Ginger – Bablito Labs

Par défaut

Détails du test:

  • Concentration nicotine: 3 mg/ml
  • Atomiseur: Aspire Nautilus
  • 1.6 Ohms @ 10W sur iStick 30W
  • Mélange 50VG/50PG
  • Liste des distributeurs

Description du fabricant:

« Tabac au gingembre »

La revue:

Il m’est arrivé à quelques reprises de tester des « tabacs » au gingembre par le passé. À chaque fois, le résultat était très intéressant, mais j’avais quand même besoin d’une petite période d’adaptation avant de vraiment aimer le liquide. J’imagine que c’est simplement parce que je ne suis pas un gros mordu du mélange tabac et gingembre… Bref, je suis tombé sur le « Ginger » dans la gamme « tabacs » de Bablito Industries et j’ai voulu l’essayer.

Je dois admettre que l’odeur que j’ai pu capter en remplissant ma Nautilus m’inspirait déjà beaucoup de confiance. Évidemment, je captais le gingembre, mais ce n’était pas un gingembre très agressif. Il y avait aussi un petit côté sucré à l’odeur qui me rappelait quelque chose que j’avais déjà mangé par le passé, mais je n’arrivais pas à me rappeler ce que c’était exactement. Étrangement, je ne captais pas d’odeur de tabac. Sur le coup, je me souviens m’être dit que celui-ci était probablement comme le « Drum » de la même ligne et n’avait peut-être qu’un léger soupçon de tabac.

i-dont-know

En y goutant la première fois, je me souviens l’avoir tout de suite aimé. Tout comme avec l’odeur, je ne captais pas vraiment de gout de tabac. Ce n’était qu’un gout de gingembre doux avec une petite pointe sucrée. Le gingembre me paraissait quelque peu aromatisé. Ce que je veux dire par là, c’est que je n’avais pas l’impression de croquer dans du gingembre pur. Il est possible que je me trompe, mais j’avais l’impression de capter une toute petite (très petite) pointe citronnée qui me rappelait un peu le gout du gingembre mariné que l’on retrouve avec les sushis.

pickled-ginger

Ce que je m’apprête à dire est à prendre à la légère parce que je pense que seulement un petit pourcentage d’entre ceux qui me liront comprendront ce que j’ai capté en fait de gout… Plus haut, j’ai mentionné que l’odeur me rappelait quelque chose que j’avais déjà mangé par le passé. Plus je le vapais, plus cette impression prenait de l’ampleur jusqu’à ce que je fasse finalement le lien. Aussi drôle que ça puisse paraitre, en vapant le « Ginger » j’avais l’impression de capter une saveur de petits jujubes au cola. Plus précisément, ceux-là :

ae2f0838a67a02f6909b900a409217dc

Je ne pourrais pas expliquer ce qui fait que le liquide me rappelle ces bonbons-là, mais une chose est certaine, mon cerveau a fait le lien et depuis, je n’arrive pas à m’en débarrasser. Le gout était bien sûr un peu différent des jujubes, mais il y avait un petit quelque chose (que je ne pourrais expliquer) qui me faisait penser à ça. Je me demande encore si c’est le tabac mélangé au gingembre et au sucre qui donne cet effet. Il faut dire que je n’ai pas vraiment capté d’arôme dans le liquide qui pourrait me rappeler le tabac. C’est donc la seule explication que je peux voir.

thinking

Le « Ginger » de Bablito Industries est un liquide que j’ai bien apprécié. Ce n’était pas un liquide que je qualifierais d’hyper gouteux et sucré, mais ses arômes étaient dosés de façon à ce que je puisse en vaper en « cochon » sans jamais qu’il ne me tombe sur le cœur. Coté « hit », je dirais que c’était un tout petit peu sec, mais comme j’ai dit avec le « Drum », c’est en plein le genre de « hit » que j’aime ressentir lorsque je vape un tabac. Si vous aimez le gingembre et recherchez un bon « all day vape » bien dosé, je pense que le « Ginger » saura vous plaire. C’est un liquide idéal pour une bonne petite vape relaxe.

