Apple Turnovers – BDY E-Liquid

Par défaut

 

 

Détails du test:

  • Concentration nicotine: 0 mg/ml
  • Atomiseur: Mutation X V2, Coil Clapton 22/32 3mm
  • 0.4 Ohms @ 60W sur Sigelei 100W
  • Mélange 70 VG
  • Site web du fabricant

Description du fabricant:

« Chausson aux pommes à pâte croustillante nappé de glaçage.»

La revue:

Le « Apple Turnovers » de la ligne Addictive de BDY E-Liquide est, vous l’aurez deviné, un liquide à saveur de chausson aux pommes (apple turnover). Depuis que j’ai commencé à faire des revues de liquides, je n’ai pas vu beaucoup de liquides au chausson aux pommes, mais ceux que j’ai goutés m’ont beaucoup plu. J’étais donc bien heureux de pouvoir en tester un de plus, question de me sucrer les papilles « bin comme il faut ».

En ouvrant ma bouteille pour la sentir un peu, j’ai trouvé l’odeur absolument délicieuse. C’était tout comme sentir un vrai bon chausson aux pommes bien chaud et recouvert de glaçage. Je pouvais déceler la pomme cuite, la cannelle, le glaçage et une petite touche de pâte. À ce stade-là je me disais que si le gout était comme l’odeur, ce serait tout simplement délicieux.

La première saveur que j’ai captée en y goutant est celle de la pomme. Elle me donnait l’impression d’une pomme légèrement surette et cuite avec un petit soupçon de cannelle. Cette saveur rappelait parfaitement le mélange de pomme cuite et de sauce que l’on retrouve au centre d’un chausson aux pommes. C’était un arôme très gouteux et sucré juste à point qui avait un gout très, très naturel. Déjà à ce stade-là j’avais le gout de boire le restant ma bouteille tellement je trouvais ça délicieux. J’avais carrément l’impression de manger un vrai chausson aux pommes.

En expirant, c’est là que je captais la saveur du glaçage. Ce n’était pas une saveur bien puissante dans le mélange, mais elle l’était juste assez pour rappeler l’intensité du glaçage d’un vrai chausson aux pommes. Il faut dire que cet arôme-là n’est pas super complexe parce que tout comme le glaçage de chausson aux pommes, ça ne faisait qu’ajouter une touche de sucre crémeux au mélange, mais la texture que cet arôme apporte était très intéressante. En gros, le gout rappelait beaucoup celui du glaçage qu’on retrouve dans les Toaster Strudel.

Pour ce qui est de la pâte, je n’ai malheureusement pas été en mesure de bien la déceler. J’ai vraiment essayé fort d’arriver à isoler l’arôme de la pâte du reste du liquide de façon à bien pouvoir la décrire, mais je n’y suis pas arrivé. Bien entendu, l’expérience de vape de ce liquide sera différente pour tous et il y en a (probablement plusieurs) d’entre vous qui allez arriver à la gouter, mais pas moi. De toute façon, si vous voulez mon avis, la partie intéressante d’un chausson aux pommes c’est le délicieux mélange de pomme au centre et non la pâte.

Le « Apple Turnovers » de BDY E-liquide est un liquide « dessert » que j’ai trouvé très intéressant. Il est d’une onctuosité absolument délicieuse et sa production de vapeur est très intéressante. J’ai testé le liquide en 0 mg donc côté « hit » c’est assez inexistant, mais d’après la texture du liquide, je suis persuadé que même avec de la nicotine le « hit » serait plutôt rond et doux. Le « Apple Turnovers » est un liquide très gouteux donc certains d’entre vous pourraient avoir de la difficulté à le vaper tout au long de la journée, mais une chose est certaine, c’est un excellent liquide à vaper en dessert!

