Ginger – Bablito Labs

Par défaut

Détails du test:

  • Concentration nicotine: 3 mg/ml
  • Atomiseur: Aspire Nautilus
  • 1.6 Ohms @ 10W sur iStick 30W
  • Mélange 50VG/50PG
  • Liste des distributeurs

Description du fabricant:

« Tabac au gingembre »

La revue:

Il m’est arrivé à quelques reprises de tester des « tabacs » au gingembre par le passé. À chaque fois, le résultat était très intéressant, mais j’avais quand même besoin d’une petite période d’adaptation avant de vraiment aimer le liquide. J’imagine que c’est simplement parce que je ne suis pas un gros mordu du mélange tabac et gingembre… Bref, je suis tombé sur le « Ginger » dans la gamme « tabacs » de Bablito Industries et j’ai voulu l’essayer.

Je dois admettre que l’odeur que j’ai pu capter en remplissant ma Nautilus m’inspirait déjà beaucoup de confiance. Évidemment, je captais le gingembre, mais ce n’était pas un gingembre très agressif. Il y avait aussi un petit côté sucré à l’odeur qui me rappelait quelque chose que j’avais déjà mangé par le passé, mais je n’arrivais pas à me rappeler ce que c’était exactement. Étrangement, je ne captais pas d’odeur de tabac. Sur le coup, je me souviens m’être dit que celui-ci était probablement comme le « Drum » de la même ligne et n’avait peut-être qu’un léger soupçon de tabac.

i-dont-know

En y goutant la première fois, je me souviens l’avoir tout de suite aimé. Tout comme avec l’odeur, je ne captais pas vraiment de gout de tabac. Ce n’était qu’un gout de gingembre doux avec une petite pointe sucrée. Le gingembre me paraissait quelque peu aromatisé. Ce que je veux dire par là, c’est que je n’avais pas l’impression de croquer dans du gingembre pur. Il est possible que je me trompe, mais j’avais l’impression de capter une toute petite (très petite) pointe citronnée qui me rappelait un peu le gout du gingembre mariné que l’on retrouve avec les sushis.

pickled-ginger

Ce que je m’apprête à dire est à prendre à la légère parce que je pense que seulement un petit pourcentage d’entre ceux qui me liront comprendront ce que j’ai capté en fait de gout… Plus haut, j’ai mentionné que l’odeur me rappelait quelque chose que j’avais déjà mangé par le passé. Plus je le vapais, plus cette impression prenait de l’ampleur jusqu’à ce que je fasse finalement le lien. Aussi drôle que ça puisse paraitre, en vapant le « Ginger » j’avais l’impression de capter une saveur de petits jujubes au cola. Plus précisément, ceux-là :

ae2f0838a67a02f6909b900a409217dc

Je ne pourrais pas expliquer ce qui fait que le liquide me rappelle ces bonbons-là, mais une chose est certaine, mon cerveau a fait le lien et depuis, je n’arrive pas à m’en débarrasser. Le gout était bien sûr un peu différent des jujubes, mais il y avait un petit quelque chose (que je ne pourrais expliquer) qui me faisait penser à ça. Je me demande encore si c’est le tabac mélangé au gingembre et au sucre qui donne cet effet. Il faut dire que je n’ai pas vraiment capté d’arôme dans le liquide qui pourrait me rappeler le tabac. C’est donc la seule explication que je peux voir.

thinking

Le « Ginger » de Bablito Industries est un liquide que j’ai bien apprécié. Ce n’était pas un liquide que je qualifierais d’hyper gouteux et sucré, mais ses arômes étaient dosés de façon à ce que je puisse en vaper en « cochon » sans jamais qu’il ne me tombe sur le cœur. Coté « hit », je dirais que c’était un tout petit peu sec, mais comme j’ai dit avec le « Drum », c’est en plein le genre de « hit » que j’aime ressentir lorsque je vape un tabac. Si vous aimez le gingembre et recherchez un bon « all day vape » bien dosé, je pense que le « Ginger » saura vous plaire. C’est un liquide idéal pour une bonne petite vape relaxe.

