Alex Addiction – Mandalab

Par défaut

 

 

Détails du test:

  • Concentration nicotine: 3 mg/ml
  • Atomiseur: Mutation X V2, Clapton 22G/32G, 3mm
  • 0.4 Ohms @ 60W sur Sigelei 100W
  • Mélange 70VG/30PG
  • Page facebook de Mandalab

Description du fabricant:

« Un opulent mélange de spiritueux qui laisse un tracé laser émeraude et diffuse doucement ses notes de base composées de grains rôtis et d’un caramel paradisiaque. Son bouquet d’agrumes dominé par une lime franche et pleine de zeste nous guide vers de complexes harmoniques qui se dispersent dans un parapluie de rondeurs crémeuses et de noisettes. Une flamboyance profondément ancrée dans un gingembre ferme et herbacé se laisse adoucir par des notes anisées qui sucrent et rehaussent une pleine bouche de menthe poivrée persistante. D’une finale poudreuse bonbon s’élève de subtiles nuances de raisins qui enveloppent un labyrinthe complexe de biscuits au beurre. »

La revue:

Lorsque je teste des liquides, je prends toujours des mots clefs en note que j’utilise par après lorsque vient le temps d’écrire ma revue. Je note les saveurs que je crois capter, la texture, la production de vapeur etc. En général, mes notes sont assez basiques et font généralement du sens. Avec le « Alex Addiction » de Mandalab, c’était un peu différent. J’ai regardé mes notes et je me demandais comment j’allais faire pour mettre tout ça ensemble de façon à bien décrire le liquide étant donné sa complexité…

En ouvrant ma bouteille, j’ai pu capter un mélange d’anis, de caramel et d’épices. Sur le coup, j’ai trouvé l’odeur appétissante, mais je dois tout de même admettre que le mélange d’arômes était plutôt particulier. Ce n’était pas tout à fait le genre de mélange que j’avais l’habitude de voir.

C’est en y goutant que j’ai réalisé à quel point le liquide était complexe parce que j’ai encore capté quelques saveurs que je n’ai pas du tout détectées dans l’odeur. Bien entendu l’anis, le caramel et les épices y étaient, mais là, je captais également une touche de lime à l’inspiration. C’était une lime peu sucrée et très, très légèrement amère. En gros, c’était plutôt une saveur de zeste de lime qu’une saveur de chaire de lime surette.

À l’expiration, je captais alors une menthe poivrée un peu sucrée qui rappelait un peu le gout des bonbons à la menthe, ou même le gout des cannes de Noël. Cette saveur était également accompagnée d’une très petite dose de « frost » qui apportait une belle fraicheur agréable au liquide.

Je trouve que le « Alex Addiction » de Mandalab est un liquide extrêmement difficile à décrire de façon à ce que quelqu’un qui ne l’a jamais gouté puisse se faire une bonne idée de la saveur en lisant ma revue. Normalement, les profils de saveurs sont assez simples à décrire; fruité, tabac, spiritueux, épicé, bonbons ou pâtisserie. Dans le cas du « Alex Addiciton », c’est tout ça en même temps! En lisant la description du fabricant la première fois j’avais l’impression que c’était un peu une surdose d’adjectifs qualificatifs avec plein de profils de saveur saupoudré entre les mots. J’arrivais mal à comprendre ce que le liquide pouvait gouter, mais après y avoir gouté, c’est là que la description a pris tout son sens…

Ce que j’ai trouvé intéressant avec ce liquide c’est que les saveurs que je captais semblaient toutes changer en intensité à chaque session. Ainsi, je captais parfois plus le coté anisé, parfois c’était le coté caramel/épices alors qu’à d’autres moments, c’était la lime et la menthe poivrée qui prenait le dessus. Je sais avec certitude que l’expérience ne sera pas la même pour tout le monde étant donné la complexité du liquide, mais dans mon cas, je trouvais que le « Alex Addiction » me rappelait l’expérience de boire un thé turc. C’était très « zen » et hyper gouteux.