Bonne Vape :)

-Eric

Les photos:

Publicités

Alex Addiction – Mandalab

Par défaut

 

 

Détails du test:

  • Concentration nicotine: 3 mg/ml
  • Atomiseur: Mutation X V2, Clapton 22G/32G, 3mm
  • 0.4 Ohms @ 60W sur Sigelei 100W
  • Mélange 70VG/30PG
  • Page facebook de Mandalab

Description du fabricant:

« Un opulent mélange de spiritueux qui laisse un tracé laser émeraude et diffuse doucement ses notes de base composées de grains rôtis et d’un caramel paradisiaque. Son bouquet d’agrumes dominé par une lime franche et pleine de zeste nous guide vers de complexes harmoniques qui se dispersent dans un parapluie de rondeurs crémeuses et de noisettes. Une flamboyance profondément ancrée dans un gingembre ferme et herbacé se laisse adoucir par des notes anisées qui sucrent et rehaussent une pleine bouche de menthe poivrée persistante. D’une finale poudreuse bonbon s’élève de subtiles nuances de raisins qui enveloppent un labyrinthe complexe de biscuits au beurre. »

La revue:

Lorsque je teste des liquides, je prends toujours des mots clefs en note que j’utilise par après lorsque vient le temps d’écrire ma revue. Je note les saveurs que je crois capter, la texture, la production de vapeur etc. En général, mes notes sont assez basiques et font généralement du sens. Avec le « Alex Addiction » de Mandalab, c’était un peu différent. J’ai regardé mes notes et je me demandais comment j’allais faire pour mettre tout ça ensemble de façon à bien décrire le liquide étant donné sa complexité…

En ouvrant ma bouteille, j’ai pu capter un mélange d’anis, de caramel et d’épices. Sur le coup, j’ai trouvé l’odeur appétissante, mais je dois tout de même admettre que le mélange d’arômes était plutôt particulier. Ce n’était pas tout à fait le genre de mélange que j’avais l’habitude de voir.

C’est en y goutant que j’ai réalisé à quel point le liquide était complexe parce que j’ai encore capté quelques saveurs que je n’ai pas du tout détectées dans l’odeur. Bien entendu l’anis, le caramel et les épices y étaient, mais là, je captais également une touche de lime à l’inspiration. C’était une lime peu sucrée et très, très légèrement amère. En gros, c’était plutôt une saveur de zeste de lime qu’une saveur de chaire de lime surette.

À l’expiration, je captais alors une menthe poivrée un peu sucrée qui rappelait un peu le gout des bonbons à la menthe, ou même le gout des cannes de Noël. Cette saveur était également accompagnée d’une très petite dose de « frost » qui apportait une belle fraicheur agréable au liquide.

Je trouve que le « Alex Addiction » de Mandalab est un liquide extrêmement difficile à décrire de façon à ce que quelqu’un qui ne l’a jamais gouté puisse se faire une bonne idée de la saveur en lisant ma revue. Normalement, les profils de saveurs sont assez simples à décrire; fruité, tabac, spiritueux, épicé, bonbons ou pâtisserie. Dans le cas du « Alex Addiciton », c’est tout ça en même temps! En lisant la description du fabricant la première fois j’avais l’impression que c’était un peu une surdose d’adjectifs qualificatifs avec plein de profils de saveur saupoudré entre les mots. J’arrivais mal à comprendre ce que le liquide pouvait gouter, mais après y avoir gouté, c’est là que la description a pris tout son sens…

Ce que j’ai trouvé intéressant avec ce liquide c’est que les saveurs que je captais semblaient toutes changer en intensité à chaque session. Ainsi, je captais parfois plus le coté anisé, parfois c’était le coté caramel/épices alors qu’à d’autres moments, c’était la lime et la menthe poivrée qui prenait le dessus. Je sais avec certitude que l’expérience ne sera pas la même pour tout le monde étant donné la complexité du liquide, mais dans mon cas, je trouvais que le « Alex Addiction » me rappelait l’expérience de boire un thé turc. C’était très « zen » et hyper gouteux.