Bonne Vape :)

-Eric

Les photos:

ginger1

ginger2

ginger3

Publicités

Plaisir D’été – Millésime

Par défaut

 

 

Détails du test:

  • Concentration nicotine: 3 mg/ml
  • Atomiseur: Billow V2 (dual coil 26G, 2.5mm)
  • 0.4 Ohms @ 30W sur Kangertech Subox
  • Mélange 50PG / 50VG
  • Site web de Millésime

Description du site:

« Quand la fraîcheur de la pastèque rencontre la gourmandise de l’ananas, l’orange et le citron s’invitent à la rondeur du cocktail. Après l’hiver le plaisir d’été. »

La revue:

Vous serez sans doute d’accord avec moi qu’il est gravement temps que l’été arrive enfin. À ce stade-ci de l’année, j’en ai eu plus que ma dose de la neige, du verglas et de la pluie froide. Heureusement, le « Plaisir D’été » de Millésime arrive au bon moment pour me mettre dans l’ambiance de l’été avec son mélange de fruits tropicaux. Avec une description pareille, ça donne le gout d’enfiler son maillot et d’aller se faire griller sur une plage.

speedo

L’odeur du « Plaisir D’été » est très rafraichissante. En ouvrant la bouteille, j’ai tout de suite senti une odeur fruitée et assez sucrée. C’était une odeur dominée par les agrumes, mais avec un petit fond plus doux. Sur le coup, il était assez difficile de pouvoir bien distinguer ce qui apportait cette douceur en « arrière-odeur », mais il est fort probable que ce soit la pastèque (ou le melon d’eau comme on l’appelle par chez nous). D’après l’odeur, je m’attendais déjà à un liquide très gouteux et probablement assez suret.

img_0962-2

À ma grande surprise, le gout général n’était pas tout à fait comme je m’y attendais d’après l’odeur. C’était en fait un peu moins gouteux et intense que ce à quoi l’odeur m’avait laissé croire

La première saveur que j’ai pu capter est celle du mélange d’agrumes (c’est d’ailleurs à mon avis la saveur principale). C’était une saveur de citron et d’orange (un peu… je pense…) avec une touche d’amertume que je sentais bien à l’arrière de la langue. Ce n’était pas mauvais, mais le gout rappelait un peu plus celui d’un zeste que celui de la chaire en tant que telle. C’était un peu suret, mais pas autant que je l’imaginais d’après l’odeur. En gros, le gout du mélange d’agrumes m’a rappelé celui de la gomme Trident Citrus (gomme que je n’ai pas vue sur les tablettes depuis un bon bout déjà).

trident

En expirant, c’est là que je pouvais capter un peu de melon d’eau (la pastèque). Toutefois, j’ai trouvé cette saveur très discrète dans le mélange. J’irais même jusqu’à dire à peine présente (peut-être à cause du fait que la saveur m’a paru très naturelle). La pastèque apportait un côté rafraichissant au liquide, mais pas nécessairement un gout bien prononcé. C’était un peu comme prendre la première bouchée d’une pointe de melon d’eau bien mûr et juteux. À vrai dire, sans description, j’aurais probablement eu un peu de difficulté à identifier la pastèque parce que le mélange était dominé par les agrumes. Il reste tout de même que sans le melon d’eau, le « Plaisir D’été » aurait probablement eu une texture moins juteuse et fraiche.

watermelons

Le « Plaisir D’été » de Millésime a une texture de vape assez particulière. Je suis plutôt sensible aux saveurs d’agrumes donc pour moi, chaque expiration me paraissait assez sèche (même trop). Par contre, à l’inverse, les inspirations, elles, étaient très juteuses (à cause du melon) et rafraichissantes à cause de ce qui me semblait être une toute petite touche de « frost » bien légère. J’ignore encore si cette note de « frost » est due à la pastèque ou si c’est un additif. Sachez que c’est très discret et on la ressent surtout en respirant après avoir pris une bouffée, et non pendant.

En lisant la description du liquide, j’ai vu qu’il y avait de l’ananas dans le liquide. Pour ma part, j’ai eu beau chercher et même utiliser mon imagination, je n’ai pas été en mesure de le capter. Bien sûr, les gouts de tous sont différents. Certains d’entre vous pourraient être capables de le détecter, mais il reste tout de même que cette saveur y est vraiment à très petite dose.

m59Lm3c

Le « Plaisir D’été » de Millésime est, comme je l’ai dit plus haut, un liquide aux saveurs rafraichissantes, mais avec une texture qui l’est un peu moins. C’est un très bon liquide (côté gout) qui nous amène effectivement en été le temps d’une vape. Il offre également une très belle vapeur malgré son ratio de 50/50. Vous devez savoir qu’à la base, c’est un liquide aux agrumes. Les autres saveurs sont très discrètes et difficiles à bien capter (dans mon cas). Si vous cherchez un liquide acidulé et sucré juste à point qui pourrait facilement être un « all day vape », celui-ci pourrait bien vous plaire. Sachez toutefois que je ne suis probablement pas le candidat idéal pour tester ce liquide à cause de mon « intolérance » aux saveurs d’agrumes. Ainsi, vous pourriez très bien le vaper et avoir une expérience totalement différente de la mienne.