Le « Alex Addiction » de Mandalab est un liquide dont les saveurs ont du « punch ». Toutefois, même s’il est très gouteux, il peut quand même être vapé toute la journée (dans mon cas). C’est un liquide qui m’a pris par surprise au début parce que je ne comprenais pas nécessairement ce qui se passait dans ma bouche, mais une fois que je l’ai apprivoisé, je n’ai pas pu m’en passer. Sa production de vapeur était très belle et son « hit » juste à point pour ce genre de saveur. Si vous cherchez un liquide qui va « challenger » vos papilles autant qu’il leur plaira, je pense que le « Alex Addiction » est un excellent choix. Par contre, je crois qu’aucune revue n’arrivera à décrire toute la complexité et l’expérience de vape que procure ce liquide. La meilleure façon de vous faire une idée de ce liquide est de l’essaye et vous n’en serez certainement pas déçu.

Bonne Vape :)

-Eric

Les photos:

Publicités

Grand Bleu – Millésime

Par défaut

 

 

Détails du test:

  • Concentration nicotine: 3 mg/ml
  • Atomiseur: Nautilus BVC
  • 1.7 Ohms @ 10W sur iStick 30W
  • Mélange 50PG / 50VG
  • Site web de Millésime

Description du site:

« Amateur de fraîcheur n’ayant pas froid aux yeux, découvrez un e-liquide qui allie la force d’une menthe vivifiante à des arômes qui vous rappelleront le bon goût de certaines pastilles de votre enfance. »

La revue:

Le « Grand Bleu » de Millésime est un liquide mentholé. À première vue, j’aurais juré que c’était un liquide fruité/bonbons à cause de sa couleur (et de son nom), mais c’est en ouvrant ma bouteille que j’ai réalisé que je m’étais trompé. L’odeur m’était très familière. Elle me rappelait celle d’un rince-bouche très mentholé. C’est d’ailleurs là que j’ai fait le lien entre la couleur et la saveur.

listerine_us_coolmint_1l

En m’apprêtant à y gouter, j’ai vu du coin de l’œil mon driper fraîchement nettoyé. Je savais bien que c’était un liquide mentholé mais, sur le coup, je me suis dit : « Bah… Ça ne doit pas être si pire que ça ! Après tout, j’suis capable d’en prendre ! » J’ai donc imbibé mon coton, réglé mon mod à 50 w et j’ai pris une bonne grosse inhalation directe…

nope

Okayyy… Je dois l’admettre, je me suis étouffé bleu (*badoum tsss) en prenant ma première bouffée. Le « hit » de menthol était vraiment plus fort que ce à quoi je m’attendais. Au bout de quelques minutes, j’ai repris mes esprits et je l’ai réessayé, en sachant un peu plus à quoi m’attendre. J’ai réussi à finir le contenu de mon « driper » et même qu’en j’en ai revapé pour deux ou trois autres remplissages, mais ce n’était évidemment pas la bonne façon de le tester (dans mon cas du moins). J’ai donc nettoyé ma Nautilus, mis un bruleur flambant neuf et fait le plein. Là, c’était beaucoup mieux.

yesssss

Bien que le liquide soit très doux, l’intensité de l’effet « frost » qu’il procure était un peu trop intense pour que je puisse prendre de grosses inhalations directes avec facilité. C’était probablement parmi les plus puissants « hit » de « frost » que j’avais ressenti à ce jour. Disons simplement que je l’ai trouvé beaucoup plus agréable à vaper en inhalations bouche-poumons.

J’ai mis un certain temps à pouvoir trouver quelque chose qui ressemble assez au « Grand Bleu » en matière de gout pour pouvoir faire une comparaison. Après avoir testé quelques pastilles et quelques gommes à mâcher, j’ai trouvé que ce qui ressemblait le plus au gout du liquide, c’était le gout des pastilles Halls noires, celles pour les durs de durs. Bien entendu, le gout n’est pas tout à fait exact, mais ça vous donnera quand même une bonne idée.