Le « Alex Addiction » de Mandalab est un liquide dont les saveurs ont du « punch ». Toutefois, même s’il est très gouteux, il peut quand même être vapé toute la journée (dans mon cas). C’est un liquide qui m’a pris par surprise au début parce que je ne comprenais pas nécessairement ce qui se passait dans ma bouche, mais une fois que je l’ai apprivoisé, je n’ai pas pu m’en passer. Sa production de vapeur était très belle et son « hit » juste à point pour ce genre de saveur. Si vous cherchez un liquide qui va « challenger » vos papilles autant qu’il leur plaira, je pense que le « Alex Addiction » est un excellent choix. Par contre, je crois qu’aucune revue n’arrivera à décrire toute la complexité et l’expérience de vape que procure ce liquide. La meilleure façon de vous faire une idée de ce liquide est de l’essaye et vous n’en serez certainement pas déçu.

Bonne Vape :)

-Eric

Les photos:

Stugats – Moonshiner Industries

Par défaut

 

 

Détails du test:

  • Concentration nicotine: 3 mg/ml
  • Atomiseur: Mutation X V2, Clapton 22/32, 3mm
  • 0.4 Ohms @ 65W sur Sigelei 100W
  • Mélange PG/VG inconnu
  • Site web du fabricant

Description du fabricant:

« The perfect mix of nuts and cream. (Le mélange parfait de noix et de crème) »

La revue:

Le « Stugats » de Moonshiner Industries est sorti depuis un bon bout déjà. Je n’avais toutefois malheureusement pas eu la chance d’y gouter depuis sa sortie, mais c’est CVE 2016 que j’ai finalement pu mettre la main sur une bouteille. Avant de m’avancer dans les saveurs/textures des liquides que je teste, j’aime parfois faire un peu de recherche sur ceux-ci pour tenter de découvrir ce qui les a inspirés, la signification de leurs noms, etc. Le « Stugats » en est un de ceux-là. J’étais curieux de savoir ce que voulait dire le mot « stugats » et je me suis donc lancé vers mon bon ami Google. J’ai été assez surpris de découvrir que « stugats » pouvait en fait avoir quelques définitions différentes :

  • Un mot qui signifie « rien », le vide.
  • Une insulte. traiter quelqu’un de stugats est un peu comme le   traiter d’imbécile.
  • Testicules…

Bon… il en reste à vous d’y donner la signification que vous voulez, mais dans mon cas, mon cerveau d’adolescent de 13 ans ne peut faire autrement que de faire le lien entre le nom et la description (the perfect mix of nuts and cream) et de trouver ça ingénieux et très drôle à la fois.

lol

OK… passons aux choses sérieuses maintenant… En ouvrant ma bouteille pour la sentir un peu avant de commencer à le vaper, je trouvais l’odeur assez sucrée. Étonnamment, je ne décelais pas nécessairement rien qui me rappelait l’odeur de la crème ou des noix. L’odeur me faisait plutôt penser à un mélange de caramel et de vanille. De plus, pour une raison que j’ignore (même en écrivant ces lignes après l’avoir vapé), il y avait une « arrière-odeur » qui me rappelait beaucoup l’odeur des céréales Croque Pain Doré.

20120414-french-toast-crunch-box

Au gout, c’était un peu différent que ce que l’odeur m’avait laissé croire. Je trouvais en fait que la description décrivait très bien le gout du « Stugats »; « Le mélange parfait de noix et de crème ». L’arôme de noix à l’inspiration était assez riche, onctueux et gouteux. Dans mon cas, je n’arrivais pas vraiment à isoler les noix pour arriver à les gouter individuellement (je ne suis vraiment pas bon à ce point-là), mais il était évident que c’était un mélange de noix avec une petite touche d’amertume que j’aimais bien.

deluxe-mixed-nuts-roasted-and-no-salt

En expirant, c’est là que j’arrivais à capter la « crème ». Vous remarquerez que j’ai mis crème entre guillemets parce que personnellement, je ne trouvais pas que cette saveur était riche et onctueuse au point de la classer comme une saveur de crème. J’ai plutôt trouvé que ça ressemblait plus à une saveur de lait (petite nuance). Étant donné que l’expiration était légèrement vanillée/caramélisée, la saveur me rappelait le gout du lait que l’on boit après avoir mangé nos céréales.

