Matante Colette – Bablito Industries

Par défaut

 

 

Détails du test:

  • Concentration nicotine: 6 mg/ml
  • Atomiseur: Melo III Mini
  • 0.25 Ohms @ 30W sur iStick Pico
  • Mélange VG/PG inconnu
  • Liste des distributeurs

Description du fabricant:

« Matante Colette est une femme TRÈS determinée. Pas question d’arriver à sa soirée de bingo les mains vides. Elle doit épater la galerie! Voici une nouvelle saveur endiablée où s’entremêlent une myriade de fruits et une touche de crème pâtissière. Comment ne pas craquer pour ce petit biscuit fruité qui fera tomber vos papilles en extase ? »

La revue:

Le « Matante Colette » est le second liquide de la ligne « Les Haïssables » de Bablito Industries. Le concept humoristique de cette ligne s’inspire d’un vieux couple un peu « péteux de broue » et probablement fatigant qui vous rappellera surement tous un peu quelqu’un que vous avez dans votre entourage de près ou de loin. D’un côté vous avez la Matante Colette; joueuse de cartes endurcie qui déteste perdre (jusqu’à en tricher) et qui aime « peter le show » avec son manteau de fourrure que son Gérard (qui se prononce en roulant les « R ») lui a acheté dans les Laurentides en ’76 et de l’autre, le Mononc Gérard, qui se promène en « Caddy », toujours bien habillé et qui a probablement fait une carrière d’humoriste de Chevaliers de Colomb avec les mêmes trois jokes de « une fois c’t’un gars… ». Heureusement, les liquides de cette ligne sont de loin plus agréables à vaper que les personnages fictifs dont ils s’inspirent le sont à côtoyer!

Selon la description, la saveur du « Matante Colette » semble s’inspirer d’un biscuit fruité. En le sentant, je pouvais effectivement capter un léger arôme de pâtisserie, mais ce qui dominait, c’était une odeur fruitée de fraise. Je ne trouvais toutefois pas que c’était une odeur de fraise « fraîche » ou même bonbons. C’était plutôt une odeur un peu plus « confiture » à la fraise. J’aimerais pouvoir vous donner une idée plus claire de l’odeur, mais bien qu’elle était appétissante, elle ne ressemblait pas vraiment à quoi que ce soit que j’ai déjà mangé par le passé.

tomhanks

Après avoir pris ma première bouffée, j’ai été quelque peu surpris parce que le gout ne ressemblait pas exactement à ce que je m’étais imaginé d’après l’odeur. Je captais encore la fraise (et peut-être un peu de framboise surette), mais étrangement, je ne captais pas vraiment la touche « pâtisserie » qu’il y avait dans l’odeur. À la place, je décelais plutôt une saveur qui me rappelait le gout de la costarde. Le mélange ressemblait en fait un peu à une bonne costarde à la fraise bien crémeuse.

agar-agar-pudding-recipe-using-strawberry

Ce n’est qu’après en avoir vaper environ 5 ml que j’ai tranquillement commencé à gouter l’arôme un peu plus « pâtisserie/biscuit » que j’ai capté dans l’odeur. Cet arôme était par contre bien discret et semblait arriver plus en arrière-gout après avoir expiré.  C’était tellement discret comme saveur que parfois, je me demandais même si ce n’était pas mon imagination qui me jouait des tours.

imagination

Je le dis souvent, les gouts sont tous différents. Vous pourriez donc avoir une impression du liquide qui est un peu différente de la mienne, mais dans mon cas, le « Matante Colette » de Bablito Industries m’a un peu donné l’impression de vaper une espèce de biscuit à la fraise que ma grand-mère faisait, sur lequel on y aurait ajouté de la costarde à la vanille/fraise.

biscuits-miroirs

 

Le « Matante Colette » est un très bon liquide « dessert » qui est bien onctueux. Il est également assez sucré pour bien satisfaire les papilles sans toutefois être trop sucré au point de ne pas pouvoir le vaper toute la journée. Son ratio PG/VG n’est pas inscrit sur la bouteille, mais à en juger par la viscosité du liquide et la production de vapeur, je pense ne pas trop me tromper en disant que c’est probablement un ratio aux alentours de 60VG/40PG. Continue de tricher aux cartes autant que tu veux ma Colette, je ne dirai rien tant que tu me fourniras en dessert! ;)

Bonne Vape :)