(Les liquides Millésime sont des liquides français, mais ils sont brassés et distribués au Québec par Bablito Industries.)

Bonne Vape

-Eric

Les photos:

plaisirdete1

plaisirdete2

plaisirdete3

Istanbul (Epicure) – LVS

Par défaut

 

 

Détails du test:

  • Concentration nicotine: 3 mg/ml
  • Atomiseur: Mutation X V2 (Kanthal 26G sur du 3mm)
  • 0.4ohms @ 60W
  • Mélange PG/VG inconnu
  • Disponible sur www.lavapeshoponline.com

 

Description du fabricant:

« Thé Turc, soupçon de citron, sucre de betterave et crème. »

 

La revue:

La Vape Shop a récemment sorti un nouveau liquide, le « Istanbul ». Ce liquide est le premier de la ligne « Epicure – Flavors of the world » qui, comme son nom le dit, vise à nous faire découvrir les saveurs du monde. Il n’y a que le « Istanbul » de disponible pour le moment, mais les autres liquides de cette ligne arriveront peu à peu sur le marché.

Quand j’ai pris ma bouteille pour la première fois, j’ai remarqué que quelques saveurs étaient inscrites sur l’étiquette : Thé turc, soupçon de citron, sucre de betterave et crème. Bon, juste comme ça, j’avais de la difficulté à bien m’imaginer ce que le mélange de tout ça pouvait bien donner. J’ai donc ouvert ma bouteille pour la renifler un peu. C’était euh… assez « punché » et parfumé comme odeur. J’ai tout de suite compris que le « Istanbul » allait me faire travailler plus que la moyenne parce que c’était évidemment un liquide assez complexe. Si je devais décrire cette odeur, je dirais que c’était un peu comme un thé chai très épicé et corsé. Ça sentait très bon, mais c’était loin d’être le genre de liquide que j’ai l’habitude de vaper. Après l’avoir senti, je dois avouer que je n’étais pas tout à fait certain si ce liquide allait être dans ma palette.

ok...

Pour être honnête, en y goutant pour la première fois, je ne comprenais pas trop ce qui se passait dans ma bouche. J’irais même jusqu’à dire que je ne savais même pas si j’aimais ça ou pas. C’était comme l’odeur, assez intense et parfumée. Sur le coup, j’avais un peu l’impression d’être envahi par un lot de saveurs qui semblaient toutes se battre pour avoir mon attention.

wow

La première saveur que j’ai captée dans le lot, qui est en fait la base du liquide, c’est celle d’un thé turc bien épicé et gouteux. C’était un gout qui rappelait un peu celui du thé chai. Un mélange puissant de thé noir et de clou de girofle avec une petite touche de cannelle moulue à l’expiration. Une saveur très complexe à vaper, mais qui était en fin de compte bien agréable.

clove-tea-700x466

Au fil des jours et à force de le vaper, je captais de plus en plus le gout du sucre en expirant. Je sais qu’il est inscrit « sucre de betterave » sur la bouteille, mais moi je suis loin d’avoir des papilles développées au point de dire qu’effectivement, c’est du sucre de betterave. C’était simplement une petite touche sucrée qui semblait venir adoucir le gout plus corsé et épicé du thé turc.

En arrière-gout, je pouvais capter un citron très discret. C’était un arôme de citron très naturel qui apportait un soupçon d’acidité que j’appréciais. Le problème, c’est que je n’ai pas semblé le capter tout le long des deux semaines pendant lesquelles j’ai testé le liquide. C’était une saveur très discrète à laquelle je m’habituais rapidement. Ainsi, quand j’en vapais trop, je ne le goutais plus autant. Pour vous donner une idée, c’était un peu comme si on avait fait infuser une demi-tranche de citron dans mon thé.