cereal1

Il faut savoir que le « Stugats », c’est un liquide qui a de la classe. Je ne sais pas comment l’expliquer mieux que ça, mais lorsque je l’ai gouté pour la première fois au CVE d’Ottawa 2016, c’est la première chose qui m’est venue en tête; que ça avait de la classe! Disons simplement qu’au moment où j’écris ces lignes, je porte un pyjama des Simpsons avec des Crocs dans les pieds et s’il existait un Jean Airoldi de la vape, il serait furieux de me voir le vaper dans un habillement qui a aussi peu de classe…

jean-airoldi-meme

Le « Stugats » de Moonshiner ne m’a pas paru comme étant un liquide hyper complexe. Ses arômes sont dosés à la perfection (selon mes gouts) puisqu’ils ne sont pas super intenses. Ils sont dosés de façon à toujours en vouloir un peu plus et c’est probablement ce qui a fait que j’ai dévoré ma bouteille aussi rapidement. Ce liquide n’est pas beaucoup sucré. Ainsi, il peut être apprécié toute la journée sans jamais ressentir le besoin d’y donner une pause parce qu’il nous « tombe sur le cœur ». Son taux de PG/VG n’est pas indiqué sur la bouteille, mais à en juger par la belle vapeur épaisse qu’il produit, j’oserais m’aventurer et dire que c’est un mélange qui est probablement aux alentours du 70 %-80 % VG. Je pense que sa saveur globale onctueuse et son dosage des arômes feront qu’une très grande majorité des gens seront charmés par le « Stugats ».

Bonne Vape :)

-Eric

Les photos:

stugats-1

stugats-2

stugats-3

Banana Jeff – BDY E-Liquid

Par défaut

 

 

Détails du test:

  • Concentration nicotine: 3 mg/ml
  • Atomiseur: Mutation X V2, Coil Clapton 22/32 3mm
  • 0.4 Ohms @ 65W sur Sigelei 100W
  • Mélange Max VG
  • Site web du fabricant

Description du fabricant:

« Banane flambée au rhum. »

La revue:

J’ai découvert le « Banana Jeff » de BDY E-Liquid au CVE d’Ottawa 2016. C’est en arrêtant à la station de Bablito Industries (distributeur du liquide) qu’ils m’ont dit (sachant que je « trip » sur les liquides aux bananes) que je devais passer par la station de BDY E-Liquid pour jeter un œil à leur Banana Jeff. Je dois dire que je suis resté assez surpris quand ils m’ont sorti cette bouteille de 200 ml (juste un peu plus petite qu’une canette de boisson gazeuse) embouteillée pour le CVE!

banana-jeff-bottle

On m’a décrit le liquide comme étant à saveur de banane flambée au rhum. Je ne suis peut-être pas le plus grand fan de liquides à saveur de spiritueux, mais les liquides aux bananes sont vraiment dans mes cordes. J’ai donc pris cette gigantesque bouteille de délice « banané » et j’ai continué ma tournée du CVE, impatient d’y gouter dans un « driper » fraichement monté…

À l’odeur, le « Banana Jeff » de BDY E-Liquid m’a paru assez sucré. Je pouvais sentir la banane, mais elle était tout même discrète. C’est en effet une odeur qui rappelait celle d’une banane bien mûre et cuite, mais avec un petit penchant artificiel. Pour ce qui est du rhum, l’odeur était environ à intensité égale avec la banane. Ça ne sentait pas l’alcool comme tel, mais je captais tout de même le côté sucré et légèrement épicé du rhum. Je décelais également ce qui m’a paru comme une légère touche de vanille. Le tout était un mélange franchement très appétissant.

pirateries-banane

En y goutant, je me suis aperçu que mon nez ne s’était pas beaucoup trompé. Il arrive parfois que certains liquides ne goutent pas ce qu’ils sentent, mais dans le cas du « Banana Jeff », l’odeur est assez représentative de la saveur.