Bonne Vape :)

-Eric

Les photos:

ginger1

ginger2

ginger3

Publicités

Drum – Bablito Labs

Par défaut

 

 

Détails du test:

  • Concentration nicotine: 3 mg/ml
  • Atomiseur: Aspire Nautilus (Avec coil clapton de triton mini)
  • 1.8 Ohms @ 15W sur iStick 30W
  • Mélange 50VG/50PG
  • Liste des distributeurs

Description du fabricant:

« Tabac style pipe »

La revue:

Si vous me suivez un peu, vous avez peut-être remarqué (ou même lu) que moi, je ne suis pas vraiment un grand fan de liquides « tabac ». Ce n’est pas que je ne les aime pas, mais je trouve simplement qu’il y a tellement une grande variété de saveurs disponibles que je ne me concentre pas beaucoup sur les tabacs. Toutefois, je suis conscient qu’il y a quand même une certaine demande pour ce genre de liquide et je pense que je dois en tester quelques-uns pour vous.

En voyant le « Drum » de Bablito, j’ai su que je voulais commencer par celui-là. C’est qu’à une certaine époque, avant que je commence la vape, j’aimais bien fumer du tabac Drum quand j’allais à la pêche avec mon père. Le liquide « Drum » m’a rapidement rappelé les poissons gigantesques qu’on pêchait mon père et moi. (C’est vrai là ! C’est pas des menteries ! Je n’ai juste pas de photos parce que ma carte SD était pleine et que je ne voulais pas supprimer les photos de la fois où j’ai battu Hugo Girard dans une compétition de tir au poignet).

tallest-fishing-tales0

Quand j’ai rempli ma Nautilus la première fois et que j’ai gouté au liquide, je trouvais que le « Drum » ne dégageait pas beaucoup d’odeur. Je trouvais que ça sentait un peu le sucre, mais c’était très, très discret. Je me souvenais que le tabac Drum avait un petit quelque chose de sucré, mais l’odeur du tabac comme tel, je n’arrivais pas à la sentir dans le liquide.

En le vapant au début, je trouvais que le gout ressemblait beaucoup à l’odeur. C’était sucré, mais étrangement, ça ne goutait pas vraiment le tabac. Pour être franc, sur le coup, je ne comprenais pas trop ce qui se passait. Je m’attendais à une espèce de tabac à pipe un peu corsé, mais ce n’était pas tout à fait ça…

confused

À force de le vaper, j’ai commencé à capter une très, très, très petite touche de tabac en arrière-gout à l’expiration. Toutefois, ce qui ressortait du lot, c’était vraiment le côté sucré qui était en fait de la vanille (je pense). Cette vanille-là apportait une très belle rondeur au liquide et rendait le gout hyper onctueux. Ce n’était peut-être pas exactement le genre de tabac que je m’attendais à vaper d’après le nom du liquide, mais c’était quand même vraiment bon.

Pure Vanilla Joy

J’aimerais pouvoir vous décrire le gout du tabac avec plus ou moins de précision, mais malheureusement, je ne l’ai pas capté assez pour pouvoir bien le comprendre. Il me semblait assez corsé pour pouvoir rappeler un peu le tabac à pipe, mais il reste tout de même qu’à mes yeux (ou plutôt à mon gout) le « Drum » était selon moi davantage un liquide à la vanille qu’un tabac. En fait, si on me l’avait vendu comme étant un liquide à la vanille, je pense que je n’aurais même pas été en mesure de déceler le tabac. J’aurais peut-être trouvé qu’il avait un petit quelque chose de plus corsé en arrière-gout, mais sans plus.

Bien que j’ai trouvé la saveur très veloutée, je dois admettre que j’ai trouvé le « hit » assez sec et puissant pour un liquide à 3mg/ml. Bien entendu, quand je vape un liquide au tabac, c’est quand même le genre de « hit » que je recherche. Côté vapeur, c’était très satisfaisant (comme pour le reste des liquides Bablito que j’ai testés jusqu’à présent). Si vous cherchez un liquide sucré et gouteux, mais que vous pourrez quand même vaper toute la journée, je pense que le « Drum » est un très bon choix. Ce n’était peut-être pas un liquide que j’aurais qualifié nécessairement comme étant un tabac, mais il reste tout de même que c’était un très bon liquide. Les amateurs de vapes vanillées seront certainement comblés!