 

Lemon-Tea

Moi, je suis un gars de liquides fruités et « bonbons ». J’ai donc dû apprendre à apprivoiser le « Istanbul ». C’était un liquide qui me déstabilisait beaucoup au début à cause de sa complexité et de son intensité. Par contre, j’ai réalisé que plus j’en vapais, plus j’étais charmé et plus je l’aimais. Il est passé d’un liquide que j’aurais vapé à l’occasion à un liquide que je ne pouvais plus m’empêcher de vaper. Tellement, que j’ai dû me retenir pour ne pas vaper ma bouteille avant d’avoir terminé l’écriture de ma revue.

Le « Istanbul » de La Vape Shop est un liquide très gouteux, mais également très rond et crémeux. Son « hit » est très bien dosé et n’estpas sec du tout. Le ratio PG/VG n’est pas inscrit sur la bouteille, mais à en juger par l’épaisseur du liquide, je dirais que c’est un mélange à au moins 80VG. Si vous aimez les liquides complexes, vous serez bien servi avec celui-ci. Par contre, si comme moi vous êtes plutôt du type « liquide simple », vous pourriez avoir besoin d’une petite période d’adaptation afin de bien le saisir et le comprendre. Une fois que ce sera fait, vous risquez de ne pas pouvoir vous en passer.

 

Bonne vape ;)

-Eric

Les photos:

istanbul1

istanbul2

istanbul3

CHI – Nic BUZZ Eliquides

Par défaut

 

Détails du test:

  • Concentration nicotine: 3 mg/ml
  • Atomiseur: Mutation X (Clapton 22G/32G, 3mm)
  • 0.4 Ohms @ 50W sur Sigelei 100W
  • Mélange 15PG – 85VG
  • Facebook de Nic BUZZ Eliquides
  • Disponible chez M.Vap

Description du site:

« mélange les saveurs et trouve ton CHI »

La revue:

Le « CHI » n’est pas vraiment un liquide qui existe réellement. En fait, c’est le mélange des liquides « Yin » et « Yang ». Si vous n’avez pas lu mes revues de ces deux liquides, sachez que ce sont des liquides mixés par Nic BUZZ Eliquides. Les mixologues derrière ces deux liquides nous proposent de les mélanger afin de trouver notre CHI. (C’est d’ailleurs le nom de la ligne – Trouve ton CHI !) Pour pouvoir vous donner un point de repère et parce que je suis un gars assez simple, j’ai décidé que moi, j’avais un CHI de 50-50. (50 % « Yin » et 50 % « Yang »). Je me suis donc fait un petit mélange d’environ 15 ml dans une autre bouteille pour faire ma revue et j’étais prêt à commencer.

yay

Bon, c’est certain qu’à l’odeur, ça ne m’a pas tellement surpris. Il n’y a pas de doute que ça sentait très bon, mais ce n’était pas une révélation en tant que telle. C’était simplement un délicieux mélange du « Yin » et du « Yang ». Une odeur assez sucrée et appétissante de fraises, de citron et de crème (odeur qui me semblait quand même légèrement dominée par le citron)
strawberry-lemon

J’avais très hâte de tester le concept derrière cette ligne. J’ai donc commencé à y gouter immédiatement après avoir fait mon mélange. Tout comme avec l’odeur, c’était vraiment très bon, mais ce n’était rien qui me surprenait vraiment. Sur le coup, je trouvais simplement que c’était un parfait équilibre entre les deux saveurs. La douceur de la fraise du « Yin » me semblait accentuée par le citron du « Yang » et, à l’inverse, le côté plus agressif du citron me paraissait plus adouci par la fraise. C’était en quelque sorte une parfaite représentation du concept du Yin et du Yang. Les deux liquides formaient une belle harmonie en se complétant l’un et l’autre. Une harmonie fort agréable pour les papilles.

yesss

Au moment où j’ai gouté au mélange, j’étais un peu à court de temps parce que je devais finaliser d’autres revues. J’ai donc laissé ma bouteille de côté environ 2-3 jours afin de les terminer. C’est en reprenant le teste du « CHI », quelques jours plus tard, que j’ai compris qu’involontairement j’avais pris une excellente décision en le laissant de côté. Ces quelques jours ont permis aux saveurs de mieux se mélanger entre elles et ainsi me donner un liquide encore meilleur ! Évidemment, les saveurs de base étaient les mêmes, mais plutôt que de gouter comme deux liquides mélangés ensemble, mon « CHI » semblait maintenant gouter comme un seul liquide bien complet.