La première saveur que j’ai capté est sans aucun doute celle de la banane. Comme avec l’odeur, c’était une banane assez sucrée. Le gout rappelait effectivement celui d’une banane bien cuite et caramélisée. Cette saveur de banane était également très veloutée.

baked-bananas-with-cardamom-and-cream-1024x768

Ensuite, j’ai capté le « rhum ». Toutefois, comme avec l’odeur, ce n’était pas tout à fait comme de prendre une gorgée de rhum. La saveur de rhum du liquide reflétait plutôt le côté sucré et légèrement épicé du rhum. Je ne crois pas que c’est le genre de saveur que j’aurais aimé individuellement, mais dans le « Banana Jeff » », elle se marie à merveille avec l’arôme de la banane et donne en effet l’impression de vaper une bonne banane flambée au rhum.

7da213c335ambees

En arrière-gout, j’ai capté ce qui m’a semblé être une légère touche de vanille. Il est bien possible que ce ne soit que le mélange de la banane et du côté « sucré » du rhum qui m’ait donné cette impression-là, mais j’avais tout de même l’impression qu’une subtile touche de vanille avait été ajoutée au mélange pour venir bien compléter le tout.

pgv-and-beans-close-up

Il faut savoir que le « Banana Jeff » de BDY E-Liquid est un liquide très gouteux et je l’ai trouvé particulièrement sucré. Lorsque j’ai commencé à le vaper, je le trouvais même trop sucré pour moi. Par contre, au bout de quelques jours, je m’y suis habitué et je l’ai dévoré jusqu’à ce qu’il ne m’en reste qu’environ 50 ml (au moment où j’écris ces lignes). C’est un liquide « Max VG » (probablement aux alentours du 80-85VG) qui produit une très, très belle vapeur. J’ignore si c’est dû au fait que je trouvais le liquide très sucré, mais je trouvais son « hit » un tout petit peu sec au début. En fait, je ne crois pas que « sec » soit le bon mot pour décrire le « hit ». C’était plutôt comme la sensation que l’on ressent au fond de la gorge quand on mange trop de bonbons… Cette sensation s’est par contre rapidement dissipée lorsque je me suis habitué à l’intensité de la saveur (ou peut-être à cause du vieillissement du liquide) et le liquide a alors pris une tournure beaucoup plus onctueuse.

perf

Si comme moi vous êtes un amateur des liquides aux bananes, vous ne serez sans doute pas déçu du « Banana Jeff ». C’est un liquide très gouteux qui saura plaire à ceux qui sont à la recherche de quelque chose d’intense!

Bonne Vape :)

-Eric

Les photos:

banana-jeff-1

banana-jeff-2

banana-jeff-3

banana-jeff-4

banana-jeff-5

Barbe à Papoute – Mandalab

Par défaut

 

 

Détails du test:

  • Concentration nicotine: 3 mg/ml
  • Atomiseur: Mutation X V2, Clapton 22G/32G, 3mm
  • 0.4 Ohms @ 60W sur Sigelei 100W
  • Mélange 70VG/30PG
  • Page facebook de Mandalab

Description du fabricant:

« Un panache de framboises fraîches éthérées et légèrement sures prends son envol avec une élégance soyeuse qui se veut tendre et onctueuse. Ses hautes notes florales s’allongent dans une balance puissante d’arômes naturelles et de jujube qui emplis le palais d’une guimauve audacieuse. Un tour de force ravissant et explosif qui se veut fidèle à nos tendres souvenirs tout en évoluant le classique légendaire en une pleine lune bleue.»

La revue:

Le « Barbe à Papoute » est le premier, et vraiment pas le dernier des liquides Mandalab (distribués par Bablito Industries) que j’ai la chance de gouter. Bien que les autres liquides de cette ligne ne nous donnent pas beaucoup d’indices sur leurs profils de saveur d’après leurs noms (« Alex Addiction » et « Tambaakoo ») le « Barbe à Papoute » lui, est un peu plus facile à deviner. Étant donné que les liquides fruités et bonbons sont ceux qui viennent le plus me chercher, je ne pouvais pas faire autrement que de commencer par celui-là.