Halls-Extra-Strong-10767

Je sais que la description mentionne que le gout rappellera « certaines pastilles de notre enfance ». Est-ce que c’est à (une de) ces pastilles qu’elle fait référence ? Je ne pourrais pas dire, mais j’ai trouvé que ça se ressemblait. Le « Grand Bleu » a une saveur mentholée assez puissante, mais pas très sucrée. À la limite, j’irais peut-être même jusqu’à dire qu’elle est aussi  légèrement amère. C’est un liquide aux saveurs assez puissantes pour satisfaire les papilles et, grâce à son côté moins sucré, il pourra facilement être un « all day vape » pour la majorité des gens. Je pense que si vous aimez les liquides mentholés ou même les pastilles de ce genre, vous vous régalerez du « Grand Bleu » de Millésime.

(Les liquides Millésime sont des liquides français, mais ils sont brassés et distribués au Québec par Bablito Industries.)

Bonne Vape

-Eric

Les photos:

grandbleu1

grandbleu2

grandbleu3

Solar Plexus – Liber8

Par défaut

 

 

Détails du test:

  • Concentration nicotine: 3 mg/ml
  • Atomiseur: Mutation X (Clapton 22G, 4 tours, 3mm)
  • 0.4 Ohms @ 60W sur Sigelei 100W
  • Mélange 90VG
  • Disponible sur Facebook de Liber8

Description du site:

« Miel, Citron et Menthe verte. »

La revue:

Le troisième liquide de la ligne Chakras de Liber8 est le « Solar Plexus ». Il s’inspire du troisième chakra, le chakra solaire (aussi appelé chakra plexus ou plexus solaire). C’est ce chakra qui gère nos principes d’équilibre et d’évolution. Il nous permet d’évoluer dans notre spiritualité de façon juste et harmonieuse en instaurant la paix et la sérénité en nous. Encore une fois, si vous désirez en apprendre plus sur les 7 chakras, je vous invite à visiter le http://www.7chakras.fr

Le « Solar Plexus » de Liber8 ne pouvait pas mieux arriver. J’ai commencé à le tester alors que je finissais tout juste un petit rhume et, en voyant la description du liquide, je me suis dit que ça allait probablement être intéressant étant donné que le miel et le citron sont excellents contre la grippe. L’odeur du liquide, en ouvrant la bouteille, m’a un peu déçu au début. Pas parce que ça ne sentait pas bon, mais parce que je ne captais pas beaucoup le miel. C’était une odeur de citron qui me rappelait beaucoup le jus de citron commercial avec une toute petite touche mentholée.

k2-_cfb9dbf4-d576-4810-8cb5-ef02e57d04f0.v1

Évidemment, l’odeur c’est bien beau, mais j’ai appris rapidement en faisant mes revues que ce n’est pas toujours représentatif de la saveur. C’est d’ailleurs le cas avec le « Solar Plexus ».

C’est en y goutant que j’ai compris toute l’intensité de ce liquide. Je pouvais capter le citron de l’odeur mais, à mon grand bonheur, je pouvais aussi déceler le miel en arrière-goût avec une toute petite touche de menthe. Dès la première bouffée, j’ai tout de suite fait le lien avec les pastilles pour la toux miel et citron. Je venais de m’en taper un sac durant les jours précédents alors, croyez-moi, j’ai su reconnaître le gout.

0031254662869_500X500

La ressemblance entre le « Solar Plexus » et les pastilles est assez frappante. Toutefois, la menthe du liquide n’est pas aussi prononcée que le menthol des pastilles. Cette menthe verte apporte une délicieuse touche, sans toutefois apporter un effet en tant que tel. Ainsi, l’effet « frost » qu’elle procure est très, très minime (même un peu difficile à déceler).

m59Lm3c

Après avoir vapé ce liquide pendant environ une semaine, j’avais l’impression que l’intensité des arômes était un peu différente du début. Je captais davantage le citron et la menthe, mais le miel me semblait devenu un peu plus discret. De plus, les saveurs me semblaient maintenant moins artificielles. Ce n’est pas qu’elles l’étaient au début, mais elles semblaient s’agencer encore mieux et le tout donnait alors un mélange qui me paraissait moins « bonbons pour la toux ».

