Stugats – Moonshiner Industries

Par défaut

 

 

Détails du test:

  • Concentration nicotine: 3 mg/ml
  • Atomiseur: Mutation X V2, Clapton 22/32, 3mm
  • 0.4 Ohms @ 65W sur Sigelei 100W
  • Mélange PG/VG inconnu
  • Site web du fabricant

Description du fabricant:

« The perfect mix of nuts and cream. (Le mélange parfait de noix et de crème) »

La revue:

Le « Stugats » de Moonshiner Industries est sorti depuis un bon bout déjà. Je n’avais toutefois malheureusement pas eu la chance d’y gouter depuis sa sortie, mais c’est CVE 2016 que j’ai finalement pu mettre la main sur une bouteille. Avant de m’avancer dans les saveurs/textures des liquides que je teste, j’aime parfois faire un peu de recherche sur ceux-ci pour tenter de découvrir ce qui les a inspirés, la signification de leurs noms, etc. Le « Stugats » en est un de ceux-là. J’étais curieux de savoir ce que voulait dire le mot « stugats » et je me suis donc lancé vers mon bon ami Google. J’ai été assez surpris de découvrir que « stugats » pouvait en fait avoir quelques définitions différentes :

  • Un mot qui signifie « rien », le vide.
  • Une insulte. traiter quelqu’un de stugats est un peu comme le   traiter d’imbécile.
  • Testicules…

Bon… il en reste à vous d’y donner la signification que vous voulez, mais dans mon cas, mon cerveau d’adolescent de 13 ans ne peut faire autrement que de faire le lien entre le nom et la description (the perfect mix of nuts and cream) et de trouver ça ingénieux et très drôle à la fois.

lol

OK… passons aux choses sérieuses maintenant… En ouvrant ma bouteille pour la sentir un peu avant de commencer à le vaper, je trouvais l’odeur assez sucrée. Étonnamment, je ne décelais pas nécessairement rien qui me rappelait l’odeur de la crème ou des noix. L’odeur me faisait plutôt penser à un mélange de caramel et de vanille. De plus, pour une raison que j’ignore (même en écrivant ces lignes après l’avoir vapé), il y avait une « arrière-odeur » qui me rappelait beaucoup l’odeur des céréales Croque Pain Doré.

20120414-french-toast-crunch-box

Au gout, c’était un peu différent que ce que l’odeur m’avait laissé croire. Je trouvais en fait que la description décrivait très bien le gout du « Stugats »; « Le mélange parfait de noix et de crème ». L’arôme de noix à l’inspiration était assez riche, onctueux et gouteux. Dans mon cas, je n’arrivais pas vraiment à isoler les noix pour arriver à les gouter individuellement (je ne suis vraiment pas bon à ce point-là), mais il était évident que c’était un mélange de noix avec une petite touche d’amertume que j’aimais bien.

deluxe-mixed-nuts-roasted-and-no-salt

En expirant, c’est là que j’arrivais à capter la « crème ». Vous remarquerez que j’ai mis crème entre guillemets parce que personnellement, je ne trouvais pas que cette saveur était riche et onctueuse au point de la classer comme une saveur de crème. J’ai plutôt trouvé que ça ressemblait plus à une saveur de lait (petite nuance). Étant donné que l’expiration était légèrement vanillée/caramélisée, la saveur me rappelait le gout du lait que l’on boit après avoir mangé nos céréales.

cereal1

Il faut savoir que le « Stugats », c’est un liquide qui a de la classe. Je ne sais pas comment l’expliquer mieux que ça, mais lorsque je l’ai gouté pour la première fois au CVE d’Ottawa 2016, c’est la première chose qui m’est venue en tête; que ça avait de la classe! Disons simplement qu’au moment où j’écris ces lignes, je porte un pyjama des Simpsons avec des Crocs dans les pieds et s’il existait un Jean Airoldi de la vape, il serait furieux de me voir le vaper dans un habillement qui a aussi peu de classe…