-Eric

Les photos:

colette1

colette2

colette-3

Publicités

Miss Smoothies – Lav8p

Par défaut

 

 

Détails du test:

  • Concentration nicotine: 3 mg/ml
  • Atomiseur: Billow V2 (26G 3mm double)
  • 0.4 Ohms @ 30W
  • Mélange 30PG/70VG
  • Page Facebook de Lav8p

Description du fabricant:

« Un doux mélange de mangue, banane et crème à la vanille. »

La revue:

Lors de mon dernier passage chez Lav8p, je suis tombé sur le « Miss Smoothies ». Cette journée-là, c’était une des premières journées chaudes du printemps et je trouvais qu’un liquide avec un nom pareil ne pouvait pas arriver à un meilleur moment. L’odeur était hyper alléchante et ronde, mais sur le coup, je pouvais difficilement identifier les fruits. Je me souviens, par contre, qu’en le sentant je pouvais presque m’imaginer les petits cristaux de glace s’écraser entre mes dents tellement l’odeur me rappelait celle d’un bon smoothie bien froid. Évidemment, grâce à notre chère loi sur le tabac (beurk), je n’ai pas pu le gouter immédiatement. J’avais un bon 35-40 minutes de route à faire avant d’arriver chez moi et, en plus, je devais reconstruire ma Billow en arrivant. J’ai donc fait mes au revoir et j’suis parti chez moi avec une envie pressante de gouter à ce liquide-là.

driving

En y goutant, j’ai tout de suite capté la mangue. C’était une mangue hyper juteuse et l’arôme utilisé rappelait plutôt bien le gout d’une mangue bien mure (sans nécessairement me donner l’impression d’une mangue naturelle). Cette saveur était la saveur principale du liquide. Je captais un petit quelque chose d’autre en arrière-gout, mais ce n’était pas assez puissant pour que je puisse l’identifier facilement.

mango-slices_tdbjoi

Plus je vapais le « Miss Smoothies », plus je rageais parce que je n’arrivais pas à identifier l’arrière-gout que je captais. J’ai donc jeté un petit coup d’œil à la description pour réaliser que c’était de la banane. Maintenant que je le savais, j’avais l’impression de la gouter un peu plus dans le mélange, mais ça restait tout de même assez faible en intensité. Il m’arrivait même parfois de ne pas la capter du tout. Toutefois, quand j’arrivais à la capter, je dois dire qu’elle me paraissait assez naturelle.

iStock_000019391185_ExtraSmall

Le mélange était agrémenté d’une petite touche de crème vanillée qui rendait la saveur bien crémeuse et donnait un effet « smoothie » au liquide. Le gout général du « Miss Smoothies » me rappelait un peu celui des smoothies à la mangue de chez McDonald’s.

mango-smoothie

Le « Miss Smoothies » de chez Lav8p est un liquide qui m’a bien plu. Sa vapeur était amplement satisfaisante, mais j’ai trouvé, au début, son « hit » quelque peu sec pour un 70VG. C’est un mélange qui était sucré juste à point tout en étant très gouteux. Ce liquide arrive juste au bon moment pour nous apporter une touche de fraicheur cet été. Ceux parmi vous qui aiment les liquides fruités vont fort probablement s’en régaler !

Bonne Vape :)

-Eric

Les photos:

miss smoothies1

miss smoothies 2

Nickelomelon – Pristine E-liquide

Par défaut

 

 

Détails du test:

  • Concentration nicotine: 2 mg/ml
  • Atomiseur: Mutation X (Kanthal A1 24G, 3mm)
  • 0.4 Ohms @ 50W sur Sigelei 100W
  • Mélange 35PG / 65VG
  • Site web de Pristine E-Liquide

Description du site:

« Melon miel, melon d’eau et cantaloup, rehaussé de fruit de la passion et ananas, avec effluves de framboise et cerise. »

La revue:

Avec un nom comme « Nickelomelon », j’avais déjà de forts doutes que ce liquide allait probablement me plaire et c’est en ouvrant ma bouteille que le tout s’est confirmé. L’odeur était plutôt intense et sucrée, mais tellement appétissante. Sur le coup, je captais un melon miel juteux avec une légère touche de cantaloup en arrière. Cette odeur de fruits frais me mettait carrément l’eau à la bouche. Je me souviens m’être léché les lèvres en le sentant comme pour laisser savoir à ma bouteille que je la désirais… Puis, je suis sorti de ce « monde » et j’ai réalisé que j’étais en train de « cruiser » une bouteille de e-liquide et je me suis trouvé con… Bref…

pfff

En prenant ma première bouffée, je me souviens avoir trouvé ça très sucré. Sur le coup, je me suis dit que j’allais peut-être avoir un peu de difficulté à vaper celui-là malgré mon amour pour les liquides sucrés et fruités. Par contre, au bout de seulement 4 ou 5 bouffées, j’étais déjà habitué à l’intensité de la saveur et j’avais déjà changé mon fusil d’épaule. En quelques bouffées seulement, le « Nickelomelon » de Pristine E-liquide m’avait charmé et j’étais en train de me demander comment j’allais faire pour ne pas le vaper au complet avant de terminer l’écriture de mon article.

ouff

La première saveur que j’ai pu capter dans le lot, c’est le melon miel. C’était un melon miel qui me semblait peut-être un brin trop sucré pour être 100 % naturel, mais en même temps, il avait ce petit côté fabuleusement juteux qui me donnait presque l’impression de mordre dans un melon miel fraichement coupé. En expirant, c’est là que j’arrivais à capter le cantaloup. Cet arôme était un peu plus discret que le melon miel, mais il apportait une texture au mélange qui me rappelait un peu la texture un peu plus « onctueuse » d’un vrai cantaloup. En arrière-gout, c’est le melon d’eau qui laissait sa trace et venait compléter le tout avec une touche de fraicheur. Je ne serais pas prêt à dire que le melon d’eau est une saveur qui a beaucoup de place dans le mélange, mais je pense que sans lui le mélange ne serait pas aussi délicieux. Bref, c’est un trio d’arômes qui est venu me chercher et qui était selon moi très bien réussi.

melong

Je n’avais pas lu la description du liquide avant de le tester. En fait, c’est en écrivant la revue que je l’ai lu pour la première fois. J’ai été assez étonné de voir qu’il y avait de l’ananas et de la cerise dans le mélange. Pour être honnête, même en sachant qu’il y en a dans ce liquide, je ne le capte pas vraiment plus. Je tiens toutefois à mentionner que je n’ai rien d’un gouteur professionnel. Je n’ai pas de papilles bioniques qui me permettent de déceler des choses que la majorité des gens ne décèleraient pas non plus. Il est probable que la cerise et l’ananas vous frappent aussitôt que vous gouterez au liquide, mais il est aussi très probable que, comme moi, vous n’arriverez pas à les détecter.

hmm

Le « Nickelomelon » de Pristine E-liquide est un liquide qui est tombé en plein dans le mille pour moi. Ses saveurs me semblaient souvent changer en intensité et ainsi m’offrir une expérience de vape un peu différente à chaque fois. Ce liquide a beau être un liquide 65VG, il reste tout de même qu’il était très, très bon en drip. Sa texture onctueuse et sa belle vapeur faisaient qu’il se vapait très bien, même à pleins poumons. Si comme moi vous aimez les liquides fruités, gouteux et sucrés, le « Nickelomelon » saura fort probablement vous plaire.

Bonne vape

-Eric

Les photos:

nickelomelon1

nickelomelon2

nickelomelon3

Cobalt Express – Pristine E-liquide

Par défaut

 

 

Détails du test:

Description du site:

« Pacane, noisette,amande, noix de cajou et de grenoble, épices, le tout recouvert d’une crème costarde légèrement sucrée. »

La revue:

En voyant ma bouteille de « Cobalt Express » pour la première fois, je n’avais aucune idée du profil de saveur du liquide. Je n’avais pas lu la description puisque je voulais le tester à l’aveugle. Je soupçonnais un tabac, mais c’était seulement dû au logo et au nom, rien de plus. J’ai rapidement compris que je m’étais trompé en ouvrant ma bouteille… J’ai capté une crème vanille (costarde) assez sucrée qui était dominée par une forte odeur de noix qui, elle, me paraissait quelque peu amère. Sur le coup, je dois avouer que ma première impression était plutôt partagée. J’aimais le côté sucré de la costarde, mais le côté puissant et quelque peu boisé des noix ne m’a pas particulièrement attiré.

