Alex Addiction – Mandalab

Par défaut

 

 

Détails du test:

  • Concentration nicotine: 3 mg/ml
  • Atomiseur: Mutation X V2, Clapton 22G/32G, 3mm
  • 0.4 Ohms @ 60W sur Sigelei 100W
  • Mélange 70VG/30PG
  • Page facebook de Mandalab

Description du fabricant:

« Un opulent mélange de spiritueux qui laisse un tracé laser émeraude et diffuse doucement ses notes de base composées de grains rôtis et d’un caramel paradisiaque. Son bouquet d’agrumes dominé par une lime franche et pleine de zeste nous guide vers de complexes harmoniques qui se dispersent dans un parapluie de rondeurs crémeuses et de noisettes. Une flamboyance profondément ancrée dans un gingembre ferme et herbacé se laisse adoucir par des notes anisées qui sucrent et rehaussent une pleine bouche de menthe poivrée persistante. D’une finale poudreuse bonbon s’élève de subtiles nuances de raisins qui enveloppent un labyrinthe complexe de biscuits au beurre. »

La revue:

Lorsque je teste des liquides, je prends toujours des mots clefs en note que j’utilise par après lorsque vient le temps d’écrire ma revue. Je note les saveurs que je crois capter, la texture, la production de vapeur etc. En général, mes notes sont assez basiques et font généralement du sens. Avec le « Alex Addiction » de Mandalab, c’était un peu différent. J’ai regardé mes notes et je me demandais comment j’allais faire pour mettre tout ça ensemble de façon à bien décrire le liquide étant donné sa complexité…

En ouvrant ma bouteille, j’ai pu capter un mélange d’anis, de caramel et d’épices. Sur le coup, j’ai trouvé l’odeur appétissante, mais je dois tout de même admettre que le mélange d’arômes était plutôt particulier. Ce n’était pas tout à fait le genre de mélange que j’avais l’habitude de voir.

C’est en y goutant que j’ai réalisé à quel point le liquide était complexe parce que j’ai encore capté quelques saveurs que je n’ai pas du tout détectées dans l’odeur. Bien entendu l’anis, le caramel et les épices y étaient, mais là, je captais également une touche de lime à l’inspiration. C’était une lime peu sucrée et très, très légèrement amère. En gros, c’était plutôt une saveur de zeste de lime qu’une saveur de chaire de lime surette.

À l’expiration, je captais alors une menthe poivrée un peu sucrée qui rappelait un peu le gout des bonbons à la menthe, ou même le gout des cannes de Noël. Cette saveur était également accompagnée d’une très petite dose de « frost » qui apportait une belle fraicheur agréable au liquide.

Je trouve que le « Alex Addiction » de Mandalab est un liquide extrêmement difficile à décrire de façon à ce que quelqu’un qui ne l’a jamais gouté puisse se faire une bonne idée de la saveur en lisant ma revue. Normalement, les profils de saveurs sont assez simples à décrire; fruité, tabac, spiritueux, épicé, bonbons ou pâtisserie. Dans le cas du « Alex Addiciton », c’est tout ça en même temps! En lisant la description du fabricant la première fois j’avais l’impression que c’était un peu une surdose d’adjectifs qualificatifs avec plein de profils de saveur saupoudré entre les mots. J’arrivais mal à comprendre ce que le liquide pouvait gouter, mais après y avoir gouté, c’est là que la description a pris tout son sens…

Ce que j’ai trouvé intéressant avec ce liquide c’est que les saveurs que je captais semblaient toutes changer en intensité à chaque session. Ainsi, je captais parfois plus le coté anisé, parfois c’était le coté caramel/épices alors qu’à d’autres moments, c’était la lime et la menthe poivrée qui prenait le dessus. Je sais avec certitude que l’expérience ne sera pas la même pour tout le monde étant donné la complexité du liquide, mais dans mon cas, je trouvais que le « Alex Addiction » me rappelait l’expérience de boire un thé turc. C’était très « zen » et hyper gouteux.

Le « Alex Addiction » de Mandalab est un liquide dont les saveurs ont du « punch ». Toutefois, même s’il est très gouteux, il peut quand même être vapé toute la journée (dans mon cas). C’est un liquide qui m’a pris par surprise au début parce que je ne comprenais pas nécessairement ce qui se passait dans ma bouche, mais une fois que je l’ai apprivoisé, je n’ai pas pu m’en passer. Sa production de vapeur était très belle et son « hit » juste à point pour ce genre de saveur. Si vous cherchez un liquide qui va « challenger » vos papilles autant qu’il leur plaira, je pense que le « Alex Addiction » est un excellent choix. Par contre, je crois qu’aucune revue n’arrivera à décrire toute la complexité et l’expérience de vape que procure ce liquide. La meilleure façon de vous faire une idée de ce liquide est de l’essaye et vous n’en serez certainement pas déçu.