En ouvrant la bouteille, j’ai tout de suite été charmé par l’odeur. C’était assez puissant, un peu suret et sucré comme odeur. Bien entendu, c’était aussi hyper appétissant. Par contre, sur le coup, je ne trouvais pas vraiment que ça sentait la barbe à papa. L’odeur framboisée me faisait plutôt penser aux gros jujubes à la framboise bleue.

ac142-1blue-raspberry-gummi_1

En y goutant pour la première fois, j’ai vraiment « tripé ». Il faut dire que le « Barbe à Papoute » n’est pas le premier liquide à la barbe à papa que je goute. Par contre, c’est probablement celui dont la saveur se rapproche le plus du gout d’une vraie barbe à papa. Pour ma part, J’ADORE la barbe à papa. Vous devinerez donc qu’en prenant ma première bouffée et en réalisant à quel point la saveur y ressemblait, c’était comme si en quelques secondes, j’avais eu une révélation et je venais de découvrir le secret de la création de l’univers…

cottoncandgirl

Plus je vapais le « Barbe à Papoute », plus il commençait à me faire penser à quelque chose d’autre. C’était un peu comme si mes papilles s’habituaient tranquillement à l’arôme de la barbe à papa et la framboise bleue prenait alors plus de place dans le mélange. Bien que je trouvais dommage de perdre peu à peu l’effet « barbe à papa », je n’étais tout de même pas déçu de réaliser que la saveur semblait doucement se transformer en un espèce de « Slush Puppie » à la framboise bleue (sans toutefois être identique).

slush-puppie

Le « Barbe à Papoute » de Mandalab est un liquide de qualité que la grande majorité des gens apprécieront. Ce n’est peut-être pas un liquide hyper complexe au niveau des saveurs, mais il est franchement bien réussi. Ce liquide est un liquide 70VG/30PG. Il produit donc une belle vapeur épaisse et satisfaisante. Par contre, je dois avouer que son « hit » m’a paru légèrement sec (c’est malheureusement souvent le cas avec les liquides aux arômes de barbe à papa). Le « Barbe à Papoute » est un liquide bien gouteux, sucré et comme son odeur, un peu suret, mais pas au point d’en « tomber sur le cœur ». C’était donc dans mon cas, un liquide que je pouvais vaper toute la journée sans ressentir le besoin d’y donner une petite pause. Si comme moi les liquides « bonbons » vous attirent, je ne doute pas une seconde que vous raffolerez du « Barbe à Papoute ».

Bonne Vape :)

-Eric

Les photos:

papoutte1

papoutte2

Matante Colette – Bablito Industries

Par défaut

 

 

Détails du test:

  • Concentration nicotine: 6 mg/ml
  • Atomiseur: Melo III Mini
  • 0.25 Ohms @ 30W sur iStick Pico
  • Mélange VG/PG inconnu
  • Liste des distributeurs

Description du fabricant:

« Matante Colette est une femme TRÈS determinée. Pas question d’arriver à sa soirée de bingo les mains vides. Elle doit épater la galerie! Voici une nouvelle saveur endiablée où s’entremêlent une myriade de fruits et une touche de crème pâtissière. Comment ne pas craquer pour ce petit biscuit fruité qui fera tomber vos papilles en extase ? »

La revue:

Le « Matante Colette » est le second liquide de la ligne « Les Haïssables » de Bablito Industries. Le concept humoristique de cette ligne s’inspire d’un vieux couple un peu « péteux de broue » et probablement fatigant qui vous rappellera surement tous un peu quelqu’un que vous avez dans votre entourage de près ou de loin. D’un côté vous avez la Matante Colette; joueuse de cartes endurcie qui déteste perdre (jusqu’à en tricher) et qui aime « peter le show » avec son manteau de fourrure que son Gérard (qui se prononce en roulant les « R ») lui a acheté dans les Laurentides en ’76 et de l’autre, le Mononc Gérard, qui se promène en « Caddy », toujours bien habillé et qui a probablement fait une carrière d’humoriste de Chevaliers de Colomb avec les mêmes trois jokes de « une fois c’t’un gars… ». Heureusement, les liquides de cette ligne sont de loin plus agréables à vaper que les personnages fictifs dont ils s’inspirent le sont à côtoyer!