05ed4508caf2393ad71087ac169dfc22

Comme le liquide est un 65VG, je me suis dit que j’allais faire un premier essai dans mon driper (Wotofo Lush) que j’avais fraichement monté. J’ai réglé mon iPV à 50 W et j’ai pris une bonne grosse bouffée…

C’était euh… comment dire… pas vraiment dans ma palette de gout. Je captais une légère touche de crème vanillée, mais la noix était tout simplement trop puissante. Quelques minutes après avoir pris ma bouffée, j’avais encore le gout amer des noix qui semblait s’accrocher à mes papilles et ne pas vouloir partir. Bon… sur le coup, je me suis dit que c’était peut-être à cause de la façon que j’avais choisi de le vaper. J’ai donc monté ma Billow et j’ai donné une deuxième chance au « Cobalt Express ».

drevil

À 30 W, j’y voyais déjà une bonne différence. Je captais mieux la costarde et les noix me paraissaient moins assoiffées de sang. La costarde m’a rappelé le goût d’une crème (ou même un lait) vanillée plutôt liquide (clair). Ce n’était pas tout à fait comme une grosse costarde bien riche et épaisse. La vanille était bien présente et donnait un beau côté sucré à la crème. En gros, la saveur me rappelait un peu la dernière cuillerée d’un bol de crème glacée à la vanille. Vous savez, cette dernière bouchée qui est composée à 80 % de crème glacée fondue…

DQ vanilla ice cream

En arrière-gout, c’est là que le mélange des noix arrivait. Il m’a été assez difficile de bien les identifier puisqu’ils me paraissaient quelque peu artificiels, mais le tout me semblait être un mélange amande-pacane. Je captais le petit côté sucré de l’amande, mais aussi une petite note d’amertume boisée de la pacane. Ce mélange de noix avait une espèce de côté terreux qui me laissait un peu perplexe. Bien que je n’ai pas beaucoup apprécié le coté « noix » du liquide en drip à 50 W, je dois tout de même avouer que plus je le vapais à basse puissance, plus il me plaisait.

IMG_0051-500x321_thumb

Le « Cobalt Express » de Pristine E-liquide est un liquide qui pourrait ne pas plaire à tout le monde. C’est un liquide auquel j’ai dû m’habituer avant de pouvoir l’apprécier davantage. Évidemment, tous les gouts sont dans la nature. Vous pourriez y gouter et ne plus jamais vouloir toucher à rien d’autre. Ses notes sucrées et vanillées vous rappelont la crème glacée à la vanille, alors que la touche de noix pourrait quelques fois vous donner l’impression de vaper un tabac à pipe corsé. Il reste tout de même que le « Cobalt Express » à une très belle texture ronde et offre une très belle vapeur onctueuse. Si vous aimez les costardes, mais que vous les trouvez généralement trop riches, la douceur et le dosage de « sucré » de ce liquide pourraient bien vous plaire.

-Eric

Les photos:

cobaltexpress1

cobaltexpress2

cobaltexpress3

Custard Fraise – Millésime

Par défaut

 

 

Détails du test:

  • Concentration nicotine: 3 mg/ml
  • Atomiseur: Billow V2 (dual coil 26G, 2.5mm)
  • 0.4 Ohms @ 30W sur Kangertech Subox
  • Mélange 50PG / 50VG
  • Site web de Millésime

Description du site:

« Une crème caramel vanille, sublimée d’onctueuses fraises du jardin. Il se veut proche de la tartelette de votre enfance pour de meilleurs souvenirs. Ce liquide bien équilibré fera le plaisir de grands gourmands ou gourmets ! »

La revue:

Je ne suis peut-être pas un méga fan des liquides « costarde », mais après avoir testé le « Custard Banane » de Millésime, ça m’a ouvert l’appétit pour une costarde bien riche et crémeuse. J’ai bien aimé le « Custard Banane », mais celui-ci m’avait paru un peu léger et là, j’étais prêt pour quelque chose de bien plus intense et « cochon ». C’est en ouvrant ma bouteille de « Custard Fraise » que j’ai compris que j’allais être servi. L’odeur est, en fait, tombée pile dans mes attentes. C’était une odeur de costarde bien sucrée et légèrement vanillée. Étrangement, sur le coup, cette odeur là me faisait penser aux « puddings » Snack Pack à saveur de caramel au beurre (butterscotch). Je pouvais également sentir une toute petite touche de fraise au fond, mais elle me paraissait plutôt discrète.