Si vous avez lu mes revues du « Yin » et du « Yang », vous avez vu que le « Yin » me rappelait le gout d’un shortcake aux fraises alors que le « Yang » me rappelait le gout d’une tarte au citron. Par contre, après avoir « steepé », je trouvais maintenant que le gout général du « CHI » me faisait un peu penser à celui des jujubes surets. Sans être identique, je dirais que ça goutait un peu comme les « Sour Patch ». Évidemment, tout ça n’est qu’une question de perception personnelle, mais prenez une poignée de ces bonbons-là et vous y verrez peut-être une certaine ressemblance.

 

SourPatchKidsAssortedSMALL

Bien entendu, côté vapeur, ce n’était pas bien différent des deux liquides pris individuellement. C’était une très belle vapeur épaisse typique d’un liquide haut VG. Côté « hit », je trouvais que c’était légèrement sec, mais j’ai tendance à être sensible aux liquides aux agrumes. Il est donc bien probable que le problème soit uniquement de mon côté.

Le « CHI » est un liquide très abstrait et l’expérience sera probablement assez différente selon le ratio que vous voudrez y donner. Dans mon cas (50-50), ce fut une belle expérience qui m’a permis de découvrir un concept très original et surtout très réussi de la part de Nic BUZZ Eliquides!

Bonne vape :)

-Eric

Les photos:

chi1

chi2

chi3

Yang – Nic BUZZ Eliquides

Par défaut

 

 

Détails du test:

  • Concentration nicotine: 3 mg/ml
  • Atomiseur: Mutation X (Clapton 22G/32G, 3mm)
  • 0.4 Ohms @ 50W sur Sigelei 100W
  • Mélange 15PG – 85VG
  • Facebook de Nic BUZZ Eliquides
  • Disponible chez M.Vap

Description du site:

« Chaleureusement acidulées, ses notes complexes se marient parfaitement dans un équilibre de force »

La revue:

Le « Yang » est le deuxième et dernier liquide de la ligne « trouve ton CHI! ». C’est un liquide mixé par Nic BUZZ Eliquide, un groupe de mixologues québécois qui ont pour but de nous offrir des liquides « concept », tout en restant dans l’anonymat. Avouons-le, c’est un modèle d’affaires qui est lui aussi « concept » et hors du commun, mais également assez intriguant.

hmmmmm

Comme avec le « Yin », j’ai rapidement accroché sur l’odeur du « Yang ». C’était une odeur citronnée et crémeuse qui me paraissait même un peu surette sur le coup. L’odeur n’était pas super complexe, mais elle était intense et me laissait l’impression que ça allait être un liquide assez gouteux.

essentialoil-lemon-720_0

En y goutant, j’ai rapidement compris ce que le (les) mixologue(s) a voulu recréer avec le « Yang ». Le gout m’a tout de suite donné l’impression de vaper une bonne tarte au citron bien gouteuse et veloutée à souhait.

Lemon-Icebox-Pie

La principale saveur du liquide est bien entendu le citron. C’est un citron qui rappelle beaucoup le mélange à tarte qu’on peut acheter en épicerie, mais il y a un petit côté suret qui y apporte une touche plus naturelle et plus « punchée ».

shirriff-key-lemon-pie-filling

En expirant, je captais une saveur de crème/meringue qui venait bien compléter le tout. Cette crème apportait une belle rondeur au liquide. Évidemment, cette saveur de crème rendait le tout encore plus similaire à une vraie tarte au citron.

La saveur générale du liquide était, selon mes gouts, vraiment bien dosée. C’était très gouteux et le liquide satisfaisait amplement mes papilles. Disons simplement que le « Yang » représente assez bien le dessert dont il s’inspire. C’est un liquide savoureux, riche et plutôt sucré. Il est donc fort possible que certains d’entre vous le trouvent trop sucré pour être un « all day vape ».

Bien que la texture de la saveur soit bien crémeuse, la texture de la vape, elle, m’a paru plus sèche, surtout à l’expiration (même un peu piquante). Le « hit » me semblait ressembler plus à celui d’un liquide en 6 mg/ml plutôt qu’à un 3 mg/ml. Je tiens tout de même à préciser que je suis assez sensible aux saveurs d’agrumes. Celles-ci ont donc généralement tendance à me paraitre plus sèches. Ainsi, mon opinion de la texture de la vape (ou du « hit ») est à prendre à la légère.

