Cannolo – Laflèche Signature Series

Par défaut

 

 

Détails du test:

  • Concentration nicotine: 3 mg/ml
  • Atomiseur: Mutation X V2, Kanthal A1 22G, 3mm
  • 0.4 Ohms @ 60W sur Sigelei 100W
  • Mélange 70VG/30PG
  • Site web du fabricant

Description du fabricant:

« Inspiré d’un classique Sicilien, laissez-vous charmer par cette pâtisserie garnie d’une crème vanillée avec une finale légèrement épicée. »

La revue:

Au CVE 2016 d’Ottawa, je suis tombé sur le « Cannolo » de la ligne Laflèche Signature Series. C’est une ligne créée par le cerveau derrière les liquides « Moonshiner » et produite par Bablito Industries. J’avais vu le liquide passer à plusieurs reprises sur les forums de vape, mais je n’ai jamais pu le gouter puisque dans mon coin de pays, il n’y a pas beaucoup de boutiques de vape. Les plus près sont à environ 1h de route de je n’y vais pas vraiment souvent. Là, j’avais enfin une bouteille entre les mains et je me disais : « toi ma chanceuse tu vas y passer ce soir! »

kiss

En arrivant chez moi, je me suis dépêché de prendre quelques photos pendant que ma bouteille était encore pleine, j’ai refait le « coil » de mon driper, et j’ai ouvert ma bouteille pour d’abord la sentir un peu.

Je suis resté assez surpris de l’intensité de l’odeur. C’était une odeur assez puissante, riche et très sucrée. Je captais un arôme qui me rappelait celui d’une costarde vanillée avec une petite touche de ce qui me paraissait être une espèce de rhum épicée. Je captais également un petit côté légèrement fruité qui venait bien compléter le tout. Bien que le liquide s’inspire d’une pâtisserie à la base, je ne captais pas vraiment d’odeur de pâte en tant que telle.  À ce stade-là, je n’étais pas encore tout à fait certain si ce liquide allait être dans ma palette de gouts, mais c’était fort intéressant et en plus, la bouteille me disait carrément qu’elle pouvait contenir la meilleure chose que j’aurais jamais eue!

cannolo4

Je n’ai personnellement jamais gouté à un cannolo de ma vie. (Surtout que selon mes recherches, ce n’est pas un vrai cannolo si ça ne provient pas de la Sicile) Il était donc assez difficile pour moi de dire si le liquide reflétait vraiment le gout d’un vrai cannolo, mais en prenant ma première bouffée, j’ai tout de suite aimé ce qui se passait dans ma bouche. Je dois admettre qu’à cause de l’odeur intense, j’avais peur que le liquide soit beaucoup trop « punché » et sucré pour moi. À ma grande surprise, le gout était vraiment bien dosé. C’était gouteux, mais pas trop sucré… juste parfait.

ohyesss

La première saveur que je captais à l’inspiration était celle de la vanille. C’était en fait un peu comme une costarde à la vanille. Cette saveur était très crémeuse et donnait au liquide une touche hyper veloutée. Ensuite (et c’est là que je n’arrive pas tout à fait à comprendre), je captais un petit quelque chose qui me rappelait un peu le gout d’un rhum épicé (comme dans l’odeur). Ce petit côté « rhum épicé » me semblait aussi accompagné d’une touche légèrement alcoolisée. Toutefois, je dois admettre que même après plus d’une semaine à vaper le liquide, je ne suis toujours pas certain de ce que je capte vraiment. La description parle d’une finale légèrement épicée, mais malheureusement, je ne suis pas convaincu à 100 % de ce que c’est vraiment… désolé…

idk

En expirant (et en arrière-gout), c’est là que je captais une saveur un peu plus « pâte frite ». Par contre, cette saveur m’a paru très, très discrète dans le mélange. Ainsi, il arrivait même parfois que je ne la capte pas du tout. Elle semblait venir bien compléter le mélange sans toutefois être une saveur bien distincte qui se démarque des autres. En gros, le « Cannolo » de la ligne Laflèche Signature Series  m’a permis de bien m’imaginer ce qu’était le gout d’un vrai bon cannolo.

cannoli-spot1-0

Bien que le « Cannolo » soit un liquide 70VG, je dois admettre que le liquide en tant que tel est très épais. Si le ratio PG/VG n’était pas inscrit sur la bouteille, j’aurais pu facilement croire que c’était un 90VG à en juger par la viscosité. C’est probablement ce qui fait que la vapeur produite est vraiment très satisfaisante. C’était une belle vapeur épaisse et veloutée. Côté « hit », c’était vraiment doux. J’en avais presque l’impression de vaper du 0 mg. Par contre, lorsque je vape un liquide « dessert » c’est un peu le genre de « hit » que je recherche

Le « Cannolo » est un liquide que j’ai trouvé très bien réussi. Les saveurs sont dosées à en faire un liquide bien gouteux sans toutefois être trop sucré. Bien entendu, ça reste un liquide « dessert » donc les gens qui ne sont pas habitués à ce genre de liquide pourraient quand même le trouver très/trop sucré. Il est évident en vapant le « Cannolo » que c’est un liquide de qualité qui saura grandement plaire aux gens qui se cherchent un bon liquide à vaper en dessert!