0027000419030_CF_version_type_large

Je me suis dépêché de reconstruire ma Billow, j’ai fait le plein et j’ai pris ma première bouffée…

whoa

Whoa ! C’était en plein le goût que je recherchais ! En inspirant, j’ai tout de suite gouté cette costarde bien sucrée. C’était une costarde ultra crémeuse et légèrement caramélisée. Je pouvais également déceler une petite touche de vanille bien dosée en arrière-gout, qui semblait venir adoucir un peu le côté un peu plus corsé (même si ce n’est pas le mot idéal pour décrire ce goût) qu’ont parfois les costardes. Il est assez difficile de décrire cette saveur afin que vous puissiez vous faire une image bien claire de la saveur, mais je dirais que le goût se situait quelque part entre un « pudding » au « butterscotch » et une crème brulée légèrement grillée.

creme-brulee1

En expirant, c’est là que je pouvais gouter la fraise. C’était une fraise quelque peu discrète qui apportait une touche bien agréable, sans toutefois donner l’impression de ruiner la costarde en la camouflant. Elle apportait un petit côté fruité que j’aimais bien. Je n’irais pas jusqu’à dire que cette saveur me donnait l’impression d’être celle d’une fraise naturelle, mais elle me rappelait tout de même le gout d’une fraise à la chaire bien dure.

1_120529090454_1

Le « Custard Fraise » de Millésime est un liquide que j’ai trouvé franchement bien réussi. Je l’ai dit en début d’article, je ne suis pas un gars de liquides « costarde », mais là, ouff… celui-là m’a vraiment charmé. Ce liquide offre une très belle texture de vape (hit) onctueuse et qui est de loin bien plus douce que la majorité des liquides en 50/50. Je ne le vapais peut-être qu’à 30 W, mais je pouvais prendre de pleines inhalations directes sans jamais le trouver moindrement sec. Côté vapeur, c’était aussi bien au-dessus de la moyenne pour un liquide avec ce ratio PG/VG (tout comme le reste des liquides Millésime).

thumbsup

Dans mon cas, c’est un liquide que j’ai pu vaper sans arrêt durant des jours sans jamais avoir le gout de le changer. C’était sucré oui, mais pas au point de me tomber sur le cœur. Je n’irais peut-être pas jusqu’à dire que ce sera pareil pour tous, mais ce le sera au moins pour une grande majorité d’entre vous. Si vous vous cherchez une bonne costarde bien gouteuse et onctueuse, le « Custard Fraise » de Millésime saura fort probablement vous plaire et vous rassasier comme il l’a fait pour moi.

(Les liquides Millésime sont des liquides français, mais ils sont brassés et distribués au Québec par Bablito Industries.)

Bonne Vape

-Eric

Les photos:

custardfraise1

custardfraise2

custardfraise3

Plaisir D’été – Millésime

Par défaut

 

 

Détails du test:

  • Concentration nicotine: 3 mg/ml
  • Atomiseur: Billow V2 (dual coil 26G, 2.5mm)
  • 0.4 Ohms @ 30W sur Kangertech Subox
  • Mélange 50PG / 50VG
  • Site web de Millésime

Description du site:

« Quand la fraîcheur de la pastèque rencontre la gourmandise de l’ananas, l’orange et le citron s’invitent à la rondeur du cocktail. Après l’hiver le plaisir d’été. »

La revue:

Vous serez sans doute d’accord avec moi qu’il est gravement temps que l’été arrive enfin. À ce stade-ci de l’année, j’en ai eu plus que ma dose de la neige, du verglas et de la pluie froide. Heureusement, le « Plaisir D’été » de Millésime arrive au bon moment pour me mettre dans l’ambiance de l’été avec son mélange de fruits tropicaux. Avec une description pareille, ça donne le gout d’enfiler son maillot et d’aller se faire griller sur une plage.

speedo

L’odeur du « Plaisir D’été » est très rafraichissante. En ouvrant la bouteille, j’ai tout de suite senti une odeur fruitée et assez sucrée. C’était une odeur dominée par les agrumes, mais avec un petit fond plus doux. Sur le coup, il était assez difficile de pouvoir bien distinguer ce qui apportait cette douceur en « arrière-odeur », mais il est fort probable que ce soit la pastèque (ou le melon d’eau comme on l’appelle par chez nous). D’après l’odeur, je m’attendais déjà à un liquide très gouteux et probablement assez suret.