Bonne Vape :)

-Eric

Les photos:

drum1

drum2

drum3

Cobalt Express – Pristine E-liquide

Par défaut

 

 

Détails du test:

Description du site:

« Pacane, noisette,amande, noix de cajou et de grenoble, épices, le tout recouvert d’une crème costarde légèrement sucrée. »

La revue:

En voyant ma bouteille de « Cobalt Express » pour la première fois, je n’avais aucune idée du profil de saveur du liquide. Je n’avais pas lu la description puisque je voulais le tester à l’aveugle. Je soupçonnais un tabac, mais c’était seulement dû au logo et au nom, rien de plus. J’ai rapidement compris que je m’étais trompé en ouvrant ma bouteille… J’ai capté une crème vanille (costarde) assez sucrée qui était dominée par une forte odeur de noix qui, elle, me paraissait quelque peu amère. Sur le coup, je dois avouer que ma première impression était plutôt partagée. J’aimais le côté sucré de la costarde, mais le côté puissant et quelque peu boisé des noix ne m’a pas particulièrement attiré.

05ed4508caf2393ad71087ac169dfc22

Comme le liquide est un 65VG, je me suis dit que j’allais faire un premier essai dans mon driper (Wotofo Lush) que j’avais fraichement monté. J’ai réglé mon iPV à 50 W et j’ai pris une bonne grosse bouffée…

C’était euh… comment dire… pas vraiment dans ma palette de gout. Je captais une légère touche de crème vanillée, mais la noix était tout simplement trop puissante. Quelques minutes après avoir pris ma bouffée, j’avais encore le gout amer des noix qui semblait s’accrocher à mes papilles et ne pas vouloir partir. Bon… sur le coup, je me suis dit que c’était peut-être à cause de la façon que j’avais choisi de le vaper. J’ai donc monté ma Billow et j’ai donné une deuxième chance au « Cobalt Express ».

drevil

À 30 W, j’y voyais déjà une bonne différence. Je captais mieux la costarde et les noix me paraissaient moins assoiffées de sang. La costarde m’a rappelé le goût d’une crème (ou même un lait) vanillée plutôt liquide (clair). Ce n’était pas tout à fait comme une grosse costarde bien riche et épaisse. La vanille était bien présente et donnait un beau côté sucré à la crème. En gros, la saveur me rappelait un peu la dernière cuillerée d’un bol de crème glacée à la vanille. Vous savez, cette dernière bouchée qui est composée à 80 % de crème glacée fondue…

DQ vanilla ice cream

En arrière-gout, c’est là que le mélange des noix arrivait. Il m’a été assez difficile de bien les identifier puisqu’ils me paraissaient quelque peu artificiels, mais le tout me semblait être un mélange amande-pacane. Je captais le petit côté sucré de l’amande, mais aussi une petite note d’amertume boisée de la pacane. Ce mélange de noix avait une espèce de côté terreux qui me laissait un peu perplexe. Bien que je n’ai pas beaucoup apprécié le coté « noix » du liquide en drip à 50 W, je dois tout de même avouer que plus je le vapais à basse puissance, plus il me plaisait.

IMG_0051-500x321_thumb

Le « Cobalt Express » de Pristine E-liquide est un liquide qui pourrait ne pas plaire à tout le monde. C’est un liquide auquel j’ai dû m’habituer avant de pouvoir l’apprécier davantage. Évidemment, tous les gouts sont dans la nature. Vous pourriez y gouter et ne plus jamais vouloir toucher à rien d’autre. Ses notes sucrées et vanillées vous rappelont la crème glacée à la vanille, alors que la touche de noix pourrait quelques fois vous donner l’impression de vaper un tabac à pipe corsé. Il reste tout de même que le « Cobalt Express » à une très belle texture ronde et offre une très belle vapeur onctueuse. Si vous aimez les costardes, mais que vous les trouvez généralement trop riches, la douceur et le dosage de « sucré » de ce liquide pourraient bien vous plaire.