Bonne Vape :)

-Eric

Les photos:

cannolo1

cannolo2

cannolo3

Publicités

Castor – Pristine E-liquide

Par défaut

 

 

Détails du test:

  • Concentration nicotine: 0 mg/ml
  • Atomiseur: Mutation X (Clapton 26G/32G, 3mm)
  • 0.4 Ohms @ 60W sur Sigelei 100W
  • Mélange 10PG / 90VG
  • Site web de Pristine E-Liquide

Description du site:

« Saveur de queue de castor composée de 17 ingrédients savoureux pour reproduire l’effet friture et le  »moelleux » de sa pâte intérieure en plus de ses tonalités de beurre d’érable, caramel, cassonade et vanille ainsi qu’une légère touche de cannelle naturelle.

Maturation avec copeaux d’érable qui eux sont imbibés de whisky canadien. Un gout sucré, mais sans sucralose! »

La revue:

Le « Castor » de Pristine E-liquide a fait son apparition récemment dans les boutiques du Québec. À en juger par la description, c’est une date de sortie qui coïncide bien avec le temps des sucres qui arrive puisque l’érable est présent dans le mélange. Je n’ai pas l’habitude de mettre l’accent sur les bouteilles des liquides que je teste, mais là, celle-ci me donnait bien l’envie d’enfiler une chemise à carreaux, mon chapeau en peau de « siffleux » et d’aller la déguster assis dehors en écoutant des « p’tits » rigodons pour fêter l’arrivée du printemps.

lumberjack

Quand j’ai ouvert ma bouteille, l’odeur de la pâtisserie m’a tout de suite sauté au nez. Comme je m’y attendais d’après le nom, j’y voyais là une certaine ressemblance avec les pâtisseries Queues de Castors. C’était plutôt sucré et puissant comme odeur. Je pouvais sentir une odeur de pâte à beignets accompagnée d’une petite touche de cannelle. En arrière-plan, il y avait aussi une odeur très discrète que je ne suis pas arrivé à identifier sur le coup. C’était une odeur très texturée qui apportait une rondeur très intéressante au mélange. Il est possible que ce soit l’érable qui donne cet effet, mais il est tout aussi probable que je me trompe. Bref, avec une odeur pareille, le liquide m’attirait déjà beaucoup.

jackie

En prenant ma première bouffée, j’ai été surpris de constater que la saveur était bien moins intense que l’odeur. D’habitude, les liquides « pâtisseries » ont tendance à être très sucrés et gouteux (parfois même trop). Avec le « Castor », ce n’était pas le cas. J’irais même jusqu’à dire que pour les 4 ou 5 premières bouffées, j’avais de la difficulté à bien saisir le mélange à cause de la faible intensité de la saveur. Au bout de quelques minutes, j’ai commencé à mieux capter les arômes…

La première saveur que j’ai pu déceler, c’est celle de la pâte. C’était un gout qui rappelait celui d’une pâte à beignets légèrement frite. Cet arôme de pâte encore très moelleuse me donnait un peu l’impression d’avoir gratté et mangé ce qui restait d’un mélange de pâte à pâtisserie au fond d’un bol.

 

img_5861

Après avoir inspiré, c’est là que j’ai capté la cannelle. C’était une cannelle plutôt sucrée qui me rappelait un peu le gout des petits cœurs en bonbons à la cannelle. Cette cannelle était dosée de façon à ce que je puisse bien la déceler, sans toutefois venir camoufler le gout de la pâte frite.

mg_4084-1

En expirant, j’ai pu capter un petit quelque chose qui pourrait bien être le gout de l’érable, mais tout comme avec l’odeur, c’est un gout d’érable très discret. Pour être franc, je ne suis pas certain si j’aurais pu l’identifier correctement sans l’aide de la description du fabricant. Cet arrière-gout sucré me rappelait davantage celui de l’eau d’érable (ou d’un sirop d’érable très clair) que celui du beurre d’érable. C’était une petite touche naturelle intéressante qui venait bien compléter le mélange des arômes, sans toutefois prendre assez de place pour pouvoir dire que le « Castor » est un liquide à saveur de Queues de Castors à l’érable.

120318_yp1lz_saison-syrop-erable_sn635

J’ai testé le « Castor » en 0 mg/ml donc, évidemment, je ne peux pas vraiment vous parler du « hit » puisqu’il n’y en avait pas nécessairement. Dans certains cas, les liquides sucrés ont tendance à être un peu plus secs, mais avec celui-ci ce n’était vraiment pas le cas. C’est un liquide bien rond qui est loin d’être sec. Coté vapeur, c’était très satisfaisant, mais ce n’est pas très étonnant puisqu’après tout, le « Castor » est un liquide « max VG pis toute ».

Si vous aimez les liquides « pâtisseries » et les Queues de Castors, vous aimerez sans aucun doute le « Castor » de Pristine E-liquide. Il est sucré juste à point et l’intensité de sa saveur vous permettra de pouvoir le vaper autant que vous le voudrez sans qu’il ne vous tombe sur le cœur.

Bonne Vape et bon temps des sucres !

-Eric

Les photos:

castor1

castor2

castor3