Ginger – Bablito Labs

Par défaut

Détails du test:

  • Concentration nicotine: 3 mg/ml
  • Atomiseur: Aspire Nautilus
  • 1.6 Ohms @ 10W sur iStick 30W
  • Mélange 50VG/50PG
  • Liste des distributeurs

Description du fabricant:

« Tabac au gingembre »

La revue:

Il m’est arrivé à quelques reprises de tester des « tabacs » au gingembre par le passé. À chaque fois, le résultat était très intéressant, mais j’avais quand même besoin d’une petite période d’adaptation avant de vraiment aimer le liquide. J’imagine que c’est simplement parce que je ne suis pas un gros mordu du mélange tabac et gingembre… Bref, je suis tombé sur le « Ginger » dans la gamme « tabacs » de Bablito Industries et j’ai voulu l’essayer.

Je dois admettre que l’odeur que j’ai pu capter en remplissant ma Nautilus m’inspirait déjà beaucoup de confiance. Évidemment, je captais le gingembre, mais ce n’était pas un gingembre très agressif. Il y avait aussi un petit côté sucré à l’odeur qui me rappelait quelque chose que j’avais déjà mangé par le passé, mais je n’arrivais pas à me rappeler ce que c’était exactement. Étrangement, je ne captais pas d’odeur de tabac. Sur le coup, je me souviens m’être dit que celui-ci était probablement comme le « Drum » de la même ligne et n’avait peut-être qu’un léger soupçon de tabac.

i-dont-know

En y goutant la première fois, je me souviens l’avoir tout de suite aimé. Tout comme avec l’odeur, je ne captais pas vraiment de gout de tabac. Ce n’était qu’un gout de gingembre doux avec une petite pointe sucrée. Le gingembre me paraissait quelque peu aromatisé. Ce que je veux dire par là, c’est que je n’avais pas l’impression de croquer dans du gingembre pur. Il est possible que je me trompe, mais j’avais l’impression de capter une toute petite (très petite) pointe citronnée qui me rappelait un peu le gout du gingembre mariné que l’on retrouve avec les sushis.

pickled-ginger

Ce que je m’apprête à dire est à prendre à la légère parce que je pense que seulement un petit pourcentage d’entre ceux qui me liront comprendront ce que j’ai capté en fait de gout… Plus haut, j’ai mentionné que l’odeur me rappelait quelque chose que j’avais déjà mangé par le passé. Plus je le vapais, plus cette impression prenait de l’ampleur jusqu’à ce que je fasse finalement le lien. Aussi drôle que ça puisse paraitre, en vapant le « Ginger » j’avais l’impression de capter une saveur de petits jujubes au cola. Plus précisément, ceux-là :

ae2f0838a67a02f6909b900a409217dc

Je ne pourrais pas expliquer ce qui fait que le liquide me rappelle ces bonbons-là, mais une chose est certaine, mon cerveau a fait le lien et depuis, je n’arrive pas à m’en débarrasser. Le gout était bien sûr un peu différent des jujubes, mais il y avait un petit quelque chose (que je ne pourrais expliquer) qui me faisait penser à ça. Je me demande encore si c’est le tabac mélangé au gingembre et au sucre qui donne cet effet. Il faut dire que je n’ai pas vraiment capté d’arôme dans le liquide qui pourrait me rappeler le tabac. C’est donc la seule explication que je peux voir.

thinking

Le « Ginger » de Bablito Industries est un liquide que j’ai bien apprécié. Ce n’était pas un liquide que je qualifierais d’hyper gouteux et sucré, mais ses arômes étaient dosés de façon à ce que je puisse en vaper en « cochon » sans jamais qu’il ne me tombe sur le cœur. Coté « hit », je dirais que c’était un tout petit peu sec, mais comme j’ai dit avec le « Drum », c’est en plein le genre de « hit » que j’aime ressentir lorsque je vape un tabac. Si vous aimez le gingembre et recherchez un bon « all day vape » bien dosé, je pense que le « Ginger » saura vous plaire. C’est un liquide idéal pour une bonne petite vape relaxe.

Bonne Vape :)

-Eric

Les photos:

ginger1

ginger2

ginger3

Publicités

La fois où j’ai visité Bablito Industries

Par défaut

Depuis quelques mois déjà, je pense de plus en plus à écrire des articles qui parlent des mixologues qui fabriquent les liquides que je teste. Les revues de liquides c’est bien, mais je me disais que d’apprendre à mieux connaitre les mixos (et leurs installations) derrière les liquides pourrait aussi être très intéressant.
Juste un peu avant Noël, j’ai reçu un message de Bablito Industries qui m’invitait à aller visiter leur lab. Boom ! En plein ce qu’il me fallait pour me convaincre d’aller de l’avant avec mon projet ! Quelques jours et un « boss, je ne rentrerai pas demain » plus tard, j’ai sauté dans mon auto et j’suis parti direction Repentigny.

