dessus de la moyenne pour un liquide avec ce ratio PG/VG (tout comme le reste des liquides Millésime).

thumbsup

Dans mon cas, c’est un liquide que j’ai pu vaper sans arrêt durant des jours sans jamais avoir le gout de le changer. C’était sucré oui, mais pas au point de me tomber sur le cœur. Je n’irais peut-être pas jusqu’à dire que ce sera pareil pour tous, mais ce le sera au moins pour une grande majorité d’entre vous. Si vous vous cherchez une bonne costarde bien gouteuse et onctueuse, le « Custard Fraise » de Millésime saura fort probablement vous plaire et vous rassasier comme il l’a fait pour moi.

(Les liquides Millésime sont des liquides français, mais ils sont brassés et distribués au Québec par Bablito Industries.)

Bonne Vape

-Eric

Les photos:

custardfraise1

custardfraise2

custardfraise3

Feuilles de Langoulet – E-Alchimiste

Par défaut

Détails du test:

  • Concentration nicotine: 3 mg/ml (HVG)
  • Concentration nicotine: 6 mg/ml (HPG)
  • Atomiseur: Wotofo Lush avec Clapton 3mm (HVG)
  • Atomiseur: Nautilus BVC (avec coil clapton) (HPG)
  • 0.4 Ohms @ 50W sur iPV4 (HVG)
  • 1.8 Ohms @ 16W sur iStick 30W (HPG)
  • Mélange 30PG/70VG (HVG)
  • Mélange 60PG/40VG (HPG)
  • Mixologue: www.e-alchimiste.ca
  • Disponible chez Vapoflore

Description du mixologue:

« Du plus profond du premier âge, lorsqu’en Arda, Eru était appelé Illuvatar. Il créa les Ainurs, Il fut un jour où le thème musical engendra la meilleure herbe à vaper. La Feuille de Langoûlet nous rappelle le tabac à Pipe Capitaine Noir Royal. Le paquet bleu. »

La revue:

Le « Feuilles de Langoulet » de E-Alchimiste tire son inspiration du Langoulet, l’herbe à pipe fumée par les hobbits dans l’univers du Seigneur des anneaux. Avec un nom pareil, j’avais de forts doutes que ça allait être un liquide « tabac ». Je ne m’en cache pas, je ne suis plus vraiment un grand fan de liquide au tabac. Je l’étais quand j’ai fait la transition de la cigarette à la vape, mais avec toutes les saveurs disponibles, j’ai vite laissé tomber les liquides au tabac.

Il y a par contre quelques liquides « tabac » que j’ai testés et que je rachèterais sans hésitation. Le « Feuilles de Langoulet » fait partie de ceux-ci. Bon… c’est certain qu’en disant ça comme ça, je dévoile un peu tôt le punch de la revue, mais je le fais pour m’assurer que vous ne passiez pas rapidement à un autre liquide sans en lire davantage sur celui-ci, si vous non plus vous ne « tripez » pas trop sur les tabacs.

L’odeur qui se dégage de la bouteille m’a rapidement donné une bonne idée de ce à quoi je pouvais m’attendre en le vapant. Je pouvais sentir un petit fond de tabac à pipe un peu corsé, mais il y avait aussi cette touche chocolatée qui apportait un côté plutôt sucré au mélange. Je dirais même qu’\ l’odeur, le chocolat dominait le mélange.

vapinusa-chocolate-tobacco-400px-400px

J’ai testé deux versions du liquide. Le HPG (60PG/40VG) et le HVG (30PG/70VG). J’ai d’abord testé la version HPG parce qu’à ce stade-là, même si l’odeur m’avait donné une bonne idée, j’ignorais quand même à quoi m’attendre et je n’étais vraiment pas certain de ce que ça allait donner de « driper » un liquide au tabac.

giphy4444

Je pense que ce qui m’a le plus surpris après avoir pris ma première bouffée, c’est le « hit ». C’était un « hit » assez puissant pour un liquide à 6mg/ml, mais ce n’était pas sec. C’était en plein le genre de « hit » que je recherche avec un liquide au tabac. Pour ce qui est du gout, il m’a tout de suite charmé. Je pouvais capter un tabac à pipe avec une toute petite touche d’amertume bien dosée. En expirant, je captais le chocolat. C’était un chocolat doux et crémeux qui rappelle le chocolat au lait. C’était juste assez sucré pour satisfaire mes papilles sans être trop sucré au point de « tomber sur le cœur ». En gros, la description du mixologue disait vrai. Le gout général du liquide me faisait penser au tabac Captain Black. Si vous avez déjà gouté aux cigares Captain Black, vous y verrez également une certaine ressemblance.