Le « Solar Plexus » est un liquide que j’ai bien apprécié côté saveurs. Par contre, j’ai un peu moins accroché sur la texture de la vapeur. J’ignore si c’est à cause du citron (les agrumes ont parfois tendance à faire ça), mais j’ai trouvé le liquide plutôt sec par moments. Le « hit » paraissait donc encore plus puissant et m’empêchait parfois de prendre des bouffées aussi grosses que je l’aurais voulu. Ce liquide est un liquide 90 % VG donc, évidemment, la vapeur qu’il produit est très, très belle. Si vous aimez les liquides gouteux et sucrés et que la saveur ne vous rappelle pas trop vos moments où vous aviez la grippe, vous aimerez sans aucun doute le « Solar Plexus » de Liber8.

Bonne Vape, Namaste

-Eric

Les photos:

solar plexus 1

solar plexus 2

solar plexus 3

 

 

 

 

Holy Gum / Holy Ice – Green Stars

Par défaut

 

 

Détails du test:

  • Concentration nicotine: 6 mg/ml
  • Atomiseur: Aerotank V1 avec coton
  • 1.5 Ohms @ 10W sur Eleaf iStick 20W
  • Mélange 60PG/40VG
  • Disponible sur www.levapero.com

Description du fabriquant:

Holy Gum:

« Si vous aimez les chewing gum à la chlorophylle, ce liquide est fait pour vous! Imaginez que chaque bouffée vous procure la même sensation de plaisir que si vous preniez pour la première fois votre chewing gum… et bien c’est cela Holy Gum, le meilleur tout le temps. Un parfum de chlorophylle puissant, un peu de sucre, un hit parfait. »

Holy Ice:

« Le petit frère du Holy Gum qui ajoutera la touche fraîche en plus. Une bonne dose de chlorophylle et la bonne sensation de fresh mentholée comme il se doit. »

 

La revue:

Vous avez sans doute remarqué que je tiens absolument à faire une revue par liquide. La raison est bien simple, c’est que je tiens à ce que chaque liquide que je teste ait toute l’attention qu’il mérite. Je n’ai rien contre les revues groupées, mais vu la structure du blogue, j’aime mieux écrire une revue par liquide. J’ai quand même choisi de faire une petite exception à ma règle non écrite et la raison est bien simple. En testant le « Holy Ice » et le « Holy Gum », j’ai réalisé qu’ils sont plutôt semblables (un peu comme si le « Holy Ice » était en fait le « Holy Gum » version 2.0). Àpres tout, la description le dit, le « Holy Ice » est le petit frère du « Holy Gum ».  J’ai donc voulu écrire une revue qui couvre les deux liquides plutôt qu’une petite revue pour chacun, ce qui, en fin de compte, aurait dit sensiblement la même chose.
ip.bitcointalk.org
L’odeur des deux liquides se ressemble beaucoup. Je les ai sentis avant de lire la description et j’ai pu tout de suite savoir que c’était des liquides mentholés. En fait, il n’y a que dans le « Holy Ice » qu’il y a du menthol mais, sur le coup, je ne le savais pas. Les arômes se ressemblaient et, au « pif », je n’ai pas réalisé que c’était surtout la chlorophylle que je captais. Les deux liquides sentaient très bon et me semblaient délicieux, mais j’avais tout de même un petit penchant pour le « Holy Ice » qui  me paraissait un peu plus sucré à l’odeur.
5e411ca3e828fa3a114e3c1007b674b5
Côté gout, c’était assez semblable à l’odeur. J’ai d’abord gouté au « Holy Gum » puisque, selon les descriptions, celui-ci aurait vu le jour en premier. C’est en y goutant que j’ai vraiment réalisé la différence entre la chlorophylle et le menthol. Pour vous donner une idée, c’est aussi la différence entre la gomme Clorets (à base de chlorophylle) et la gomme Excel (généralement à base de menthol). Le « Holy Gum » était légèrement sucré et frais à l’inspiration. C’était, comme mentionné plus haut, un gout et un effet qui me faisaient beaucoup penser à la gomme Clorets.
clorets_original
J’ai ensuite gouté au « Holy Ice ». Celui-ci reprend le principe du « Holy Gum » avec une touche de menthol en plus. Je dois dire que le menthol fait toute une différence. Bien que les deux liquides m’aient beaucoup plu, j’ai quand même eu une petite préférence pour le « Holy Ice » puisque celui-ci me semblait légèrement plus sucré et l’effet de fraicheur était plus intense qu’avec le « Holy Gum ». Pour vous donner une idée du gout, je dirais que c’était un mélange entre une gomme Clorets et une gomme Excel. Le côté sucré et le « hit » de fraicheur de l’Excel, mais la douceur de la saveur de la Clorets. En gros, quelque chose qui ressemble à l’Excel à la chlorophylle.
0006490000033
Les deux liquides m’ont donné une très belle vapeur (pas très étonnant de la part de Green Stars). Pour ce qui est du « hit », celui du « Holy Ice » était plus puissant que celui du « Holy Gum » (probablement à cause du menthol). Je pense que ces deux liquides plairont à n’importe lequel amateur de liquides mentholés (et chlorophyllés). L’intensité des saveurs était juste à point et plaisait amplement à mes papilles.
Si vous lisez ceci et que vous vous demandez lequel choisir, je répondrais probablement les deux. Bien qu’à la base les deux liquides se ressemblent, ils n’offrent quand même pas tout à fait la même expérience de vape.
Choice-Man-Scratching-Head
Le « Holy Gum » est savoureux, mais en même temps très doux. Idéal pour les gens qui, comme moi, aiment les liquides mentholés, mais supportent mal l’effet « frost » à la longue.
Le « Holy Ice », quant à lui, a plus de « punch » et un « hit » qui plaira aux durs de durs qui recherchent un « hit » plus puissant que la moyenne.
Bonne Vape :)