jean-airoldi-meme

Le « Stugats » de Moonshiner ne m’a pas paru comme étant un liquide hyper complexe. Ses arômes sont dosés à la perfection (selon mes gouts) puisqu’ils ne sont pas super intenses. Ils sont dosés de façon à toujours en vouloir un peu plus et c’est probablement ce qui a fait que j’ai dévoré ma bouteille aussi rapidement. Ce liquide n’est pas beaucoup sucré. Ainsi, il peut être apprécié toute la journée sans jamais ressentir le besoin d’y donner une pause parce qu’il nous « tombe sur le cœur ». Son taux de PG/VG n’est pas indiqué sur la bouteille, mais à en juger par la belle vapeur épaisse qu’il produit, j’oserais m’aventurer et dire que c’est un mélange qui est probablement aux alentours du 70 %-80 % VG. Je pense que sa saveur globale onctueuse et son dosage des arômes feront qu’une très grande majorité des gens seront charmés par le « Stugats ».

Bonne Vape :)

-Eric

Les photos:

stugats-1

stugats-2

stugats-3

Publicités

Matante Colette – Bablito Industries

Par défaut

 

 

Détails du test:

  • Concentration nicotine: 6 mg/ml
  • Atomiseur: Melo III Mini
  • 0.25 Ohms @ 30W sur iStick Pico
  • Mélange VG/PG inconnu
  • Liste des distributeurs

Description du fabricant:

« Matante Colette est une femme TRÈS determinée. Pas question d’arriver à sa soirée de bingo les mains vides. Elle doit épater la galerie! Voici une nouvelle saveur endiablée où s’entremêlent une myriade de fruits et une touche de crème pâtissière. Comment ne pas craquer pour ce petit biscuit fruité qui fera tomber vos papilles en extase ? »

La revue:

Le « Matante Colette » est le second liquide de la ligne « Les Haïssables » de Bablito Industries. Le concept humoristique de cette ligne s’inspire d’un vieux couple un peu « péteux de broue » et probablement fatigant qui vous rappellera surement tous un peu quelqu’un que vous avez dans votre entourage de près ou de loin. D’un côté vous avez la Matante Colette; joueuse de cartes endurcie qui déteste perdre (jusqu’à en tricher) et qui aime « peter le show » avec son manteau de fourrure que son Gérard (qui se prononce en roulant les « R ») lui a acheté dans les Laurentides en ’76 et de l’autre, le Mononc Gérard, qui se promène en « Caddy », toujours bien habillé et qui a probablement fait une carrière d’humoriste de Chevaliers de Colomb avec les mêmes trois jokes de « une fois c’t’un gars… ». Heureusement, les liquides de cette ligne sont de loin plus agréables à vaper que les personnages fictifs dont ils s’inspirent le sont à côtoyer!

Selon la description, la saveur du « Matante Colette » semble s’inspirer d’un biscuit fruité. En le sentant, je pouvais effectivement capter un léger arôme de pâtisserie, mais ce qui dominait, c’était une odeur fruitée de fraise. Je ne trouvais toutefois pas que c’était une odeur de fraise « fraîche » ou même bonbons. C’était plutôt une odeur un peu plus « confiture » à la fraise. J’aimerais pouvoir vous donner une idée plus claire de l’odeur, mais bien qu’elle était appétissante, elle ne ressemblait pas vraiment à quoi que ce soit que j’ai déjà mangé par le passé.

tomhanks

Après avoir pris ma première bouffée, j’ai été quelque peu surpris parce que le gout ne ressemblait pas exactement à ce que je m’étais imaginé d’après l’odeur. Je captais encore la fraise (et peut-être un peu de framboise surette), mais étrangement, je ne captais pas vraiment la touche « pâtisserie » qu’il y avait dans l’odeur. À la place, je décelais plutôt une saveur qui me rappelait le gout de la costarde. Le mélange ressemblait en fait un peu à une bonne costarde à la fraise bien crémeuse.