Bonne Vape :)

-Eric

Les photos:

Publicités

Istanbul (Epicure) – LVS

Par défaut

 

 

Détails du test:

  • Concentration nicotine: 3 mg/ml
  • Atomiseur: Mutation X V2 (Kanthal 26G sur du 3mm)
  • 0.4ohms @ 60W
  • Mélange PG/VG inconnu
  • Disponible sur www.lavapeshoponline.com

 

Description du fabricant:

« Thé Turc, soupçon de citron, sucre de betterave et crème. »

 

La revue:

La Vape Shop a récemment sorti un nouveau liquide, le « Istanbul ». Ce liquide est le premier de la ligne « Epicure – Flavors of the world » qui, comme son nom le dit, vise à nous faire découvrir les saveurs du monde. Il n’y a que le « Istanbul » de disponible pour le moment, mais les autres liquides de cette ligne arriveront peu à peu sur le marché.

Quand j’ai pris ma bouteille pour la première fois, j’ai remarqué que quelques saveurs étaient inscrites sur l’étiquette : Thé turc, soupçon de citron, sucre de betterave et crème. Bon, juste comme ça, j’avais de la difficulté à bien m’imaginer ce que le mélange de tout ça pouvait bien donner. J’ai donc ouvert ma bouteille pour la renifler un peu. C’était euh… assez « punché » et parfumé comme odeur. J’ai tout de suite compris que le « Istanbul » allait me faire travailler plus que la moyenne parce que c’était évidemment un liquide assez complexe. Si je devais décrire cette odeur, je dirais que c’était un peu comme un thé chai très épicé et corsé. Ça sentait très bon, mais c’était loin d’être le genre de liquide que j’ai l’habitude de vaper. Après l’avoir senti, je dois avouer que je n’étais pas tout à fait certain si ce liquide allait être dans ma palette.

ok...

Pour être honnête, en y goutant pour la première fois, je ne comprenais pas trop ce qui se passait dans ma bouche. J’irais même jusqu’à dire que je ne savais même pas si j’aimais ça ou pas. C’était comme l’odeur, assez intense et parfumée. Sur le coup, j’avais un peu l’impression d’être envahi par un lot de saveurs qui semblaient toutes se battre pour avoir mon attention.

wow

La première saveur que j’ai captée dans le lot, qui est en fait la base du liquide, c’est celle d’un thé turc bien épicé et gouteux. C’était un gout qui rappelait un peu celui du thé chai. Un mélange puissant de thé noir et de clou de girofle avec une petite touche de cannelle moulue à l’expiration. Une saveur très complexe à vaper, mais qui était en fin de compte bien agréable.

clove-tea-700x466

Au fil des jours et à force de le vaper, je captais de plus en plus le gout du sucre en expirant. Je sais qu’il est inscrit « sucre de betterave » sur la bouteille, mais moi je suis loin d’avoir des papilles développées au point de dire qu’effectivement, c’est du sucre de betterave. C’était simplement une petite touche sucrée qui semblait venir adoucir le gout plus corsé et épicé du thé turc.

En arrière-gout, je pouvais capter un citron très discret. C’était un arôme de citron très naturel qui apportait un soupçon d’acidité que j’appréciais. Le problème, c’est que je n’ai pas semblé le capter tout le long des deux semaines pendant lesquelles j’ai testé le liquide. C’était une saveur très discrète à laquelle je m’habituais rapidement. Ainsi, quand j’en vapais trop, je ne le goutais plus autant. Pour vous donner une idée, c’était un peu comme si on avait fait infuser une demi-tranche de citron dans mon thé.

 

Lemon-Tea

Moi, je suis un gars de liquides fruités et « bonbons ». J’ai donc dû apprendre à apprivoiser le « Istanbul ». C’était un liquide qui me déstabilisait beaucoup au début à cause de sa complexité et de son intensité. Par contre, j’ai réalisé que plus j’en vapais, plus j’étais charmé et plus je l’aimais. Il est passé d’un liquide que j’aurais vapé à l’occasion à un liquide que je ne pouvais plus m’empêcher de vaper. Tellement, que j’ai dû me retenir pour ne pas vaper ma bouteille avant d’avoir terminé l’écriture de ma revue.