-Eric

Les photos:

holygum1

holygum2

holygum3

holyice1

holyice2

holyice3

 

 

Devil’s Juice – Green Stars

Par défaut

 

 

Détails du test:

  • Concentration nicotine: 6 mg/ml
  • Atomiseur: Protank mini-II avec coton
  • 1.4 Ohms @ 10W sur Eleaf iStick 20W
  • Mélange 60PG/40VG
  • Disponible sur www.levapero.com

Description du fabriquant:

« Un mélange au gout frais et puissant. Des notes de cassis, de raisin pour le coté fruit. et un subtil mélange de menthe, de réglisse, d’anis, d’eucalyptus et de menthol pour une expérience de vape ultra fraîche ! »

La revue:

Le « Devil’s Juice » de Green Stars est un liquide qui m’a particulièrement fait « triper ». Sa complexité, l’intensité de ses arômes et l’effet de fraicheur qu’il procure ont de quoi plaire à bien des gens. Toutefois, je dois dire que ce ne fut pas l’amour instantané avec ce liquide. J’ai dû le tester sur une période un peu plus longue que d’habitude (3 semaines) afin de réussir à bien le saisir parce qu’au début, je ne savais plus trop où donner de la tête.
Steve-Buscemi-467
Tout d’abord, quand j’ai ouvert ma bouteille pour la sentir, je n’étais pas tout à fait certain de bien saisir le tout. Je captais l’anis et la menthe ainsi qu’un petit fond fruité, mais c’était assez difficile à identifier puisqu’il semblait y avoir beaucoup d’arômes différents en même temps.
En y goutant, je n’étais pas bien bien plus avancé. Il faut savoir que le « Devil’s Juice » est un liquide très complexe qui compte plusieurs arômes différents. Ces arômes semblaient tous se battre pour dominer et, pour être francs, je n’ai pas vraiment aimé le gout au début. Je le trouvais plutôt amer, complexe et même un peu trop chimique pour mes papilles. (Je pense que c’était dû aux différentes saveurs mentholées/fraiches.)