agar-agar-pudding-recipe-using-strawberry

Ce n’est qu’après en avoir vaper environ 5 ml que j’ai tranquillement commencé à gouter l’arôme un peu plus « pâtisserie/biscuit » que j’ai capté dans l’odeur. Cet arôme était par contre bien discret et semblait arriver plus en arrière-gout après avoir expiré.  C’était tellement discret comme saveur que parfois, je me demandais même si ce n’était pas mon imagination qui me jouait des tours.

imagination

Je le dis souvent, les gouts sont tous différents. Vous pourriez donc avoir une impression du liquide qui est un peu différente de la mienne, mais dans mon cas, le « Matante Colette » de Bablito Industries m’a un peu donné l’impression de vaper une espèce de biscuit à la fraise que ma grand-mère faisait, sur lequel on y aurait ajouté de la costarde à la vanille/fraise.

biscuits-miroirs

 

Le « Matante Colette » est un très bon liquide « dessert » qui est bien onctueux. Il est également assez sucré pour bien satisfaire les papilles sans toutefois être trop sucré au point de ne pas pouvoir le vaper toute la journée. Son ratio PG/VG n’est pas inscrit sur la bouteille, mais à en juger par la viscosité du liquide et la production de vapeur, je pense ne pas trop me tromper en disant que c’est probablement un ratio aux alentours de 60VG/40PG. Continue de tricher aux cartes autant que tu veux ma Colette, je ne dirai rien tant que tu me fourniras en dessert! ;)

Bonne Vape :)

-Eric

Les photos:

colette1

colette2

colette-3

Cannolo – Laflèche Signature Series

Par défaut

 

 

Détails du test:

  • Concentration nicotine: 3 mg/ml
  • Atomiseur: Mutation X V2, Kanthal A1 22G, 3mm
  • 0.4 Ohms @ 60W sur Sigelei 100W
  • Mélange 70VG/30PG
  • Site web du fabricant

Description du fabricant:

« Inspiré d’un classique Sicilien, laissez-vous charmer par cette pâtisserie garnie d’une crème vanillée avec une finale légèrement épicée. »

La revue:

Au CVE 2016 d’Ottawa, je suis tombé sur le « Cannolo » de la ligne Laflèche Signature Series. C’est une ligne créée par le cerveau derrière les liquides « Moonshiner » et produite par Bablito Industries. J’avais vu le liquide passer à plusieurs reprises sur les forums de vape, mais je n’ai jamais pu le gouter puisque dans mon coin de pays, il n’y a pas beaucoup de boutiques de vape. Les plus près sont à environ 1h de route de je n’y vais pas vraiment souvent. Là, j’avais enfin une bouteille entre les mains et je me disais : « toi ma chanceuse tu vas y passer ce soir! »

kiss

En arrivant chez moi, je me suis dépêché de prendre quelques photos pendant que ma bouteille était encore pleine, j’ai refait le « coil » de mon driper, et j’ai ouvert ma bouteille pour d’abord la sentir un peu.

Je suis resté assez surpris de l’intensité de l’odeur. C’était une odeur assez puissante, riche et très sucrée. Je captais un arôme qui me rappelait celui d’une costarde vanillée avec une petite touche de ce qui me paraissait être une espèce de rhum épicée. Je captais également un petit côté légèrement fruité qui venait bien compléter le tout. Bien que le liquide s’inspire d’une pâtisserie à la base, je ne captais pas vraiment d’odeur de pâte en tant que telle.  À ce stade-là, je n’étais pas encore tout à fait certain si ce liquide allait être dans ma palette de gouts, mais c’était fort intéressant et en plus, la bouteille me disait carrément qu’elle pouvait contenir la meilleure chose que j’aurais jamais eue!

cannolo4

Je n’ai personnellement jamais gouté à un cannolo de ma vie. (Surtout que selon mes recherches, ce n’est pas un vrai cannolo si ça ne provient pas de la Sicile) Il était donc assez difficile pour moi de dire si le liquide reflétait vraiment le gout d’un vrai cannolo, mais en prenant ma première bouffée, j’ai tout de suite aimé ce qui se passait dans ma bouche. Je dois admettre qu’à cause de l’odeur intense, j’avais peur que le liquide soit beaucoup trop « punché » et sucré pour moi. À ma grande surprise, le gout était vraiment bien dosé. C’était gouteux, mais pas trop sucré… juste parfait.