pb-cbe.png

Bon, la version HPG avait été assez impressionnante, il était maintenant temps de tester la version HVG. Je me souviens que j’étais un peu craintif avant de prendre ma première bouffée. Je me disais que si le « hit » de cette version était aussi puissant que celui de la version HPG, j’allais probablement me retrouver sur le cul après une bonne grosse inhalation directe.

giphy123

Heureusement pour moi (et pour vous) c’était tout le contraire! En HVG, le « hit » était très rond et juste assez présent pour satisfaire. Côté gout, c’était aussi un peu différent. Je captais le tabac, mais il était plus discret dans cette version. Le chocolat me semblait prendre un peu plus de place que dans la version HPG et le gout général de cette version avait une petite touche caramélisée en plus. Le « Feuilles de Langoulet » en version haut VG est ultra velouté et gouteux. C’est un peu comme vaper du chocolat fondu crémeux avec une touche de tabac à pipe en arrière-gout pour bien équilibrer le tout.

melted_chocolate

Je l’ai dit au début, le « Feuilles de Langoulet » m’a beaucoup plu. C’est un liquide très rond et gouteux. Je pense que même si vous n’êtes pas un amateur de tabacs, il pourrait peut-être vous plaire vu son agréable côté chocolaté. Que ce soit en HPG ou en HVG, le « Feuilles de Langoulet » de E-Alchimiste est un liquide que j’ai trouvé franchement bien réussi.

Bonne Vape :)

-Eric

Les photos:

langoulet1

langoulet2

langoulet3

Green’s Custard – Green Stars

Par défaut

 

 

Détails du test:

  • Concentration nicotine: 6 mg/ml
  • Atomiseur: Aerotank V1 avec coton
  • 1.5 Ohms @ 10W sur Eleaf iStick 20W
  • Mélange 60PG/40VG
  • Disponible sur www.levapero.com

Description du fabriquant:

« Un incontournable en matière de e-liquide que Green Vapes vous propose. La Green’s Custard est une crème vanille très gourmande, au léger goût caramélisé. Une recette revue de toute pièce par la marque qui saura satisfaire les papilles les plus gourmandes. »

La revue:

Le « Green’s Custard » de Green Stars est évidemment un liquide à la costarde. Pour ceux qui ne le savent pas, la costarde est un mélange de lait/crème, d’œuf, de farine et bien souvent de vanille. En gros, c’est un pudding… tout simplement.

J’ai testé quelques liquides à la costarde depuis le lancement de mon blogue. Bien que je les ai tous aimés, le « Green’s Custard » est le premier liquide qui se concentre uniquement sur le gout d’une costarde (sans l’ajout de saveur de fruits ou de pâtisserie). Cette revue risque ainsi d’être un peu plus courte (ou un peu moins détaillée) que la moyenne puisque le liquide en tant que tel est plutôt simple, mais très bien réalisé.

L’odeur du liquide est délicieuse. J’ai pu sentir une bonne costarde crémeuse, sucrée et vanillée. À ce stade-là, j’étais très impatient d’y gouter puisque l’odeur était très fidèle au gout de la vraie costarde. Ainsi, si on m’avait bandé les yeux en me demandant de décrire l’odeur, j’aurais pu facilement identifier la costarde. Je me disais que si le gout était comme l’odeur, je m’apprêtais à gouter un liquide qui me plairait beaucoup.

QheSP

Au grand plaisir de mes papilles, le gout ressemblait beaucoup à l’odeur, mais avec un peu moins d’intensité. Les liquides à la costarde sont généralement très riches et sucrés, ce qui fait que ce sont d’excellents desserts, mais beaucoup de gens ne peuvent pas les vaper toute la journée. Avec le « Green’s Custard », c’est un peu différent. L’intensité des arômes est dosée de façon à ce que le gout ne nous tombe pas sur le cœur. Oui, ça reste un liquide sucré, mais juste à point (selon mes gouts).

J’ai très bien capté les arômes qui constituent le liquide (la crème, les œufs, la vanille). Ainsi, tout comme avec l’odeur, j’aurais pu identifier très facilement la saveur du liquide même en le testant à l’aveugle.

Le liquide est très velouté et procure une texture de vape très agréable. De plus, la petite touche caramélisée en expirant vient très bien compléter le tout. Quand je dis « caramélisée », je ne veux pas dire que ça goute le caramel comme tel. L’arrière-gout rappelle plutôt le gout du sucre caramélisé que l’on retrouve sur le dessus d’une crème brulé (qui, en fait, est aussi une costarde).VanillaBeanCremeBrulee05

Je ne suis pas très doué en cuisine, mais si je l’étais et que je savais comment préparer une costarde, c’est en plein à celle-ci que je voudrais que le gout ressemble.