 

200w

Le « Yang » de Nic BUZZ Eliquide est un liquide que j’ai trouvé vraiment bien réussi. Comme avec le « Yin », c’est un liquide qui ne fait pas que gouter bon, il goute aussi la qualité. Si comme moi vous aimez les desserts et surtout les tartes au citron, je pense que le « Yang » est un incontournable qui saura satisfaire pleinement vos papilles!

Bonne vape :)

-Eric

Les photos:

yang1

yang2

yang3

Solar Plexus – Liber8

Par défaut

 

 

Détails du test:

  • Concentration nicotine: 3 mg/ml
  • Atomiseur: Mutation X (Clapton 22G, 4 tours, 3mm)
  • 0.4 Ohms @ 60W sur Sigelei 100W
  • Mélange 90VG
  • Disponible sur Facebook de Liber8

Description du site:

« Miel, Citron et Menthe verte. »

La revue:

Le troisième liquide de la ligne Chakras de Liber8 est le « Solar Plexus ». Il s’inspire du troisième chakra, le chakra solaire (aussi appelé chakra plexus ou plexus solaire). C’est ce chakra qui gère nos principes d’équilibre et d’évolution. Il nous permet d’évoluer dans notre spiritualité de façon juste et harmonieuse en instaurant la paix et la sérénité en nous. Encore une fois, si vous désirez en apprendre plus sur les 7 chakras, je vous invite à visiter le http://www.7chakras.fr

Le « Solar Plexus » de Liber8 ne pouvait pas mieux arriver. J’ai commencé à le tester alors que je finissais tout juste un petit rhume et, en voyant la description du liquide, je me suis dit que ça allait probablement être intéressant étant donné que le miel et le citron sont excellents contre la grippe. L’odeur du liquide, en ouvrant la bouteille, m’a un peu déçu au début. Pas parce que ça ne sentait pas bon, mais parce que je ne captais pas beaucoup le miel. C’était une odeur de citron qui me rappelait beaucoup le jus de citron commercial avec une toute petite touche mentholée.

k2-_cfb9dbf4-d576-4810-8cb5-ef02e57d04f0.v1

Évidemment, l’odeur c’est bien beau, mais j’ai appris rapidement en faisant mes revues que ce n’est pas toujours représentatif de la saveur. C’est d’ailleurs le cas avec le « Solar Plexus ».

C’est en y goutant que j’ai compris toute l’intensité de ce liquide. Je pouvais capter le citron de l’odeur mais, à mon grand bonheur, je pouvais aussi déceler le miel en arrière-goût avec une toute petite touche de menthe. Dès la première bouffée, j’ai tout de suite fait le lien avec les pastilles pour la toux miel et citron. Je venais de m’en taper un sac durant les jours précédents alors, croyez-moi, j’ai su reconnaître le gout.

0031254662869_500X500

La ressemblance entre le « Solar Plexus » et les pastilles est assez frappante. Toutefois, la menthe du liquide n’est pas aussi prononcée que le menthol des pastilles. Cette menthe verte apporte une délicieuse touche, sans toutefois apporter un effet en tant que tel. Ainsi, l’effet « frost » qu’elle procure est très, très minime (même un peu difficile à déceler).

m59Lm3c

Après avoir vapé ce liquide pendant environ une semaine, j’avais l’impression que l’intensité des arômes était un peu différente du début. Je captais davantage le citron et la menthe, mais le miel me semblait devenu un peu plus discret. De plus, les saveurs me semblaient maintenant moins artificielles. Ce n’est pas qu’elles l’étaient au début, mais elles semblaient s’agencer encore mieux et le tout donnait alors un mélange qui me paraissait moins « bonbons pour la toux ».

Le « Solar Plexus » est un liquide que j’ai bien apprécié côté saveurs. Par contre, j’ai un peu moins accroché sur la texture de la vapeur. J’ignore si c’est à cause du citron (les agrumes ont parfois tendance à faire ça), mais j’ai trouvé le liquide plutôt sec par moments. Le « hit » paraissait donc encore plus puissant et m’empêchait parfois de prendre des bouffées aussi grosses que je l’aurais voulu. Ce liquide est un liquide 90 % VG donc, évidemment, la vapeur qu’il produit est très, très belle. Si vous aimez les liquides gouteux et sucrés et que la saveur ne vous rappelle pas trop vos moments où vous aviez la grippe, vous aimerez sans aucun doute le « Solar Plexus » de Liber8.