ohyesss

La première saveur que je captais à l’inspiration était celle de la vanille. C’était en fait un peu comme une costarde à la vanille. Cette saveur était très crémeuse et donnait au liquide une touche hyper veloutée. Ensuite (et c’est là que je n’arrive pas tout à fait à comprendre), je captais un petit quelque chose qui me rappelait un peu le gout d’un rhum épicé (comme dans l’odeur). Ce petit côté « rhum épicé » me semblait aussi accompagné d’une touche légèrement alcoolisée. Toutefois, je dois admettre que même après plus d’une semaine à vaper le liquide, je ne suis toujours pas certain de ce que je capte vraiment. La description parle d’une finale légèrement épicée, mais malheureusement, je ne suis pas convaincu à 100 % de ce que c’est vraiment… désolé…

idk

En expirant (et en arrière-gout), c’est là que je captais une saveur un peu plus « pâte frite ». Par contre, cette saveur m’a paru très, très discrète dans le mélange. Ainsi, il arrivait même parfois que je ne la capte pas du tout. Elle semblait venir bien compléter le mélange sans toutefois être une saveur bien distincte qui se démarque des autres. En gros, le « Cannolo » de la ligne Laflèche Signature Series  m’a permis de bien m’imaginer ce qu’était le gout d’un vrai bon cannolo.

cannoli-spot1-0

Bien que le « Cannolo » soit un liquide 70VG, je dois admettre que le liquide en tant que tel est très épais. Si le ratio PG/VG n’était pas inscrit sur la bouteille, j’aurais pu facilement croire que c’était un 90VG à en juger par la viscosité. C’est probablement ce qui fait que la vapeur produite est vraiment très satisfaisante. C’était une belle vapeur épaisse et veloutée. Côté « hit », c’était vraiment doux. J’en avais presque l’impression de vaper du 0 mg. Par contre, lorsque je vape un liquide « dessert » c’est un peu le genre de « hit » que je recherche

Le « Cannolo » est un liquide que j’ai trouvé très bien réussi. Les saveurs sont dosées à en faire un liquide bien gouteux sans toutefois être trop sucré. Bien entendu, ça reste un liquide « dessert » donc les gens qui ne sont pas habitués à ce genre de liquide pourraient quand même le trouver très/trop sucré. Il est évident en vapant le « Cannolo » que c’est un liquide de qualité qui saura grandement plaire aux gens qui se cherchent un bon liquide à vaper en dessert!

Bonne Vape :)

-Eric

Les photos:

cannolo1

cannolo2

cannolo3

Mononc Gérard – Bablito Industries

Par défaut

 

 

Détails du test:

  • Concentration nicotine: 3 mg/ml
  • Atomiseur: Mutation X V2, Kanthal A1 22G, 3mm
  • 0.2 Ohms @ 60W sur Sigelei 100W
  • Mélange VG/PG inconnu
  • Liste des distributeurs

Description du fabricant:

« Mononc Gérard aime bien sortir sa « caddy » pour aller chercher son petit délice de la journée. Il ne saurait se passer de son cappuccino glacé ! Une saveur rafraichissante et gouteuse, une vape à déguster sous le soleil d’été ! »

La revue:

J’ai beau ne pas être un grand « buveu » de café, je dois tout de même admettre que les saveurs « café » en vape m’attirent beaucoup. J’aime leur côté un peu corsé et souvent très gouteux. En lisant la description du « Mononc Gérard », je me doutais donc bien que ce liquide-là allait me plaire. J’ai beau ne pas boire beaucoup de café, les cappuccinos glacés, par contre, ça j’en bois en titi ! En plus, ça me donnait une bonne excuse pour aller m’en chercher un autre, question de bien pouvoir comparer le liquide à un vrai « Iced Capp ».