img_0962-2

À ma grande surprise, le gout général n’était pas tout à fait comme je m’y attendais d’après l’odeur. C’était en fait un peu moins gouteux et intense que ce à quoi l’odeur m’avait laissé croire

La première saveur que j’ai pu capter est celle du mélange d’agrumes (c’est d’ailleurs à mon avis la saveur principale). C’était une saveur de citron et d’orange (un peu… je pense…) avec une touche d’amertume que je sentais bien à l’arrière de la langue. Ce n’était pas mauvais, mais le gout rappelait un peu plus celui d’un zeste que celui de la chaire en tant que telle. C’était un peu suret, mais pas autant que je l’imaginais d’après l’odeur. En gros, le gout du mélange d’agrumes m’a rappelé celui de la gomme Trident Citrus (gomme que je n’ai pas vue sur les tablettes depuis un bon bout déjà).

trident

En expirant, c’est là que je pouvais capter un peu de melon d’eau (la pastèque). Toutefois, j’ai trouvé cette saveur très discrète dans le mélange. J’irais même jusqu’à dire à peine présente (peut-être à cause du fait que la saveur m’a paru très naturelle). La pastèque apportait un côté rafraichissant au liquide, mais pas nécessairement un gout bien prononcé. C’était un peu comme prendre la première bouchée d’une pointe de melon d’eau bien mûr et juteux. À vrai dire, sans description, j’aurais probablement eu un peu de difficulté à identifier la pastèque parce que le mélange était dominé par les agrumes. Il reste tout de même que sans le melon d’eau, le « Plaisir D’été » aurait probablement eu une texture moins juteuse et fraiche.

watermelons

Le « Plaisir D’été » de Millésime a une texture de vape assez particulière. Je suis plutôt sensible aux saveurs d’agrumes donc pour moi, chaque expiration me paraissait assez sèche (même trop). Par contre, à l’inverse, les inspirations, elles, étaient très juteuses (à cause du melon) et rafraichissantes à cause de ce qui me semblait être une toute petite touche de « frost » bien légère. J’ignore encore si cette note de « frost » est due à la pastèque ou si c’est un additif. Sachez que c’est très discret et on la ressent surtout en respirant après avoir pris une bouffée, et non pendant.

En lisant la description du liquide, j’ai vu qu’il y avait de l’ananas dans le liquide. Pour ma part, j’ai eu beau chercher et même utiliser mon imagination, je n’ai pas été en mesure de le capter. Bien sûr, les gouts de tous sont différents. Certains d’entre vous pourraient être capables de le détecter, mais il reste tout de même que cette saveur y est vraiment à très petite dose.

m59Lm3c

Le « Plaisir D’été » de Millésime est, comme je l’ai dit plus haut, un liquide aux saveurs rafraichissantes, mais avec une texture qui l’est un peu moins. C’est un très bon liquide (côté gout) qui nous amène effectivement en été le temps d’une vape. Il offre également une très belle vapeur malgré son ratio de 50/50. Vous devez savoir qu’à la base, c’est un liquide aux agrumes. Les autres saveurs sont très discrètes et difficiles à bien capter (dans mon cas). Si vous cherchez un liquide acidulé et sucré juste à point qui pourrait facilement être un « all day vape », celui-ci pourrait bien vous plaire. Sachez toutefois que je ne suis probablement pas le candidat idéal pour tester ce liquide à cause de mon « intolérance » aux saveurs d’agrumes. Ainsi, vous pourriez très bien le vaper et avoir une expérience totalement différente de la mienne.

(Les liquides Millésime sont des liquides français, mais ils sont brassés et distribués au Québec par Bablito Industries.)

Bonne Vape

-Eric

Les photos:

plaisirdete1

plaisirdete2

plaisirdete3

Istanbul (Epicure) – LVS

Par défaut

 

 

Détails du test:

  • Concentration nicotine: 3 mg/ml
  • Atomiseur: Mutation X V2 (Kanthal 26G sur du 3mm)
  • 0.4ohms @ 60W
  • Mélange PG/VG inconnu
  • Disponible sur www.lavapeshoponline.com

 

Description du fabricant:

« Thé Turc, soupçon de citron, sucre de betterave et crème. »

 

La revue:

La Vape Shop a récemment sorti un nouveau liquide, le « Istanbul ». Ce liquide est le premier de la ligne « Epicure – Flavors of the world » qui, comme son nom le dit, vise à nous faire découvrir les saveurs du monde. Il n’y a que le « Istanbul » de disponible pour le moment, mais les autres liquides de cette ligne arriveront peu à peu sur le marché.