05ed4508caf2393ad71087ac169dfc22

Je l’ai donc mis de côté durant deux semaines en y goutant à quelques reprises durant cette période. Au bout de deux semaines, il y avait eu beaucoup de changements. La bataille entre les saveurs semblait s’être enfin terminée et je pouvais maintenant capter les arômes en deux étapes. Tout d’abord, en inspirant, c’était le côté fruité. Un délicieux mélange de cassis et de raisin (le cassis me paraissait beaucoup plus intense que le raisin). Le côté fruité apportait une belle rondeur à la texture et rendait le tout ultra (et je n’exagère pas en disant « ultra ») velouté.
Black_Currants-458x326
En expirant, c’est le côté plus frais de la menthe qui prenait la place. C’est une menthe assez douce et légèrement amère qui laisse une belle fraicheur agréable en bouche et qui se mélange très bien au gout fruité de l’inspiration.
Mint-Julep-4
Je sais que je n’ai pas parlé de l’anis, de la réglisse et de l’eucalyptus jusqu’à présent et la raison est bien simple, c’est parce que je ne les ai pas vraiment goutés dans le mélange. À quelques reprises, j’ai cru capter l’anis à l’inspiration (avec le mélange fruité), mais il me semblait plutôt discret. Je sais qu’il y en a dans le mélange, mais il était plutôt difficile pour moi d’identifier où l’anis se trouvait exactement. Pour ce qui est de l’eucalyptus, je dirais qu’il se mélange très bien à la menthe. Ainsi, si je n’avais pas lu qu’il y en avait, je ne crois pas que j’aurais pu l’identifier.
Comme je l’ai dit au début, j’ai beaucoup aimé le « Devil’s Juice ». Ce ne fut pas l’amour instantané, mais après lui avoir laissé assez de temps pour vieillir, je n’ai pas pu m’arrêter de le vaper. Son « hit » était bien proportionnel à la concentration en nicotine, mais me paraissait légèrement accentué par l’effet frais de la menthe (et de l’eucalyptus… Je pense). Pour ce qui est de la vapeur, c’était très satisfaisant, comme pour tous les liquides de cette ligne jusqu’à présent. Si vous cherchez un liquide complexe et gouteux, vous ne pourrez pas vous tromper avec le « Devil’s Juice » de Green Stars. Laissez-lui le temps de bien équilibrer ses arômes et il deviendra peut-être un de vos favoris !
P.-S. Le « Devil’s Juice » a un gout assez difficile à décrire. S’il est possible pour vous d’y gouter avant de l’acheter, je vous le conseille fortement.
Bonne Vape :)

-Eric

Les photos:

devilsjuice1

devilsjuice2

devilsjuice3

 

 

STARCK – E-Alchimiste

Par défaut

Détails du test:

  • Concentration nicotine: 6 mg/ml
  • Atomiseur: Kayfun Iite avec mèche Fiber Freaks
  • 1.1 Ohms @ 15W sur Eleaf iStick
  • Mélange 60PG/40VG
  • Disponible chez www.e-alchimiste.ca

Description du site:

« Fait avec les cristaux de menthol du mur il maintient un froid glacial. Avant de l’utiliser, il faut lui prodiguer une douce chaleur pour réchauffer son coeur glacé.Cet hiver, lorsqu’il sera au froid, vous serez à même de contempler le retour des cristaux. Réchauffez-le près de vous quelques minutes. »

La revue:

Quand j’ai gouté le « STARCK » (nom complet : L’hiver est à nos portes STARCK) pour la première fois, j’étais loin de réaliser à quel point ce liquide-là était intense. J’avais lu la description avant, mais j’ai cru que ce n’était qu’une belle métaphore pour décrire le liquide. L’odeur était bel et bien une odeur de menthol, mais rien de trop extrême. J’ai donc rempli mon kayfun, monté ça à 20W et j’ai pris, innocemment, une belle grosse bouffée…