icedcapp

Ce qui m’a le plus frappé en prenant ma première bouffée, c’est l’intensité du « frost ». Pour être glacé, c’était glacé ! En général, je ne suis pas fan des liquides avec cet effet-là. J’ai vraiment aimé le « Mononc Gérard », mais je pense qu’une version sans frost m’aurait encore plus plu. Bien entendu, l’effet est là pour rappeler la fraicheur d’un vrai cappuccino glacé, alors sans ce « frost » ce ne serait probablement pas pareil. Je dois tout de même admettre qu’après en avoir vaper une dizaine de millilitres, je me suis habitué au « frost » et il me paraissait maintenant beaucoup moins frappant.

coldsnotjeff-danielsjim-carrey

La première saveur que j’ai captée dans le liquide est évidemment celle du café. C’était un café comme je les aime en vape : bien gouteux et un peu corsé. Cette saveur ne me paraissait pas artificielle. Au contraire, j’avais presque l’impression que des grains de café avaient infusé dans le mélange pour y donner ce gout.

Cette saveur de café était accompagnée d’un arôme de crème assez sucrée. Cette touche sucrée venait adoucir le café et complétait bien le mélange pour donner au liquide un gout qui ressemble beaucoup à un vrai « Iced capp ».

Coffee

En expirant, j’ai capté une troisième saveur (très discrète) qui ne se trouve pas dans un Iced Capp normalement (ceux du Tim Hortons en tout cas). Je parle d’une saveur qui me faisait un peu penser à une gaufrette. C’était un arôme qui apportait une petite (très petite) touche « pâtisserie » au mélange. Étant donné la faible intensité de cet arôme, elle ne venait vraiment pas camoufler les autres. J’avais plutôt l’impression que cette saveur apportait une certaine texture au liquide.

gaufrettes

Bon… LA question maintenant… Le « Mononc Gérard », ça goute-tu le Iced Capp pour vrai ? Je dois dire que sans être 100 % exact, c’est « mauditement » proche. C’est un liquide très sucré, gouteux et onctueux qui m’aurait probablement fait penser, même sans description,  au Iced Capp en quelques bouffées. C’est un liquide franchement bien réussi qui saura grandement plaire aux amateurs de cappuccinos glacés et de vape « café ». Le « Mononc Gérard » de la ligne « Les Haïssables » de Bablito Industries est un liquide qui offre une production de vapeur très satisfaisante. Son taux PG/VG n’est pas indiqué sur la bouteille, mais il est quand même évident que c’est un liquide assez haut en VG vu sa texture de vape et sa production de vapeur. Son « hit » est doux, mais légèrement amplifié par le « frost » du liquide. Dans mon cas, le « Mononc Gérard » a été assez similaire à un vrai Iced Capp. Je n’aurais pas pu en vaper sans arrêts pendant des jours étant donné que c’est un liquide plutôt riche, sucré et très gouteux, mais assis dehors au soleil pendant une chaude journée d’été, c’était carrément délicieux!

Bonne Vape :)

-Eric

Les photos:

mononcgerard1

mononcgerard2

mononcgerard3

Coco Loco – Liquid Ejuice

Par défaut

 

 

Détails du test:

  • Concentration nicotine: 3 mg/ml
  • Atomiseur: Billow V2 (Kanthal 24G, 2.5mm)
  • 0.4 Ohms @ 30W sur Kangertech Subox
  • Mélange 35PG/65VG inconnu
  • Disponible sur: www.liquidejuice.com

Description du site (en anglais seulement):

«You’ll lose your mind over the incredible taste of Coco Loco! This lovingly prepared juice combines rich, buttery Vanilla with a tropical fruity sensation. Imagine the essence of the Caribbean transformed into a creamy liqueur. We are not crazy: if you have a sweet tooth, this is the stuff for you!

Plus, if you liked our Cupid’s Arrow juice, you’ll find its spiritual successor in Coco Loco!»