-Eric

Les photos:

cobaltexpress1

cobaltexpress2

cobaltexpress3

Skooma Fruité à l’Érable – E-Alchimiste

Par défaut

Détails du test:

  • Concentration nicotine: 3 mg/ml (HVG)
  • Concentration nicotine: 6 mg/ml (HPG)
  • Atomiseur: Wotofo Lush avec Clapton 3mm (HVG)
  • Atomiseur: Nautilus BVC (avec coil clapton) (HPG)
  • 0.4 Ohms @ 50W sur iPV4 (HVG)
  • 1.8 Ohms @ 16W sur iStick 30W (HPG)
  • Mélange 30PG/70VG (HVG)
  • Mélange 60PG/40VG (HPG)
  • Mixologue: www.e-alchimiste.ca
  • Disponible chez Vapoflore

Description du mixologue:

« Une rafale de fruits avec une bruine d’érable. Une saveur addictive de début d’été interdite en Bordeciel. Elle vous plongera dans une nouvelle forme de dépendance gustative, augmentant votre force et votre rapidité mais réduisant votre intelligence. La dépendance nicotinique apparaîtra comme bénigne et insignifiante.  À vos risques. »

La revue:

Si vous avez déjà joué aux jeux vidéos The Elder Scrolls, vous avez peut-être reconnu le Skooma. C’est une drogue fictive dans l’univers de cette série de jeu de rôle. Le « Skooma Fruité à l’Érable » s’inspire donc évidemment de cette substance illicite fictive. Je dois dire que je trouvais très intéressant de pouvoir m’imaginer le gout qu’aurait le Skooma grâce au « Skooma Fruité à l’Érable » de E-Alchimiste.

skoom

Comme avec tous les liquides que je teste, j’aime bien commencer par les sentir un peu avant de les gouter. Souvent, c’est un bon indice pour savoir à quoi s’attendre en le vapant. Bon, c’est certain qu’avec un nom comme « Skooma Fruité à l’Érable », j’avais déjà une bonne idée, mais ce qui m’intéressait surtout, c’était l’intensité de l’odeur.

Mes bouteilles n’étaient que débouchées sur mon comptoir et je pouvais déjà sentir le liquide tellement l’odeur était puissante. En les sentant de plus près, je captais une forte odeur d’érable qui me semblait plutôt artificielle. Il y avait également cette odeur  sucrée de bonbons poudrés qui venait compléter le tout. Aussi bizarre que ça puisse paraitre, l’odeur du côté fruité me rappelait un peu celle des vitamines de « Fred Cailloux » que j’avais quand j’étais jeune.

 

flint-v_6

J’ai d’abord testé la version HPG et je dois admettre que j’ai « flashé » assez rapidement sur le gout. Ma première bouffée me paraissait déjà quasi-parfaite en fait de saveurs. Tout comme avec l’odeur, j’ai d’abord capté l’érable. Mon nez ne m’avait pas menti puisque je trouvais la saveur artificielle, elle aussi. Par contre, artificielle ne veut pas dire mauvaise. Au contraire, c’était même très bon. Cette saveur d’érable me rappelait un peu le gout des petits bonbons durs à l’érable.

maple_suckers

J’ai ensuite capté le gout fruité. C’était une saveur artificielle elle aussi qui me semblait à égalité avec l’érable en fait d’intensité. Comme avec l’odeur, le gout me rappelait un gout de bonbons poudrés. Il y avait également cette petite touche un peu « surette » que j’ai trouvé fort agréable. Même si c’est loin d’être identique, la saveur fruitée du liquide me rappelait un peu le genre de gout que l’on retrouve dans les bonbons SweetTarts (en moins suret).

sweet-tarts-262

Il faut dire qu’à cette étape, j’étais très satisfait du liquide. La saveur était bien dosée, le « hit » était doux et la vapeur était assez satisfaisante pour un liquide en HPG. Il était maintenant temps de tester la version HVG, question de voir s’il y aurait une grosse différence. À mon grand bonheur, tout me semblait presque identique en drip, à l’exception de la production de vapeur évidemment.