falling-of-chair-o
OUFFFF ! Après la première bouffée, j’en ai eu le souffle carrément coupé. Le « hit » du menthol était tout simplement extrême ! J’ai donc baissé un peu la puissance à 15W, le temps de m’habituer à l’intensité. C’est au bout d’environ 1 ml que j’ai pu commencer à plus apprécier le liquide et sa saveur. Le « hit » du menthol était toujours aussi puissant, mais je m’étais habitué à cette froideur qui, étrangement, me donnait chaud.
siUqyccNSsSENSV3dta8_Forehead Airplane
Malgré la puissance du menthol un peu trop élevée pour moi, le « STARCK » offre une saveur très légèrement sucrée que j’ai bien appréciée. J’ai trouvé que le gout ressemblait étrangement à celui des Halls noirs (les extra-forts, ceux qui vous donnent chaud tellement ils sont puissants).
Halls-Extra-Strong-10767
En gros, la description dit juste. Si on pouvait vaper un glaçon, je suis certain que l’expérience serait semblable. Le « STARCK » offre un « hit » extrême à cause de son menthol puissant. Il est si extrême que je ne crois même pas avoir pu détecter le « hit » de la nicotine. Côté vapeur, j’ai été très satisfait. C’est une belle vapeur épaisse (et glaciale). Que vous ayez une grippe, que vous cherchiez le « kick » de menthol le plus intense, ou tout simplement à cause de son gout délicieux, le « STARCK » de E-Alchimiste saura sans aucun doute vous plaire.
À tous ceux qui auront l’audace de vaper le « STARCK » à -30 degrés Celsius l’hiver, je vous lève mon chapeau !

Bonne Vape :)

-Eric

Les photos:

starck1

starck3

 

 

 

Malade Menthol – Vapeur Délice

Par défaut

 

 

Détails du test:

  • Concentration nicotine: 5 mg/ml
  • Atomiseur: Protank mini II avec coton
  • 1.2 Ohms @ 10W sur Eleaf iStick
  • Mélange 75VG/25PG
  • Disponible sur www.vapeurdelice.com

Description du site:

«  Une véritable explosion mentholée couronnée d’un zeste d’agrûmes.  »

La revue:

À la base, je ne suis pas un gros vapeur de liquides mentholés. Je les aime, mais malheureusement, ma gorge les aime un peu moins. Disons qu’après en avoir vapé une certaine quantité (généralement autour de 2 ml), je développe une légère douleur à la gorge et je dois arrêter le menthol pour quelques jours.

l_3e6d4d80-94e4-11e1-9e4a-8148ad800003
Le « Malade Menthol » de chez Vapeur Délice est, évidemment, un liquide mentholé. Toutefois, après l’avoir senti, je me suis dit que mal de gorge ou pas, j’allais probablement m’en régaler. L’odeur m’a beaucoup fait penser aux petites languettes Listerine qui étaient fort populaires du temps où j’étais au secondaire. Dommage pour toi gorge trop sensible, j’adorais ces petites languettes-là !
fresh-clean-breath-cool-mint-listerine-pocketpacks-1407989093
En y goutant, j’ai réalisé que le gout n’était pas tout à fait exactement comme les languettes Listerine. Ça y ressemblait, mais je trouvais que c’était légèrement meilleur. L’équilibre quasi parfait (à mon gout) entre le gout de menthol, le « frost » et le sucré m’a vite fait apprécier le liquide. J’ai voulu tester quelle quantité je pouvais vaper avant que ma gorge n’en puisse plus, alors j’en ai vapé, vapé et revapé. Étrangement (et à mon grand bonheur) le « Malade Menthol » n’a eu aucun effet négatif sur ma sensibilité. Je venais enfin de trouver un liquide menthol que je pouvais vaper toute la journée.
feeling-good-o
La description indique qu’il y a une légère touche d’agrumes dans la recette. Je trouvais que le « sucré » du liquide avait un petit quelque chose d’accrocheur, mais en toute honnêteté, si je ne l’avais pas vu dans la description, je n’aurais jamais pu deviner.
Le « hit » du « Malade Menthol » était juste à point pour un 5 mg/ml, mais légèrement accentué par l’effet « frost » assez puissant. Côté vapeur, c’était excellent, mais quand même en dessous de mes attentes pour un 75 VG. Le « Malade Menthol » de chez Vapeur Délice est selon moi un incontournable pour tous les amateurs de liquides mentholés. C’est un liquide qui pourra être grandement apprécié tout au long de la journée.

 

Bonne Vape :)

-Eric
Les photos:

malade1

malade2