Comme avec tous les liquides Green Stars que j’ai testés jusqu’à présent, la vapeur est très épaisse et satisfaisante. Elle vient donc ajouter une touche encore plus veloutée au gout qui l’est déjà amplement. Côté « hit », c’est plutôt dans la moyenne pour un 6mg/ml. Si comme moi vous aimez les liquides à saveur de desserts, vous tomberez sans doute sous le charme du « Green’s Custard » de Green Stars. Oui, c’est un liquide plutôt simple, mais le souci du détail rend ce liquide simplement délicieux !
Bonne Vape :)

-Eric

Les photos:

greenscustard1

greenscustard2

greenscustard3

 

 

Dark Virginia – Green Stars

Par défaut

 

 

Détails du test:

  • Concentration nicotine: 6 mg/ml
  • Atomiseur: Nautilus BVC
  • 1.7 Ohms @ 10W sur Eleaf iStick 20W
  • Mélange 60PG/40VG
  • Disponible sur www.levapero.com

Description du fabriquant:

« Un tabac blond américain avec une touche d’amertume et de chocolat noir. Le chocolat n’est pas ressenti en tant que tel, il apporte cette touche inexplicable de force et de douceur simultanées. Une approche Green Vapes du célèbre Virginia.  »

La revue:

Je ne m’en cache pas, les liquides à saveur de tabac ne me font plus « triper » autant que lorsque j’ai commencé la vape (et arrêté la cigarette traditionnelle). Je sais apprécier un bon tabac, mais depuis que mes papilles sont revenues en service, je ne vois tout simplement plus autant l’intérêt de vaper des liquides au tabac avec toute cette gamme de délicieux liquides disponibles.
En voyant la bouteille de « Dark Virginia » de Green Stars, je me suis tout de suite fait une (fausse) idée. Avec son nom et sa couleur (ultra foncée), j’ai cru que ça allait être un simple tabac hyper corsé que je n’allais probablement pas retoucher après en avoir fait la revue.
100
C’est en remplissant ma Nautilus que j’ai réalisé qu’en fait, ça allait probablement être un liquide intéressant. L’odeur qui se dégageait de la bouteille pendant que je faisais le plein était très intéressante. Oui, elle était quelque peu corsée, mais elle avait un petit côté sucré que j’ai beaucoup aimé. Je pouvais sentir un peu de tabac, mais c’était surtout le côté sucré du chocolat qui dominait.
vapinusa-chocolate-tobacco-400px-400px
En y goutant la première fois, j’ai été surpris de voir qu’en fait, ça ressemblait beaucoup plus à un chocolat (légèrement foncé) aromatisé au tabac plutôt qu’un tabac aromatisé au chocolat. Le côté sucré et velouté du chocolat dominait beaucoup plus que le côté corsé du tabac.
C’est au bout d’environ deux semaines que les saveurs se sont bien placées et, bien que j’aimais beaucoup le gout des premiers jours, je dois dire que le gout du « Dark Virginia » vieilli un peu était encore meilleur. Je n’aurais pas cru dire ça d’un tabac, mais celui-ci, je l’ai beaucoup aimé !
barney-yes
Je pense que la raison pour laquelle il m’a autant plu est bien simple. Bien que j’adore la vape et que je ne retournerai jamais vers la cigarette traditionnelle, je dois avouer que la cigarette du matin avec un café m’a beaucoup manqué en faisant la transition (et me manque encore parfois). J’aimais bien le corsé de la cigarette avec le côté velouté d’un bon café. Le mélange café-tabac du « Dark Virginia » m’a beaucoup rappelé ce mélange de « texture » que j’aimais bien.
coffee_and_cigarettes_by_duthied
En plus, le mélange des saveurs pourrait aussi (comme dans mon cas) rappeler à certains d’entre vous le gout du cappuccino avec un petit côté caramélisé/sirop d’érable… Un pur délice !
Avec son « hit », qui dans mon cas était bien proportionné au taux de nicotine, et sa belle vapeur épaisse, je pense que le « Dark Virginia » de Green Stars est un liquide qui pourra plaire à la majorité des gens qui recherchent un petit coté corsé. La description du liquide est juste. Il m’a bien apporté une « touche inexplicable de force et de douceur simultanées » qui m’a vite démontré que j’avais tort de le sous-estimer en croyant que ça allait être un tabac bien simple…
Bonne Vape :)