À ce stade-là, le « Skooma Fruité à l’Érable » me plaisait beaucoup. Il y avait par contre un très petit détail qui me plaisait un peu moins, l’odeur de la vapeur… Aussi délicieux que le liquide puisse être, il laisse planer une odeur d’érable qui semble déterminée à hanter les lieux où on le vape. Ce n’est pas que cette odeur est désagréable, mais elle est très persistante. Si je le vapais dans l’auto et que j’y retournais un peu plus tard, je pouvais encore sentir l’érable. Elle semblait également se coller à mes vêtements et faisait en sorte que j’étais parfumé à l’érable pour un certain temps après en avoir vapé. Ce n’est rien de bien grave, mais ça pourrait être vu comme un point négatif par certains…

 

Beekeeper Lv Kongjiang, 20, stands with bees covering his body on a weighing scale during a "bee-attracting" competition against fellow beekeeper Wang Dalin in Shaoyang, Hunan province July 16, 2011. Wang and Lv competed by standing on a scale wearing only a pair of shorts and using queen bees they reared to attract other bees onto their bodies. Wang won the competition after attracting 26 kg (57 lbs) of bees on his body in 60 minutes, while Lv had 22.9 kg (50 lbs), local media reported. Picture taken July 16, 2011. REUTERS/China Daily (CHINA - Tags: ODDLY ANIMALS) CHINA OUT. NO COMMERCIAL OR EDITORIAL SALES IN CHINA

Le « Skooma Fruité à l’Érable » de E-Alchimiste est un liquide que j’ai bien apprécié. Son mélange de saveurs, que je trouvais un peu hors du commun au début, s’est avéré très intéressant. C’est un liquide très goûteux et sucré que vous pourriez par contre trouver un peu trop intense pour être un « all day vape ». Que ce soit en HPG ou en HVG, ce liquide offre une expérience de vape fort agréable. Si le Skooma des jeux The Elder Scrolls a un gout similaire à ce liquide, il n’est pas surprenant que les personnages y soient aussi accros !

Bonne Vape :)

-Eric

Les photos:

skooma1

skooma2

skooma3

 

La Fée Verte – E-Alchimiste

Par défaut

Détails du test:

  • Concentration nicotine: 3 mg/ml (HVG)
  • Concentration nicotine: 6 mg/ml (HPG)
  • Atomiseur: Wotofo Lush avec Clapton 3mm (HVG)
  • Atomiseur: Nautilus BVC (avec coil clapton) (HPG)
  • 0.4 Ohms @ 50W sur iPV4 (HVG)
  • 1.8 Ohms @ 16W sur iStick 30W (HPG)
  • Mélange 30PG/70VG (HVG)
  • Mélange 60PG/40VG (HPG)
  • Mixologue: www.e-alchimiste.ca
  • Disponible chez Vapoflore

Description du mixologue:

« Laissez-vous envoûter par cet arôme savamment anisé et subtilement frais.

Absinthe, je t’adore, certes !

Ton frais parfum me déconcerte.

Et dans ton opale je vois

Des cieux habités autrefois,

Comme par une porte ouverte. »

La revue:

« La Fée Verte » de E-Alchimiste tire son inspiration, d’après sa description, d’un spiritueux bien connu, l’absinthe (aussi appelé fée verte). C’est un e-liquide à base d’anis plutôt simple en fait de saveurs, mais franchement très bon et bien dosé. En ouvrant mes bouteilles, l’odeur de l’anis m’a tout de suite sauté au nez. Avec une telle odeur, je me doutais bien que ce liquide allait être assez gouteux et sucré.

Je dois admettre que je ne suis peut-être pas le candidat idéal pour tester ce liquide parce que je n’ai jamais eu la chance de boire de l’absinthe de ma vie. J’ai gouté quelques spiritueux anisés (comme le Sambuca), mais l’absinthe, jamais.