Quand j’ai pris ma bouteille pour la première fois, j’ai remarqué que quelques saveurs étaient inscrites sur l’étiquette : Thé turc, soupçon de citron, sucre de betterave et crème. Bon, juste comme ça, j’avais de la difficulté à bien m’imaginer ce que le mélange de tout ça pouvait bien donner. J’ai donc ouvert ma bouteille pour la renifler un peu. C’était euh… assez « punché » et parfumé comme odeur. J’ai tout de suite compris que le « Istanbul » allait me faire travailler plus que la moyenne parce que c’était évidemment un liquide assez complexe. Si je devais décrire cette odeur, je dirais que c’était un peu comme un thé chai très épicé et corsé. Ça sentait très bon, mais c’était loin d’être le genre de liquide que j’ai l’habitude de vaper. Après l’avoir senti, je dois avouer que je n’étais pas tout à fait certain si ce liquide allait être dans ma palette.

ok...

Pour être honnête, en y goutant pour la première fois, je ne comprenais pas trop ce qui se passait dans ma bouche. J’irais même jusqu’à dire que je ne savais même pas si j’aimais ça ou pas. C’était comme l’odeur, assez intense et parfumée. Sur le coup, j’avais un peu l’impression d’être envahi par un lot de saveurs qui semblaient toutes se battre pour avoir mon attention.

wow

La première saveur que j’ai captée dans le lot, qui est en fait la base du liquide, c’est celle d’un thé turc bien épicé et gouteux. C’était un gout qui rappelait un peu celui du thé chai. Un mélange puissant de thé noir et de clou de girofle avec une petite touche de cannelle moulue à l’expiration. Une saveur très complexe à vaper, mais qui était en fin de compte bien agréable.

clove-tea-700x466

Au fil des jours et à force de le vaper, je captais de plus en plus le gout du sucre en expirant. Je sais qu’il est inscrit « sucre de betterave » sur la bouteille, mais moi je suis loin d’avoir des papilles développées au point de dire qu’effectivement, c’est du sucre de betterave. C’était simplement une petite touche sucrée qui semblait venir adoucir le gout plus corsé et épicé du thé turc.

En arrière-gout, je pouvais capter un citron très discret. C’était un arôme de citron très naturel qui apportait un soupçon d’acidité que j’appréciais. Le problème, c’est que je n’ai pas semblé le capter tout le long des deux semaines pendant lesquelles j’ai testé le liquide. C’était une saveur très discrète à laquelle je m’habituais rapidement. Ainsi, quand j’en vapais trop, je ne le goutais plus autant. Pour vous donner une idée, c’était un peu comme si on avait fait infuser une demi-tranche de citron dans mon thé.

 

Lemon-Tea

Moi, je suis un gars de liquides fruités et « bonbons ». J’ai donc dû apprendre à apprivoiser le « Istanbul ». C’était un liquide qui me déstabilisait beaucoup au début à cause de sa complexité et de son intensité. Par contre, j’ai réalisé que plus j’en vapais, plus j’étais charmé et plus je l’aimais. Il est passé d’un liquide que j’aurais vapé à l’occasion à un liquide que je ne pouvais plus m’empêcher de vaper. Tellement, que j’ai dû me retenir pour ne pas vaper ma bouteille avant d’avoir terminé l’écriture de ma revue.

Le « Istanbul » de La Vape Shop est un liquide très gouteux, mais également très rond et crémeux. Son « hit » est très bien dosé et n’estpas sec du tout. Le ratio PG/VG n’est pas inscrit sur la bouteille, mais à en juger par l’épaisseur du liquide, je dirais que c’est un mélange à au moins 80VG. Si vous aimez les liquides complexes, vous serez bien servi avec celui-ci. Par contre, si comme moi vous êtes plutôt du type « liquide simple », vous pourriez avoir besoin d’une petite période d’adaptation afin de bien le saisir et le comprendre. Une fois que ce sera fait, vous risquez de ne pas pouvoir vous en passer.

 

Bonne vape ;)

-Eric

Les photos:

istanbul1

istanbul2

istanbul3