-Eric

Les photos:

darkvirginia1

darkvirginia2

darkvirginia3

Mademoiselle Valerie – Vape Classique

Par défaut

 

 

Détails du test:

  • Concentration nicotine: 5 mg/ml
  • Atomiseur: Aerotank (V1) avec coton
  • 1.1 Ohms @ 10W sur Eleaf iStick 20W
  • Mélange 50PG/50VG
  • Disponible sur www.vapeclassique.com

Description du site:

« Crémeux et rond en bouche à dominance de crème anglaise avec une petit goût de bourbon du Kentucky et, en finale, un léger goût caramélisé de pistaches. »

La revue:

En lisant la description du « Mademoiselle Valerie » de chez Vape Classique, j’ai cru que le liquide ne serait peut-être pas dans ma palette de gout. Crème anglaise, bourbon, pistache, caramel… J’ignore pourquoi, mais le mélange ne m’attirait pas plus que ça. En ouvrant la bouteille, j’ai capté une forte odeur qui me rappelait un peu celle du Bailey’s. J’aimerais pouvoir dire que cette odeur était celle du bourbon, mais malheureusement, je m’y connais autant en spiritueux qu’en voyage spatial… Bref, je connais au moins le Bailey’s et l’odeur y ressemblait avec un petit fond de pistache.
baileys
Côté gout, c’est une tout autre histoire. C’est bien plus complexe que l’odeur. C’est en fait en y goutant que j’ai compris que je m’étais trompé en croyant ne pas trop « triper » sur le liquide. Le mélange de tous les arômes est TRÈS surprenant.
tumblr_mjv33wPRuA1qe1w1yo1_400
J’aimerais pouvoir vous décrire les étapes de saveur, mais, pour ma part, elles semblaient toujours changer. Parfois, je captais le bourbon en inspirant et, un peu plus tard, c’était le caramel. Allons-y donc avec l’ordre que je captais la majeure partie du temps. Tout d’abord, dans mon cas, le bourbon. Bon… Je dis le bourbon, mais, comme je l’ai dit plus haut, je m’y connais très peu en spiritueux. En plus, à ce qu’il parait (oui j’ai quand même fait mes recherches) tous les bourbons sont des whiskys, mais les whiskys ne sont pas tous des bourbons. (Difficile à suivre.) C’est donc totalement hors de mon champ de compétences, mais pour faire ça court (ou pas, à voir le paragraphe), disons que le gout d’alcool/bourbon/whisky y est. Bien qu’il ait été ce que je semblais capter le plus, il reste tout de même que ce n’était pas intense au point de camoufler le reste. C’était euh… subtilement bien dosé.
bourbon-month-ftr
Par la suite, à intensité quasi égale au bourbon, il y avait la crème anglaise (ou costarde). Celle-ci m’a semblé aromatisée à la vanille et apportait une touche très crémeuse au mélange.
creme_anglaise11-375x500
C’est en expirant que je captais la plupart du temps le mélange pistache-caramel. Il faut savoir que la pistache du « Mademoiselle Valerie » n’est évidemment pas salée. Elle était la plupart du temps accompagnée d’une touche de caramel un peu foncé, mais pas trop sucré. (Vous trouverez peut-être que je ne me suis pas forcé pour l’image, mais je pense que c’est celle qui représente le mieux le gout.)
pistachio_nuts_caramel_large
Dans l’ensemble, le « Mademoiselle Valerie » est un liquide très onctueux. J’ai particulièrement aimé la diversité de ses arômes, tout en restant dosé de façon à ce que le tout soit presque parfaitement équilibré. Ce n’est toutefois qu’au bout d’une semaine que j’ai commencé à capter un peu plus le caramel. Au début, je ne le goutais pas vraiment. Je ne pense pas toutefois que ce soit dû au vieillissement, mais plutôt au fait que je m’étais plus habitué aux autres arômes.
J’ai trouvé la vapeur assez satisfaisante pour un 50/50. Pour ce qui est du « hit », je dois dire que je l’ai trouvé « dans la moyenne ». Ce liquide est sucré juste à point et j’ai pu en vaper environ 10 ml en deux jours sans jamais sentir que c’était trop. Si les liquides qui comportent plusieurs étapes de saveur vous attirent, je pense que le « Mademoiselle Valerie » de chez Vape Classique est un excellent choix!
P.-S. Le liquide est aussi disponible dans la ligne Talion de Vape Classique pour ceux qui le voudraient en version haut VG.
Bonne Vape :)

-Eric

Les photos:

mmev1

mmev2

mmev3

mmev4

mmev5