 

anise

J’ai d’abord commencé par tester la version HPG puisque ma Nautilus était fraichement nettoyée et n’attendait plus qu’à être remplie. J’y ai mis un « coil » neuf et je me suis mis à vaper…

giphy44445

Il faut dire que j’étais pas mal heureux de voir que l’idée que je m’étais fait du liquide d’après son odeur était assez juste. C’était gouteux et sucré juste à point. L’anis était évidemment bien présent, mais j’ai aussi pu capter une petite fraicheur de koolada (probablement) qui apportait une touche intéressante. Si, par hasard, vous n’avez jamais gouté à de l’anis de votre vie, je dirais que le gout pourrait rappeler un peu celui de la réglisse noire. Ce n’est pas tout à fait identique, mais vous aurez quand même une bonne idée.

Plus je vapais « La Fée Verte », plus je captais une saveur de sucre blanc en arrière-gout. Je commençais de plus en plus à croire que le liquide s’inspirait de la façon traditionnelle de préparer l’absinthe. Cette méthode consiste à faire couler de l’eau glacée sur un cube de sucre placé sur une cuillère à absinthe au-dessus du verre.

 

absinth

Il n’y a pas de doute, j’ai trouvé le e-liquide « La Fée Verte » bien dosé en version HPG. Son « hit » était dans la moyenne pour un 6 mg/ml, mais me semblait légèrement accentué par l’effet « frost » du koolada.

J’ai donc voulu tester la version HVG, question de voir la différence entre les deux versions du liquide. Je dois être honnête, je n’ai pas « tripé » autant en HVG qu’en HPG. C’est qu’en haut VG, l’anis me semblait plus discret alors que le sucre blanc (ou le côté sucré) prenait plus de place. Ainsi, le liquide me paraissait beaucoup plus sucré qu’en HPG et je ne pouvais pas en vaper autant que je l’aurais voulu. De plus, le « hit » de fraicheur du koolada était beaucoup plus intense en drip et le tout donnait une texture assez sèche en gorge. Bref, la texture de la vape et la viscosité du liquide m’ont fait davantage croire à un liquide 50/50 qu’à un liquide 70VG.

 

ia8tiA9

Évidemment, tout ça n’est qu’une question de gout personnel. Je suis du genre à aimer mes liquides sans  »frost », alors que certains d’entre vous ne recherchent que ça. Je ne voudrais pas que vous pensiez que la version HVG n’est pas bonne, mais je l’ai trouvée un peu différente de la version HPG. Pour ma part, l’équilibre des arômes et la texture de la vape m’ont beaucoup plus charmé en HPG.

Je l’ai dit plus haut, « La Fée Verte » de E-Alchimiste est un liquide assez simple en fait de saveurs, mais c’est selon moi ce qui fait tout son charme. Si comme moi vous aimez les liquides anisés, il n’y a pas de doute que celui-ci vous plaira. Les versions HPG et HVG sont très semblables, mais selon vos gouts, il se pourrait que vous préfériez une version plus que l’autre.

Bonne Vape :)

-Eric

Les photos:

fee1

fee2

fee3

Feuilles de Langoulet – E-Alchimiste

Par défaut

Détails du test:

  • Concentration nicotine: 3 mg/ml (HVG)
  • Concentration nicotine: 6 mg/ml (HPG)
  • Atomiseur: Wotofo Lush avec Clapton 3mm (HVG)
  • Atomiseur: Nautilus BVC (avec coil clapton) (HPG)
  • 0.4 Ohms @ 50W sur iPV4 (HVG)
  • 1.8 Ohms @ 16W sur iStick 30W (HPG)
  • Mélange 30PG/70VG (HVG)
  • Mélange 60PG/40VG (HPG)
  • Mixologue: www.e-alchimiste.ca
  • Disponible chez Vapoflore

Description du mixologue:

« Du plus profond du premier âge, lorsqu’en Arda, Eru était appelé Illuvatar. Il créa les Ainurs, Il fut un jour où le thème musical engendra la meilleure herbe à vaper. La Feuille de Langoûlet nous rappelle le tabac à Pipe Capitaine Noir Royal. Le paquet bleu. »

La revue:

Le « Feuilles de Langoulet » de E-Alchimiste tire son inspiration du Langoulet, l’herbe à pipe fumée par les hobbits dans l’univers du Seigneur des anneaux. Avec un nom pareil, j’avais de forts doutes que ça allait être un liquide « tabac ». Je ne m’en cache pas, je ne suis plus vraiment un grand fan de liquide au tabac. Je l’étais quand j’ai fait la transition de la cigarette à la vape, mais avec toutes les saveurs disponibles, j’ai vite laissé tomber les liquides au tabac.