Selon la description, la saveur du « Matante Colette » semble s’inspirer d’un biscuit fruité. En le sentant, je pouvais effectivement capter un léger arôme de pâtisserie, mais ce qui dominait, c’était une odeur fruitée de fraise. Je ne trouvais toutefois pas que c’était une odeur de fraise « fraîche » ou même bonbons. C’était plutôt une odeur un peu plus « confiture » à la fraise. J’aimerais pouvoir vous donner une idée plus claire de l’odeur, mais bien qu’elle était appétissante, elle ne ressemblait pas vraiment à quoi que ce soit que j’ai déjà mangé par le passé.

tomhanks

Après avoir pris ma première bouffée, j’ai été quelque peu surpris parce que le gout ne ressemblait pas exactement à ce que je m’étais imaginé d’après l’odeur. Je captais encore la fraise (et peut-être un peu de framboise surette), mais étrangement, je ne captais pas vraiment la touche « pâtisserie » qu’il y avait dans l’odeur. À la place, je décelais plutôt une saveur qui me rappelait le gout de la costarde. Le mélange ressemblait en fait un peu à une bonne costarde à la fraise bien crémeuse.

agar-agar-pudding-recipe-using-strawberry

Ce n’est qu’après en avoir vaper environ 5 ml que j’ai tranquillement commencé à gouter l’arôme un peu plus « pâtisserie/biscuit » que j’ai capté dans l’odeur. Cet arôme était par contre bien discret et semblait arriver plus en arrière-gout après avoir expiré.  C’était tellement discret comme saveur que parfois, je me demandais même si ce n’était pas mon imagination qui me jouait des tours.

imagination

Je le dis souvent, les gouts sont tous différents. Vous pourriez donc avoir une impression du liquide qui est un peu différente de la mienne, mais dans mon cas, le « Matante Colette » de Bablito Industries m’a un peu donné l’impression de vaper une espèce de biscuit à la fraise que ma grand-mère faisait, sur lequel on y aurait ajouté de la costarde à la vanille/fraise.

biscuits-miroirs

 

Le « Matante Colette » est un très bon liquide « dessert » qui est bien onctueux. Il est également assez sucré pour bien satisfaire les papilles sans toutefois être trop sucré au point de ne pas pouvoir le vaper toute la journée. Son ratio PG/VG n’est pas inscrit sur la bouteille, mais à en juger par la viscosité du liquide et la production de vapeur, je pense ne pas trop me tromper en disant que c’est probablement un ratio aux alentours de 60VG/40PG. Continue de tricher aux cartes autant que tu veux ma Colette, je ne dirai rien tant que tu me fourniras en dessert! ;)

Bonne Vape :)

-Eric

Les photos:

colette1

colette2

colette-3

Cannolo – Laflèche Signature Series

Par défaut

 

 

Détails du test:

  • Concentration nicotine: 3 mg/ml
  • Atomiseur: Mutation X V2, Kanthal A1 22G, 3mm
  • 0.4 Ohms @ 60W sur Sigelei 100W
  • Mélange 70VG/30PG
  • Site web du fabricant

Description du fabricant:

« Inspiré d’un classique Sicilien, laissez-vous charmer par cette pâtisserie garnie d’une crème vanillée avec une finale légèrement épicée. »

La revue:

Au CVE 2016 d’Ottawa, je suis tombé sur le « Cannolo » de la ligne Laflèche Signature Series. C’est une ligne créée par le cerveau derrière les liquides « Moonshiner » et produite par Bablito Industries. J’avais vu le liquide passer à plusieurs reprises sur les forums de vape, mais je n’ai jamais pu le gouter puisque dans mon coin de pays, il n’y a pas beaucoup de boutiques de vape. Les plus près sont à environ 1h de route de je n’y vais pas vraiment souvent. Là, j’avais enfin une bouteille entre les mains et je me disais : « toi ma chanceuse tu vas y passer ce soir! »

kiss

En arrivant chez moi, je me suis dépêché de prendre quelques photos pendant que ma bouteille était encore pleine, j’ai refait le « coil » de mon driper, et j’ai ouvert ma bouteille pour d’abord la sentir un peu.