La revue:

Quand je suis tombé sur le « Coco Loco » de Liquid Ejuice pour la première fois, je ne connaissais absolument rien du liquide. J’aurais pu aller lire la description avant de le tester, mais j’ai préféré y aller à l’aveugle en me basant simplement sur ce que j’allais capter plutôt que de risquer d’être influencé par une description. J’ai ouvert ma bouteille pour découvrir une odeur fruitée plutôt riche, mais tout de même difficile à décrire. Je ne captais rien que je pouvais identifier avec facilité sauf un petit côté bien crémeux et légèrement vanillé. Bon… à ce stade-là, je ne faisais pas encore le lien entre le nom et l’odeur, mais comme elle était très appétissante, je me suis dépêché d’emplir ma Billow pour pouvoir y gouter…

whoaa

Whoa ! J’ai tout de suite été charmé par le gout. Normalement, j’ai besoin de vaper quelques millilitres de liquide avant d’arriver à bien identifier les arômes individuellement. Par contre, dans le cas du « Coco Loco », je n’ai eu besoin que de quelques bouffées. J’ai d’abord capté le côté fruité du liquide. Il est possible que je me trompe, mais j’avais l’impression de percevoir de l’ananas assez juteux. Ce n’était pas un ananas très agressif. C’était plutôt doux et j’irais même jusqu’à dire très légèrement suret.

pineapple

En expirant, la texture était vraiment agréable. C’était hyper onctueux et riche. J’avais l’impression d’expirer de la vraie crème vanillée. Toutefois, j’ai cru percevoir une autre saveur avec la crème. À ce jour, je n’en suis toujours pas certain, mais c’était comme s’il y avait une très petite touche de noix de coco. J’irais même jusqu’à dire que c’était peut-être du lait de coco à cause de la texture de la vape. Ce côté crémeux, vanillé et lait de coco(teux) était vraiment agréable. Ces arômes me semblaient dominer légèrement les autres et venaient en même temps adoucir l’ananas.

488892183_XS

En arrière-gout (après avoir expiré), c’est là que j’ai cru détecter un côté légèrement alcoolisé. Je ne m’y connais vraiment pas en spiritueux, mais ça me faisait un peu penser à du rhum. C’est d’ailleurs en percevant l’arrière-gout que le déclic s’est fait dans ma tête…Ananas, crème, noix de coco, rhum, Coco Loco… Boom ! J’ai fait 1+1 et j’ai réalisé que le gout général du liquide me faisait beaucoup penser au Pina Colada. C’est après avoir fait cette constatation que je me suis décidé à lire la description. O.K., c’est vrai que ce n’est pas très concret comme description, mais en la lisant après y avoir gouté, ça fait du sens.

pina-colada

Le « Coco Loco » de Liquid Ejuice est un liquide que j’ai trouvé vraiment bien réussi. Il est gouteux, sucré juste à point et ses arômes ont été pour moi facile à identifier malgré un mélange un peu complexe. Le « hit » était selon moi assez dans la moyenne pour un liquide en 3mg/ml. Je me dois de faire une petite mention spéciale pour la production de vapeur puisque celle-ci m’a beaucoup impressionné pour un liquide en 65VG.

Sheppard-Impressed-Gif

Si les liquides du genre Pina colada vous attirent et que vous cherchez un liquide d’une onctuosité très impressionnante, le « Coco Loco »  est un excellent choix. C’est également un très bon liquide à vaper assis dehors pendant une chaude journée d’été.