1271010043_jump-in-the-car

2h30 plus tard, je suis arrivé chez Bablito Industries. Un bel entrepôt qui me paraissait fraichement construit à en juger par les autres locaux qui semblaient encore en attente d’un locataire.

20160112_114921

En entrant à l’intérieur, j’ai été accueilli par Manon, Stéphane et Christian. Des gens hyper chaleureux qui semblaient très heureux de me faire visiter leurs installations récemment aménagées.

20160112_113821-1-1

2-3 poignées de mains, « bonjour, bonjour bien content de finalement faire votre rencontre » et hop, nous avons commencé la visite. Stéphane a commencé par m’expliquer qu’ils étaient installés dans leur entrepôt / lab de 2000 pieds carrés depuis septembre 2015. Nous nous sommes par la suite dirigés en direction du lab. En passant la porte nous menant vers « l’arrière-boutique », nous nous sommes d’abord retrouvés là où les liquides prêts à être vendus sont entreposés… « Excuse-moi Stéphane, mais avant d’aller plus loin, je dois absolument faire quelque chose de très important. »… *cli-click

20160112_110839

« Bon, là je suis prêt à continuer »… Stéphane m’a ensuite expliqué que les liquides sont vieillis pour une période de 3 à 4 semaines avant d’être embouteillés. De cette façon, ils peuvent s’assurer que les liquides seront prêts à être vapés dès l’achat en magasin. Comme vous pouvez voir, les liquides sont vieillis avec la nicotine (sauf pour les 0mg, évidemment).

20160112_110458-1

Il était maintenant temps pour moi de passer du côté du lab. Stéphane m’a invité à passer dans le SAS de transfert afin de m’habiller avant d’entrer dans le lab.

20160112_110307

C’est là qu’Amélie a pris la relève pour faire la visite du labo.

– « Bon, avant de passer de l’autre coté, il va falloir que tu portes un sarrau, un filet pour tes cheveux, des belles petites pantoufles d’hôpital que tu devras porter par dessus tes chaussures et tu devras aussi mettre un filet pour ta barbe. »

J’étais pas mal heureux que l’on reconnaisse enfin ma barbe de prépubère comme étant assez fournie pour devoir porter un filet à barbe. J’en ai donc profité pour prendre une petite selfie avec Amélie pour immortaliser mon passage officiel à l’âge adulte.

20160112_105440

Une fois entré à l’intérieur, j’ai d’abord vu la station de travail où les liquides sont mixés avant d’être envoyés sur les tablettes pour leurs période de vieillissement. Évidemment, je ne peux pas vous montrer cette station puisque vous y verriez également les bouteilles d’arômes utilisés et ça, c’est un secret bien gardé. Si je vous montrais cette photo, j’aurais probablement droit a un accueil un peu moi chaleureux advenant une deuxième visite chez Bablito Industries…

grrrr

Après la période de vieillissement, les contenants de liquide sont apportés dans la deuxième partie du lab pour passer à l’étape de l’embouteillage.

2016-02-04 09.11.16

Amélie m’a expliqué qu’avant l’embouteillage, l’équipement (la pompe péristaltique et ses tuyaux) doit d’abord être nettoyé afin d’éviter la contamination croisée (et autres). Une fois fait, l’embouteillage commence. Les bouteilles sont amenées sur cette machine entièrement automatisée qui les remplit, les bouchonne, les étiquette et appose un numéro de série en plus d’une date de péremption.

embouteillagegif

Ce petit vidéo m’a été fourni par Bablito par après parce que je n’ai malheureusement pas eu la chance de voir la machine en action. À mon arrivée, les employés venaient tout juste de terminer un lot.

received_10153804453986291

Afin d’éviter tout contaminant, le laboratoire de Bablito Industries est équipé d’un système avancé de ventilation à pression positive, ainsi que d’un système de filtration EPA isolé du reste du bâtiment. En gros, c’est un lab dans lequel beaucoup d’efforts ont été mis afin d’atteindre les plus hautes attentes. À pleine capacité, il leur est possible de produire plus de 1500 bouteilles à l’heure.

Une fois la visite terminée, je suis retourné voir Stéphane, Manon et Christian pour discuter un peu, histoire d’en apprendre davantage sur eux. J’ai pu apprendre un peu plus à connaitre ces trois passionnés de la vape qui travaillent sans cesse à améliorer leurs produits (et leur menu) afin de nous offrir des liquides de qualité supérieure.

Après une bonne heure à parler avec eux, j’ai dû me rendre à l’évidence que j’allais bientôt devoir quitter afin de les laisser travailler. J’en ai profité pour prendre une dernière petite photo avec Stéphane, et je suis reparti.

20160112_113857-1

Stéphane, Manon, Christian, Amélie ainsi que les autres employés que je n’ai pas eu la chance de rencontrer, merci ! Merci pour votre accueil chaleureux, votre générosité et votre confiance.

Pour en apprendre un peu plus sur Bablito Industries, je vous invites à visiter leur site web: www.bablito.com

Bonne vape :)

-Eric

(Je vous laisse également un petit vidéo que je trouvais intéressant publié par Bablto Industries)