Je suis resté assez surpris de l’intensité de l’odeur. C’était une odeur assez puissante, riche et très sucrée. Je captais un arôme qui me rappelait celui d’une costarde vanillée avec une petite touche de ce qui me paraissait être une espèce de rhum épicée. Je captais également un petit côté légèrement fruité qui venait bien compléter le tout. Bien que le liquide s’inspire d’une pâtisserie à la base, je ne captais pas vraiment d’odeur de pâte en tant que telle.  À ce stade-là, je n’étais pas encore tout à fait certain si ce liquide allait être dans ma palette de gouts, mais c’était fort intéressant et en plus, la bouteille me disait carrément qu’elle pouvait contenir la meilleure chose que j’aurais jamais eue!

cannolo4

Je n’ai personnellement jamais gouté à un cannolo de ma vie. (Surtout que selon mes recherches, ce n’est pas un vrai cannolo si ça ne provient pas de la Sicile) Il était donc assez difficile pour moi de dire si le liquide reflétait vraiment le gout d’un vrai cannolo, mais en prenant ma première bouffée, j’ai tout de suite aimé ce qui se passait dans ma bouche. Je dois admettre qu’à cause de l’odeur intense, j’avais peur que le liquide soit beaucoup trop « punché » et sucré pour moi. À ma grande surprise, le gout était vraiment bien dosé. C’était gouteux, mais pas trop sucré… juste parfait.

ohyesss

La première saveur que je captais à l’inspiration était celle de la vanille. C’était en fait un peu comme une costarde à la vanille. Cette saveur était très crémeuse et donnait au liquide une touche hyper veloutée. Ensuite (et c’est là que je n’arrive pas tout à fait à comprendre), je captais un petit quelque chose qui me rappelait un peu le gout d’un rhum épicé (comme dans l’odeur). Ce petit côté « rhum épicé » me semblait aussi accompagné d’une touche légèrement alcoolisée. Toutefois, je dois admettre que même après plus d’une semaine à vaper le liquide, je ne suis toujours pas certain de ce que je capte vraiment. La description parle d’une finale légèrement épicée, mais malheureusement, je ne suis pas convaincu à 100 % de ce que c’est vraiment… désolé…

idk

En expirant (et en arrière-gout), c’est là que je captais une saveur un peu plus « pâte frite ». Par contre, cette saveur m’a paru très, très discrète dans le mélange. Ainsi, il arrivait même parfois que je ne la capte pas du tout. Elle semblait venir bien compléter le mélange sans toutefois être une saveur bien distincte qui se démarque des autres. En gros, le « Cannolo » de la ligne Laflèche Signature Series  m’a permis de bien m’imaginer ce qu’était le gout d’un vrai bon cannolo.

cannoli-spot1-0

Bien que le « Cannolo » soit un liquide 70VG, je dois admettre que le liquide en tant que tel est très épais. Si le ratio PG/VG n’était pas inscrit sur la bouteille, j’aurais pu facilement croire que c’était un 90VG à en juger par la viscosité. C’est probablement ce qui fait que la vapeur produite est vraiment très satisfaisante. C’était une belle vapeur épaisse et veloutée. Côté « hit », c’était vraiment doux. J’en avais presque l’impression de vaper du 0 mg. Par contre, lorsque je vape un liquide « dessert » c’est un peu le genre de « hit » que je recherche

Le « Cannolo » est un liquide que j’ai trouvé très bien réussi. Les saveurs sont dosées à en faire un liquide bien gouteux sans toutefois être trop sucré. Bien entendu, ça reste un liquide « dessert » donc les gens qui ne sont pas habitués à ce genre de liquide pourraient quand même le trouver très/trop sucré. Il est évident en vapant le « Cannolo » que c’est un liquide de qualité qui saura grandement plaire aux gens qui se cherchent un bon liquide à vaper en dessert!

Bonne Vape :)

-Eric

Les photos:

cannolo1

cannolo2

cannolo3