Bonne vape :)

-Eric

Les photos:

cocoloco1

cocoloco2

cocoloco3

Alie – Nic BUZZ Eliquides

Par défaut

 

 

Détails du test:

  • Concentration nicotine: 3 mg/ml
  • Atomiseur: Wotofo Lush (Kanthal 22G, 3mm)
  • 0.3 Ohms @ 60W sur iPV 4
  • Mélange PG/VG inconnu
  • Facebook de Nic BUZZ Eliquides

Description du site:

« Divine et pimentée, son parfum très sucré de pomme-grenade juteuse avec une brise du fruit du dragon et de baies, vous emmènera dans un tourbillon d’onctuosité. »

La revue:

Le « Alie » est le dernier liquide de la ligne #Popjuice de Nic BUZZ Eliquides que j’ai testé. Mes attentes ont commencé plutôt hautes puisque les 3 autres liquides de la même ligne m’avaient énormément plu. Le « Alie » ne faisait pas exception aux autres et proposait lui aussi un mélange fruité et sucré. En plein le genre de liquide qui me plait!

licking lips

L’odeur du liquide annonçait, comme le dit la description, un liquide très sucré. Je captais une odeur qui me rappelait un peu une saveur de bonbons à la framboise bleue. Évidemment, il n’y avait pas que la framboise dans l’odeur, mais comme elle était particulièrement puissante et très sucrée, j’avais de la difficulté à bien déceler les autres. En le sentant, je me disais que si la saveur était aussi intense que l’odeur, j’allais probablement avoir droit à toute une vague de saveurs…

Tel que je m’y attendais, la saveur était affectivement assez prononcée. Au début, c’était très sucré et j’avais un peu l’impression qu’à cause de ça, j’avais de la difficulté à bien saisir les arômes. Au bout de quelques bouffées, mes papilles s’y sont habitué et j’ai commencé à capter ce qui me semblait être une framboise qui, comme l’odeur, me rappelait l’arôme d’une framboise bleue « bonbons » (un peu comme la slush puppie bleue).

blue-raspberry-ejuice

Je sais que la description parle de pomme grenade, de fruit du dragon et de baies. Je ne doute pas une seconde qu’il y en a, mais dans mon cas, je ne suis pas arrivé à bien les identifier individuellement. Si on m’avait fait gouter le liquide sans me donner de description, j’aurais probablement dit que c’est un très bon liquide à la framboise bien gouteuse et sucrée, mais je n’aurais pas pu identifier les autres saveurs. En fait, c’était un peu comme avec l’odeur. J’avais l’impression que le côté très sucré du liquide avait comme effet de camoufler légèrement les autres saveurs.

2EC37CFB00000578-3331871-He_particularly_enjoys_vanishing_against_a_backdrop_of_fruit_and-a-28_1448368177211

Bien entendu, les gouts de tous sont bien différents. Il est fort possible que certains d’entre vous arrivent à bien distinguer d’autres saveurs.

Après chaque inspiration (et à l’expiration), je captais un côté crémeux qui donnait au liquide une onctuosité hyper agréable. J’adore les liquides fruités, mais si en plus les fruits sont accompagnés d’une petite crème sucrée qui vient arrondir le tout, je suis aux anges. Cette touche de crème apporte une belle rondeur à chaque bouffée et procure une texture de vape que j’ai énormément aimée.

raspberry-whipped-cream-4011322

Le « Alie » de Nic BUZZ Eliquides est comme les autres de la même ligne, un liquide que j’ai trouvé très bien réussi. Bien que son ration PG/VG soit inconnu, il est quand même évident que c’est un liquide haut VG vu la très belle production de vapeur. Son « hit » était bien doux et crémeux. Je dirais même que c’était un peu moins puissant que la moyenne pour un liquide en 3 mg/ml. J’ai l’habitude de me contenter de décrire les saveurs des liquides en les comparant avec des aliments/boissons que vous avez peut-être déjà goutés. Je parle rarement (même jamais) de l’effet que les liquides ont sur les coils, mais là je dois faire une petite exception… Si vous voulez vaper du « Alie », vous devrez vous attendre à refaire souvent vos coils (résistance) puisque celui-ci est particulièrement ravageur. Il est évident que c’est dû au fait que c’est un liquide très sucré. Ainsi, à moins d’être une vraie « bibitte » à sucre, il se pourrait que plusieurs d’entre vous le trouvent peut-être un peu trop sucré et riche pour en faire un « all day vape ». Par contre, bien que j’aie parfois de la difficulté avec les liquides très sucrés, j’ai tout de même dévoré celui-ci en quelques jours seulement sans jamais sentir le besoin de prendre une pause.