Bonne Vape, Namaste

-Eric

Les photos:

solar plexus 1

solar plexus 2

solar plexus 3

 

 

 

 

Philadelphia – Green Stars

Par défaut

 

 

Détails du test:

  • Concentration nicotine: 6 mg/ml
  • Atomiseur: Aerotank V1 avec coton
  • 1.5 Ohms @ 10W sur Eleaf iStick 20W
  • Mélange 60PG/40VG
  • Disponible sur www.levapero.com

Description du fabriquant:

« Un tabac blond sec avec une origine américaine prononcée. Epicé et fruité à la fois. Le Philadelphia est un équilibre entre puissance et douceur, un « all day » avec une belle vapeur et du hit même à faible dosage de nicotine. Certaines de ces effluves vous feront penser parfois à des senteurs orientales. »

La revue:

J’aurais pu commencer mon article avec une blague de fromage à la crème (à cause du nom du liquide), mais à bien y penser, ça aurait été trop « cheesy » alors j’ai décidé de passer… (Ouf, arrêtez-moi quelqu’un !)
Blague à part, passons aux choses sérieuses. Je l’ai déjà dit souvent par le passé et je ne me gêne pas de le dire encore une fois, les liquides à saveur de tabac, ce n’est vraiment pas ce que j’aime le plus. Je trouve simplement dommage le fait de vaper un tabac malgré l’énorme choix de saveurs qui nous est offert dans le monde de la vape. Par contre, il arrive à l’occasion que je tombe sur un tabac que j’apprécie particulièrement. C’est le cas avec le « Philadelphia » de Green Stars.
À l’odeur, c’était plutôt simple. Ça sentait le tabac avec un petit « je ne sais quoi ». Bien que l’arôme du tabac me paraissait très bon, il reste qu’à l’odeur, je n’avais pas nécessairement le gout d’y plonger tête première. J’ai cru faussement sur le coup que le « Philadelphia » allait être un liquide à saveur de tabac simplement « correct », rien de très impressionnant (pour moi du moins).
meh
En y goutant, c’était comme si mes papilles venaient de passer 10 minutes dans un ring avec Mike Tyson. Elles avaient encore leurs oreilles, mais ne comprenaient pas vraiment ce qui leur arrivait. C’était euh… un peu spécial. Je pouvais capter légèrement le tabac blond en arrière-gout, mais ce qui me frappait le plus, c’était cet arôme puissant que je n’arrivais pas vraiment à identifier au début. Après une dizaine de minutes, j’ai compris que ce que je goutais, c’était le citron. Un citron un peu sucré et suret.
Lemon3
Avec l’arôme de citron venait un autre arôme un peu spécial. Je sais que ça paraitra assez hors du commun pour ceux qui me liront (probablement encore plus pour ceux qui fabriquent le liquide), mais je captais aussi une saveur qui me faisait beaucoup penser au gingembre mariné que l’on reçoit avec les sushis (du gari pour les connaisseurs). Plus j’en vapais, plus cet arôme me faisait penser au gari (en moins intense quand même). Pour ceux qui n’en ont jamais mangé, je décrirais le gout que je captais comme étant un espèce de vinaigre sucré.
92423461
Durant les premiers jours que je testais le liquide, je captais difficilement l’arôme du tabac puisqu’il me semblait trop camouflé derrière l’arôme puissant du « gari/vinaigre » (que je prends bien soin de mettre entre guillemets parce que je ne suis toujours pas certain de cet arôme). Par contre, après 2-3 jours, mes papilles ont semblé s’y habituer et j’ai commencé à capter de plus en plus le tabac jusqu’à ce qu’il devienne la saveur principale. J’ai alors pu mieux analyser l’arôme du tabac et je dois avouer qu’il est très doux et un peu sucré.
Si vous êtes un tout nouveau vapoteur qui vient d’arrêter la cigarette traditionnelle, il se pourrait que vous n’aimiez pas le « Philadelphia » puisque ce liquide est un tabac, oui, mais il est plutôt hors du commun et ne se rapproche pas du gout d’une vraie cigarette. Toutefois, si vous avez l’habitude de vaper des tabacs et que vous cherchez un petit quelque chose de plus, vous pourriez fort probablement aimer celui-ci. Bien que ce liquide ne m’impressionnait pas vraiment au début, je dois avouer que lorsque j’ai finalement pu le saisir, je l’ai carrément dévoré!

 

Bonne Vape :)

-Eric

Les photos:

philadelphia1

philadelphia2

philadelphia3