Il y a par contre quelques liquides « tabac » que j’ai testés et que je rachèterais sans hésitation. Le « Feuilles de Langoulet » fait partie de ceux-ci. Bon… c’est certain qu’en disant ça comme ça, je dévoile un peu tôt le punch de la revue, mais je le fais pour m’assurer que vous ne passiez pas rapidement à un autre liquide sans en lire davantage sur celui-ci, si vous non plus vous ne « tripez » pas trop sur les tabacs.

L’odeur qui se dégage de la bouteille m’a rapidement donné une bonne idée de ce à quoi je pouvais m’attendre en le vapant. Je pouvais sentir un petit fond de tabac à pipe un peu corsé, mais il y avait aussi cette touche chocolatée qui apportait un côté plutôt sucré au mélange. Je dirais même qu’\ l’odeur, le chocolat dominait le mélange.

vapinusa-chocolate-tobacco-400px-400px

J’ai testé deux versions du liquide. Le HPG (60PG/40VG) et le HVG (30PG/70VG). J’ai d’abord testé la version HPG parce qu’à ce stade-là, même si l’odeur m’avait donné une bonne idée, j’ignorais quand même à quoi m’attendre et je n’étais vraiment pas certain de ce que ça allait donner de « driper » un liquide au tabac.

giphy4444

Je pense que ce qui m’a le plus surpris après avoir pris ma première bouffée, c’est le « hit ». C’était un « hit » assez puissant pour un liquide à 6mg/ml, mais ce n’était pas sec. C’était en plein le genre de « hit » que je recherche avec un liquide au tabac. Pour ce qui est du gout, il m’a tout de suite charmé. Je pouvais capter un tabac à pipe avec une toute petite touche d’amertume bien dosée. En expirant, je captais le chocolat. C’était un chocolat doux et crémeux qui rappelle le chocolat au lait. C’était juste assez sucré pour satisfaire mes papilles sans être trop sucré au point de « tomber sur le cœur ». En gros, la description du mixologue disait vrai. Le gout général du liquide me faisait penser au tabac Captain Black. Si vous avez déjà gouté aux cigares Captain Black, vous y verrez également une certaine ressemblance.

pb-cbe.png

Bon, la version HPG avait été assez impressionnante, il était maintenant temps de tester la version HVG. Je me souviens que j’étais un peu craintif avant de prendre ma première bouffée. Je me disais que si le « hit » de cette version était aussi puissant que celui de la version HPG, j’allais probablement me retrouver sur le cul après une bonne grosse inhalation directe.

giphy123

Heureusement pour moi (et pour vous) c’était tout le contraire! En HVG, le « hit » était très rond et juste assez présent pour satisfaire. Côté gout, c’était aussi un peu différent. Je captais le tabac, mais il était plus discret dans cette version. Le chocolat me semblait prendre un peu plus de place que dans la version HPG et le gout général de cette version avait une petite touche caramélisée en plus. Le « Feuilles de Langoulet » en version haut VG est ultra velouté et gouteux. C’est un peu comme vaper du chocolat fondu crémeux avec une touche de tabac à pipe en arrière-gout pour bien équilibrer le tout.

melted_chocolate

Je l’ai dit au début, le « Feuilles de Langoulet » m’a beaucoup plu. C’est un liquide très rond et gouteux. Je pense que même si vous n’êtes pas un amateur de tabacs, il pourrait peut-être vous plaire vu son agréable côté chocolaté. Que ce soit en HPG ou en HVG, le « Feuilles de Langoulet » de E-Alchimiste est un liquide que j’ai trouvé franchement bien réussi.