Bonne vape :)

-Eric

Les photos:

Alie1

Alie2

Alie3

Sacha – Nic BUZZ Eliquides

Par défaut

 

 

Détails du test:

  • Concentration nicotine: 3 mg/ml
  • Atomiseur: Wotofo Lush (Kanthal 22G, 3mm)
  • 0.4 Ohms @ 60W sur iPV 4
  • Mélange PG/VG inconnu
  • Facebook de Nic BUZZ Eliquides

Description du site:

« Femme fatale et délicieuse, son parfum frai de baies mêlées au lychee avec une touche sucrée et une pointe florale, deviendra votre ecstasy. »

La revue:

Après avoir testé le « Zaza » de la ligne #Popjuice de Nic BUZZ Eliquides, je croyais avoir trouvé la bonne. Zaza m’avait carrément charmé et je voyais difficilement comment j’aurais pu trouver mieux. Ça, c’est jusqu’à ce que je fasse la rencontrer de « Sacha »… Je croyais bien que Zaza et moi c’était pour la vie, mais là mon cœur a chaviré sous le charme de Sacha la rousse rebelle.

inlove

Déjà en ouvrant ma bouteille, le parfum du « Sacha » m’a mis l’eau à la bouche. Son odeur très sucrée et fruitée me faisait carrément « triper ». Je pouvais capter un mélange de petits fruits bien crémeux dans lequel j’ai cru déceler un peu de framboise et possiblement de la cerise. En « arrière-odeur », j’ai cru apercevoir une touche florale bien discrète. L’odeur du « Sacha » était assez puissante et me donnait l’impression que ça allait être un liquide plutôt gouteux.

Je me souviens que la première chose qui m’est venue en tête en goutant au « Sacha » pour la première fois, était que le gout me rappelait celui de la Slush Puppie rouge. (celle aux cerises)

slush-eisgetraenk-becher-strawberry-hl

C’était un gout de cerise assez artificielle, sucré et bien gouteux. Même si les arômes étaient dosés de façon assez égale, je dirais que dans mon cas, c’est quand même la cerise qui me semblait prendre légèrement le dessus sur les autres. (notez bien que je n’ai jamais gouté au lychee de ma vie. Il est donc fort possible que la cerise que je captais était en fait du lychee…) J’ai également capté ce qui me semblait être de la framboise. Encore une fois, c’était une framboise assez bonbons, mais qui s’harmonisait parfaitement bien à la cerise. Il y a probablement d’autres arômes de fruit dans le mélange, mais dans mon cas, la cerise et la framboise sont les deux seules saveurs fruitées que j’ai réussi à bien distinguer.

2_raspberries

En expirant, je pouvais sentir une certaine fraicheur. C’était un peu comme un effet « frost », mais très discret. En temps normal, je ne suis pas un grand amateur de « frost », mais dans le cas du « Sacha », l’effet était assez faible pour que je ne m’en rende plus vraiment compte après seulement quelques bouffées. Cette fraicheur était accompagnée d’un petit côté floral que je percevais à l’expiration. Toutefois, je ne suis malheureusement pas assez connaisseur pour pouvoir vous dire de quelle fleur cet arôme s’inspire. Tout ce que je peux vous dire, c’est que le côté floral du liquide est très discret et vient bien complémenter le mélange des saveurs.

verygood

Je l’ai déjà dit bien trop souvent dans l’article, mais je dois le répéter; Le « Sacha » est un liquide qui m’a beaucoup plu. C’est un liquide assez gouteux, sucré et rond dont je me suis régalé sans arrêt jusqu’à ce que ma bouteille soit vide. Par contre, vu l’intensité de ses arômes, il se pourrait que certains d’entre vous préfèrent le déguster en dessert. C’est un liquide au « hit » plutôt doux qui saura sans aucun doute plaire aux amateurs de nuages fruités.

Bonne vape :)

-Eric

Les photos:

sacha1

sacha2

sacha3