Le « Istanbul » de La Vape Shop est un liquide très gouteux, mais également très rond et crémeux. Son « hit » est très bien dosé et n’estpas sec du tout. Le ratio PG/VG n’est pas inscrit sur la bouteille, mais à en juger par l’épaisseur du liquide, je dirais que c’est un mélange à au moins 80VG. Si vous aimez les liquides complexes, vous serez bien servi avec celui-ci. Par contre, si comme moi vous êtes plutôt du type « liquide simple », vous pourriez avoir besoin d’une petite période d’adaptation afin de bien le saisir et le comprendre. Une fois que ce sera fait, vous risquez de ne pas pouvoir vous en passer.

 

Bonne vape ;)

-Eric

Les photos:

istanbul1

istanbul2

istanbul3

Black Pearl – Green Stars

Par défaut

 

 

Détails du test:

  • Concentration nicotine: 6 mg/ml
  • Atomiseur: Protank-II Mini avec coton
  • 1.4 Ohms @ 10W sur Eleaf iStick 20W
  • Mélange 60PG/40VG
  • Disponible sur www.levapero.com

Description du fabriquant:

« Un tabac aromatique qui vous rappellera, par ses effluves
de miel et de pain d’épices, l’odeur que laissait la pipe dans une
pièce dans un lointain passé… »

La revue:

Quand je vois un liquide qui porte un nom comme le « Black Pearl », je ne m’attends pas vraiment à un liquide doux et fruité. En général, j’essaie de ne pas lire la description des liquides que je teste avant de les gouter. Je trouve que je risque moins d’être influencé et je peux ainsi noter ce que je goute vraiment. En voyant celui-ci, j’avais deux hypothèses : soit ça allait être un tabac corsé, ou soit ça allait être un liquide avec des notes de spiritueux. L’odeur qui s’est dégagée de la bouteille en l’ouvrant ne m’a pas fait chercher bien bien longtemps. Je pouvais sentir l’odeur du tabac assez corsé, mais avec un petit fond sucré mielleux qui a capté mon attention. À cette étape-là, mes attentes étaient un peu mélangées. Je ne suis vraiment pas un amateur de tabac, mais le côté sucré mielleux m’attirait beaucoup.
Je dois être honnête, quand j’ai pris ma première bouffée, je me suis dit : « merde… Je vais devoir vaper ça durant deux semaines… » Je trouvais le tabac assez amer et épicé. C’était en effet plutôt corsé et le miel me semblait arriver avec trop de puissance en expirant, ce qui me donnait l’impression que la transition entre le côté épicé et le côté sucré était trop brusque.
oTqcH
Si j’ai appris quelque chose en testant les liquides, c’est qu’il ne faut jamais se fier à notre première impression. La journée ou j’ai gouté au « Black Pearl » pour la première fois, je devais me rendre à la boutique Le Vapero pour rencontrer M. Boutin. J’avais rempli ma « tank » juste avant de partir et je devais faire 35 minutes de route avant d’arriver à la boutique. Je tenais à ne vaper que ça pour bien le tester, mais je me disais que j’aurais l’air bien effronté d’arriver là et de devoir lui dire que je n’aimais pas son liquide…
ummm_1237346i
Étrangement, je n’étais même pas arrivé à mi-chemin que je commençais déjà à percevoir le liquide différemment. Je m’étais habitué à l’amertume du tabac et le miel commençait à me sembler moins intense.
Je n’ai pas peur de le dire, je suis loin d’être bon pour décrire la saveur d’un tabac, mais en voyant cette image là, ça résume assez bien ce qui se passe dans ma bouche :
honey tobacco
Comme d’habitude, j’ai testé le liquide sur une période de deux semaines. Au bout de deux semaines, l’intensité des différents arômes semblait avoir diminué et je l’appréciais beaucoup plus ainsi. Le tabac était toujours corsé, épicé et légèrement amer, mais le miel était maintenant beaucoup plus doux et subtil et il apportait une certaine rondeur au liquide plutôt qu’un gout trop sucré. J’ai passé par toute une gamme d’émotions en testant le « Black Pearl » mais, en bout ligne, j’ai fini par bien l’aimer.
Le « Black Pearl » de Green Stars est un liquide au « hit » plutôt doux malgré ses notes corsées. Côté vapeur, je dirais qu’il est dans la moyenne pour un 60PG/40VG. Si vous êtes amateur de tabac, vous apprécierez fort probablement ses différentes notes.
Bonne Vape :)

-Eric

Les photos:

blackpearl1

blackpearl2

blackpearl3