Bonne Vape :)

-Eric

Les photos:

langoulet1

langoulet2

langoulet3

555 – Green Stars

Par défaut

Détails du test:

  • Concentration nicotine: 6 mg/ml
  • Atomiseur: Kayfun V3.1
  • 1.7 Ohms @ 15W sur IPV 4
  • Mélange 60PG/40VG
  • Disponible sur www.levapero.com

Description du fabriquant:

« Le premier de la gamme tabac by Green Vapes. Nous l’avons voulu doux, gouteux mais pas lassant. Nous avons produit un liquide tout en subtilité. Un tabac blond qui fera certainement votre « all day » mais, ne cherchez pas, il reste assez indescriptible finalement. »

La revue:

Le « 555 » de Green Stars est un « tabac » qui ne l’est pas vraiment dans le fond. Ce que je veux dire par là, c’est que si vous cherchez un liquide qui ressemblera à une vraie cigarette, celui-ci risque de ne pas être pour vous. Déjà, en ouvrant la bouteille, je m’en doutais puisque l’odeur était très sucrée. Étrangement, l’odeur me faisait penser à un dessert avec un peu de cassonade et de sirop d’érable. Je n’ai pas l’habitude de « triper » sur les tabacs, mais celui-ci a rapidement capté mon attention… Probablement dû au fait que ça ne ressemblait pas tellement à un tabac…
180
Normalement, j’ai l’habitude de parler un peu de l’odeur du liquide et ensuite de sauter directement au gout, mais là, je me dois de faire un petit détour. Je crois qu’il est important de parler de l’odeur que le « 555 » dégage lorsqu’on le vape. Je vous en prie, ne vous arrêtez pas de lire après avoir lu ceci parce que ce liquide est très bon, mais l’odeur qu’il dégage lorsqu’il est vapé est plutôt euh… désagréable. En effet, vous risquez de vous faire demander à quelques reprises (comme ça m’est arrivé aussi pendant que je le testais): « Mais qu’est-ce que tu vapes là!? » Il est assez difficile de décrire cette odeur. Disons simplement que ça ressemble à une espèce de vieux tabac à pipe qui persiste, même longtemps après avoir fini de le vaper.
131
Heureusement, le gout du « 555 » est franchement plus agréable que ce que l’odeur de sa vapeur peut laisser croire. En fait, le gout ressemble beaucoup à l’odeur du liquide dans la bouteille. Le tabac est très discret et c’est même l’arôme que j’ai trouvé le moins prononcé de tout le liquide (comme l’odeur). Il est également très doux et typique d’un tabac blond, mais vient très bien compléter le mélange.
ori-e-liquide-tabac-blond-393
Le tabac est accompagné de ce mystérieux mélange sucré qui est, comme le dit la description, assez difficile à identifier. Je sais que ça paraitra assez bizarre pour la plupart d’entre vous et même que vous pourriez me croire légèrement fou, mais j’ai trouvé que ce mélange de saveurs me rappelait le gout du « pudding » chômeur…
pouding1chomeur-sirop410
Oui… je sais… C’est assez étrange, mais dès la première fois ou j’ai gouté au « 555 », j’ai eu ce « flash » et il est encore présent aujourd’hui. Le mélange de ce qui me semble être du sirop d’érable et du sucre brun, mélangé au tabac, me donne l’impression de vaper du « pudding » chômeur à chaque bouffée et j’adore ça !
1483
Comme toujours avec les liquides Green Stars, la vapeur est très satisfaisante pour un 60PG/40VG. Même si c’est un tabac et que les tabacs ont tendance à avoir un « hit » un peu plus fort que la moyenne, celui-ci est plutôt dans la moyenne. Si vous êtes capable de passer par dessus l’odeur que la vapeur du « 555 » dégage, vous verrez que c’est un excellent liquide. Sa texture onctueuse et l’intensité de ses arômes en font un tabac très agréable à vaper en dessert.
Bonne Vape :)

-Eric

Les photos:

555-1

555-2

555-3